Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 23:14

philanthropie-et-grande-guerre-14-18-l-amnesie-francaise-.jpg

Tant sur NATURES que sur PHILANTHROPIES, le site de Francisco Rubio, plusieurs articles ont été publiés pour souligner le fait qu'en France, à propos de la Première Guerre mondiale, il n'est pratiquement jamais question de la philanthropie, contrairement à ce qui se passe dans les autres pays. Un lecteur, Nicolas, nous dit ceci :

 

"Votre analyse est généreuse, mais en même temps navrante. vous semblez fonctionner selon le mode " si c'est pas sur internet, ça n'existe pas". Et si c'était les moteurs de recherche et les sites qui étaient mal paramétrés et organisés?  Sans compter qu'ong est un affreux néologisme qui n'existait pas il y a 20 ou 30 ans. Personnellement, je suis historien, j'ai toujours trouvé tout ce que je voulais sur ces sujets, y compris quand internet n'existait pas!"

Les ONG de la Grande Guerre : grandes absentes des commémorations de 14-18 ?

La philanthropie et la Grande Guerre - 3 août 1914, mobilisation générale de la philanthropie : les 1000 divisions oubliées...

 

Francisco RUBIO répond :

 

Cher lecteur,

Tout d’abord merci pour prendre le temps de lire les articles que je publie sur ce blog. L’ambition de ce blog est de promouvoir un aspect oublié de la Grande Guerre : la philanthropie. Vous me dites, Cher lecteur, que mon analyse est généreuse et en même temps navrante car je semble fonctionner comme si ce qui n’est pas sur internet n’existait pas, d’une part et d’autre part que le sigle ONG est un « affreux néologisme » qui n’existait pas il y a 20 ou 30 ans.

Reprenons tout cela et d’abord le néologisme ONG. Le terme ONG apparaît pour la première fois à l’article 71 de la Charte des Nations unies signée à San Francisco le 26 juin 1945, soit il y a pratiquement soixante-dix ans. Pendant longtemps les termes en usage étaient associations internationales ou transnationales. J’utilise ce sigle pour simplifier les choses et effectivement il n’existait pas lors de la Première Guerre mondiale mais les associations internationales existaient. 

Disons tout de suite qu’il n’y a aucune définition universelle pour qualifier les associations internationales. Voilà au moins un point de clarifié.

Maintenant la philanthropie. Je vous laisse rechercher, Cher lecteur, dans l’abondante littérature présente en librairie, les ouvrages consacrées à la philanthropie et la Grande Guerre et si vous pouvez me communiquer les références vous ferez de moi un homme heureux. Si je m’en tiens maintenant au document officiel de l’état français à savoir le rapport sur la commémoration, là aussi et sauf erreur de ma part je ne trouve pas la moindre allusion à la philanthropie. Merci de me corriger si je me trompe. Alors pourquoi cette « French Amnesia » alors que les publications anglaises et américaines sur cette question sont nombreuses. Et aussi Belge.

Pour ma part je suis convaincu que cette amnésie est politique avec bien évidemment des conséquences sur la recherche en histoire. En France, la philanthropie à mauvaise presse car elle oppose l’état au citoyen ou aux citoyens. Comment des citoyens peuvent-ils décider de l’intérêt général ou de ce qui leur paraît être l’intérêt général. Selon le mot de Monsieur Jospin, alors Premier ministre, à l’occasion de la commémoration du centenaire de la loi du 1er juillet 1901 ; "Seul l'Etat incarne l'intérêt général". 14 ans après j’attends toujours que l’on me donne une définition de l’intérêt général. Mais c’est un détail. Une question : pourquoi Tocqueville est-il lu et relu aux Etats-Unis par les étudiants dans les universités et superbement ignoré ou quasiment dans notre élite normalienne ?

Alors je suis très heureux de votre commentaire car je vois que les choses commencent à bouger. J’ai le plaisir de vous annoncer qu’un colloque international à mon initiative sur ce thème aura lieu en 2017 en France. Je m’apprête également à faire paraître un ouvrage sur cette question. Le débat est lancé car je crois qu’effectivement la philanthropie a joué un rôle important tant à la fois économiquement que militairement et socialement. 

