Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

google-site-verification: google6e85d82fab4033dd.html

google-site-verification: google5c334f8e38ed7b43.html

 

LISTE DES ARTICLES les plus récents

Le moteur de recherche interne au site NATURES 
Tapez le ou les mots correspondants à votre recherche :

indexsitemapadvanced
 
site searc by freefind

11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 11:51

Le Conseil consitutionnel ferme la porte à l'exploration du gaz de schiste.

 

Le Conseil constitutionnel a validé la loi de 2011 interdisant la fracturation hydraulique. François Hollande et les écologistes sont confortés. Le pétrolier Schuepbach pourrait réclamer des indemnités.

 

Ouvrons la porte à Schuepbach...

conseil-constitutionnel-schuepbach-dehors-gaz-de-schiste-no.jpg

Le Monde

"Le gouvernement peut être soulagé : il n'aura pas à rouvrir le dossier du gaz de schiste, qui déchaîne les passions en France, entre partisans et opposants. Le Conseil constitutionnel a en effet décidé, vendredi 11 octobre, de valider la loi du 13 juillet 2011, votée à l'initiative de Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, qui interdit en France l'usage de la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les pétroles et le gaz de schiste."

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 18:35

gaz-de-schiste-les-264-risques-exploitation-du-gaz-de-schis.jpg Partager cet article : http://0z.fr/RRh-t

Mission-pour-la-science-Ambassade-des-Etats-Unis.jpg 

La MS&T, Mission pour la Science et la Technologie de l'Ambassade de France aux Etats-Unis, à Washington DC, a publié le 22 mars 2013 un article sous le titre "Quels consensus sur les risques liés à l'exploitation du gaz de schiste" (source : http://france-science.org/Bulletin-Electronique,1224.html )

Le support de l'article est le site de l'ADIT (http://www.adit.fr/), qui est l'Agence pour la diffusion de l'information technologique : une société nationale française, leader auropéen de l'intelligence économique et stratégique. Pour qui aime le renseignement , l'ADIT est la source inépuisable et exceptionnelle de l'évolution du monde. Et notamment les "bulletins de l'ADIT" émamant de toutes les ambassades sur tous les sujets.

Logo-ADIT-in-natures-paul-keirn-copie-1.jpg

L'article que met en exergue la MS&T cette semaine est une étude américaine sur les risques de l'exploitation du gaz de schiste. Pas moins de 215 experts ont contribué à la réalisation de cette étude de la RFF, la très respectée "Resource for the future", une organisation indépendante qui s'est donné pour tâche d'expertiser les données technologiques. 215 experts pour 264 risques liés à l'exploitation du gaz de schiste ! Une somme incontournable résumé ci-dessous par la MS&T via l'ADIT. 

Cette reproduction est faite dans le respect de l'utilisation des articles de l'ADIT :

 ambassade-de-france-in-natures-paul-keirn.jpg

Ambassade de France à Wahington DC

 

BE Etats-Unis 325  >>  22/03/2013

Energie & Environnement

Quel consensus sur les risques liés à l'exploitation du gaz de schiste ?

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72619.htm

Alors que le gaz de schiste reste l'un des principaux sujets des mobilisations et débats environnementaux aux Etats-Unis, le think tank Ressources for the Future vient de publier une étude rassemblant les avis de 215 experts (universitaires, industriels, membres d'ONGs et de l'administration) sur les risques liés à l'exploitation du gaz de schiste et à la fracturation hydraulique. Les experts semblent s'accorder sur les principaux risques, qui ne sont d'ailleurs pas forcément ceux habituellement évoqués dans les débats.

Les experts ont identifié :

- les risques qui leurs semblent prioritaires dans la gestion quotidienne des sites, parmi une liste de 264 risques liés à l'exploitation du gaz de schiste (du développement du site à l'abandon du puits, listés dans la "matrice des risques" mise au point par RFF).

- les risques prioritaires pour réduire les accidents potentiels

- l'autorité qui leur semble la plus adaptée pour réduire ces risques : le gouvernement (par l'adoption de régulations), l'industrie (pas des actions volontaires) ou une combinaison des deux.

 

La "matrice des risques" [1] liés au développement du gaz de schiste a été développée par RFF avec l'aide de spécialistes du secteur (géologues, hydrologues, économistes, représentants de l'industrie, des ONGs, ...). Cette liste comprend 264 risques sociaux et environnementaux potentiels de chaque activité associée au développement de l'exploitation des gaz de schiste. Les activités sont classées en 6 catégories :

1) développement du site et préparation,
2) activité de forage,
3) 
fracturation,
4) utilisation du puits et production,
5) fluide de fracturation, stockage et 
traitement de l'eau utilisée et
6) autres activités. Elle est disponible sur le site de RFF (voir 
sources).

 

Un relatif consensus

 

RFF a demandé aux experts de lister les risques qui leur semblaient prioritaires dans ceux liés à l'exploitation quotidienne des gaz de schiste. Parmi les 20 risques cités le plus souvent par les experts, 12 sont communs. Un schéma interactif réalisé par RFF permet de bien visualiser ces "risques consensuels" [2] et au contraire, les risques évoqués uniquement par certains experts. Sept de ces "risques consensuels" concernent la qualité des eaux de surface, notamment le risque de dispersion du fluide et des eaux utilisées pour la fracturation et les difficultés liées à leur stockage. Deux sont relatifs à la qualité de l'air, en particulier aux émissions de méthane qui contribuent fortement au réchauffement climatique, et deux autres mentionnent la qualité des eaux profondes (aquifères). Enfin, l'un de ces douze risques évoque la perturbation des habitats autour du site d'exploitation. Parmi les risques prioritaires sur lesquels les experts divergent, il est intéressant de noter que les perturbations pour les populations locales, en particulier les ondes sismiques, ont été identifiées comme prioritaires par les experts de l'industrie et du monde académique mais pas par les experts gouvernementaux ou ceux des ONGs.

Ces "risques consensuels" ne sont pas ceux généralement évoqués dans les débats publics (l'impact sur l'eau potable des aquifères étant bien plus souvent mentionné que l'impact sur les eaux de surface). Autre élément surprenant, sur les 12 risques évoqués par l'ensemble des experts, seuls 2 sont spécifiques à l'exploitation des gaz de schiste ; les autres, notamment la construction de routes, de plateforme d'exploitation ou encore le risque de fuite, sont des risques également associés à l'exploitation du gaz naturel et du pétrole en général.

Les risques liés aux conséquences environnementales de l'exploitation du gaz de schiste font également un consensus global. Parmi les 10 priorités listées par les différents experts, six sont communes et sont liées à la gestion des eaux et du fluide de fracturation utilisés, en particulier aux risques présentés par les éléments naturellement radioactifs qui sont ainsi remontés à la surface.

Au-delà des risques liés à l'exploitation quotidienne