 

Francisco RUBIO

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans ONG humanitaire 14-18
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 16:42

ONG-les-1000-divisions-fantomes-de-14-18.jpg

NATURE(S) va fêter dans quelques jours ses 1.000.000 de lecteurs (ouverture le 22 septembre 2009), quatre ans déjà ! Grand merci à toute l'équipe d'OverBlog pour qui c'est aussi une extraordinaire aventure. 

Pendant ces années consacrées à la nature sous toutes ses formes et à ceux qui tentent de l'utiliser (tant à des fins utiles et durables qu'à des fins d'exploitation financière), d'autres sites sont venus s'ajouter au premier : ceux d'associations locales comme Néoules en Fleurs, un exemple également sur OverBlog ; ou de producteurs locaux bio comme le Potager du Cabanon, garéoult.com. Ou encore, centré sur l'humanitaire et ses acteurs : ong-humanitaire, le site de Francisco Rubio, professeur à Webster Genève et Colombus (USA), spécialiste des ONG et du Droit humanitaire. Le dernier en date, réalisé pour F.Rubio, est  accessible par ong1418.com ou guerre1418.com. Il est centré sur les mouvements philanthropiques pendant la « der des ders ». 

En assemblant images et textes on est un peu comme Gene Hackman dans le film "Conversation secrète" : il y a un moment où  l'on s'occupe du contenu de ce l'on construit. Ce fut bien le cas pour guerre14-18.com où il est affirmé que les ong et toutes les oeuvres humanitaires de guerre sont les grands absentes des commémorations du centenaire de la "Grande Guerre" (WW1), alors qu'elles représentent (ou représenteraient) 1000 divisions. Soit l'équivalent de 10 millions de soldats !

 

guerre-14-18-et-la-philanthropie-ong-rubio.jpg

l'article qui a déclenché cette brève enquête

Étonnement, incrédulité. J'ai voulu vérifier. J'ai tapé l'article suivant tout en faisant les recherches qui me semblaient indispensables. Un très étrange résultat...

 

"AUCUN RESULTAT"

 

Premier réflexe : se rendre sur le site - officiel - de la Mission Centenaire 14-18. Le fin du fin de la collecte d'informations sur le premier grand conflit mondial du XXème siècle.

Dans le bandeau de haut de page figure un champ de saisie arborant, en termes classiques, "Rechercher un contenu". Mon idée de départ est de rechercher tout ce qui a trait à celles et ceux qui sont venus en aide aux soldats, aux civils, via des mouvements caritatifs, philanthropiques, religieux ou non, les ong d'alors.

Alors je tape ONG. Deux réponses dans lesquelles ne figure pas ONG. Étrange. Bon, sans doute "philanthropie". En retour on me propose la biographie de Joseph Zimet. Il s'agit du Directeur de la mission du centenaire, Historien et qui - je cite - "depuis 2008 travaille autour des questions de mémoire." Il faudra que je lui fasse parvenir cet article, en mentionnant aussi légèrement que possible que, peut-être, la philanthropie aurait pu faire partie de sa culture de la mémoire. Mais mon choix de mot ne devait pas être le bon. 

Essayons autre chose : "oeuvres caritatives". Ah "Aucun résultat" ! "Oeuvres philanthropiques" peut-être : "Aucun résultat".  Sans doute faut-il être plus précis : je pense à American Red Cross. Un organisme qui va organiser l'action 28 millions de membres, au front ou non : aucun résultat.

American-red-cross-hospital.jpg
Des lits de l'American Red Cross

Et pourtant, cette ong figure dans Wikipédia :

"Dès 1915, bien avant l'entrée en guerre officielle des États-Unis - le 6 avril 1917 - des ambulanciers Américains volontaires viennent secourir et transporter les Poilus blessés, sous le feu de l'ennemi, au volant de leurs camionnettes Ford. Les sections sanitaires reçoivent un statut le 14 mars 1915 par décret et un office des sections sanitaires est créé. Les principales associations américaines sont l'American Ambulance Field Service et l'American Red Cross". 

Aucun résultat.

De plus en plus étrange. Tiens, justement, je vois "American Ambulance Field Service" (AFS). Je vais le taper dans le champ de saisie. C'est que ce n'est pas rien l'AFS ! 2000 bénévoles qui devaient payer leur voyage jusqu'en Europe et aller ramasser les blessés à la nuit tombante. avec plus de 500 véhicules médicalisés Ford, transportant chacun trois blessés.

 

ambulances-de-l-AFS-in-philanthropie-rubio.jpg

 

Ce que décrit très bien Ernest Hemingway dans son troisième roman, "L’adieu aux armes", publié en 1929.  Alors je tape "American Ambulance fiel service" dans la zone de recherche du centre de la mémoire... Aucun résultat ! Cela peut faire un peu bête, mais j'imagine mon grand-père soigné et sauvé par l'une de ces ambulances. Sans l'AFS, je ne serais peut-être pas au clavier en train de taper ces mots. xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

mfa_t7_ambuAFS.jpg

 

Je m'égare. Peut-être AFS tout simplement !...Aucun résultat.

YMCA, célébrée à sa manière par le groupe pop "Village people", s'est donné la peine de construire sur le sol français notamment 4000 cabanes de ravitaillement sur le front, 1500 cantines.

YMCA-logo.jpgYMCA-cafe.jpg

YMCA c'est aussi 44 usines qui tournent pour fabriquer des biscuits pour les soldats et dès 1918, 8000 bourses d'études pour les anciens combattants. Aucun résultat.

getimage.jpg

Disons...La Croix Rouge ! Aucun résultat.

Croix-rouge--2-.jpg

Il me semblait assez normal de rappeler l'action de millions de bénévoles dans l'effort de guerre. Une sorte de devoir de mémoire, de remerciement, pour celles et ceux qui sont venus soulager les militaires et les civils et qui, pour certains sont restés ici. Sous terre.  

Certes nous ne sommes pas encore dans l'année du centenaire à l'heure où ces lignes sont écrites. Cela dédouane - pour l'instant - de tout oubli malencontreux. Nous verrons bien en 2014 ce qu'il en est.

A la réflexion, il y a quelque chose de plus étrange encore et qui semble confirmer ce zéro absolu de la mémoire des ong de la guerre de 14-18 : c'est la facilité avec laquelle j'ai pu déposer le nom de domaine ong1418.com (le 20 novembre 2013), alors que des milliers de sites traitent de 14-18...

Plus encore : en réalisant un agrégateur de news sur ScoopIt, l'article sur les ong et la grande guerre a été affiché en première place de la Une de Google.fr en 42 minutes, à la requête « ong 1418 ». Un record !!! Cela signifie clairement que personne n'a auparavant mis en exergue, ensemble, les mots ong et 1418 ! (A cliquer) :

ONG-14-18-en-tete-de-la-Une-de-Google-en-42-minutes.jpg


Alors se pose inéluctablement la question POURQUOI ?  Pourquoi les ong ou tout autre vocable, organismes ou œuvres, caritatifs ou philanthropiques, peu importe, sont mis à la trappe. Volonté d'oubli, oubli involontaire ? Je ne suis pas historien.

Peut-être avez-vous une idée de réponse à ce « pourquoi ? » ...

Partager l'article : http://0z.fr/ENUdt

Paul KEIRN.

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans ONG humanitaire 14-18
commenter cet article

Edito

  • : Natures
  • Natures
  • : NATURE, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ,... Faire partager aux lecteurs les émotions, les réflexions, les connaissances sur la nature, vérification scientifique des recettes léguées par nos ancêtres, les trucs & astuces de survie douce. Sans oublier que "la" nature s'inscrit dans le paysage politique local, national et mondial.
  • Contact

Choose your language

 

 

PARTENARIAT NATURES - EURIZIA

comparer prix achat riz jasmin


 

 

 

 

2-Nous sommes tous Charlie

2014-septembre---ou-trouver-des-lactaires-delicieux-et-sa.jpg

Champignons pissacans suillius in natures paul kei-copie-1

 

 

 

 

Dans La Même Catégorie Peut-Être Aimerez-Vous Aussi :

 

mycodb
IDENTIFICATION
CHAMPIGNONS
________________

 

 
 

CNRS - La vidéo du vendredi

Merci !

free counters

LAISSEZ UN MESSAGE !
paul.keirn@gmail.com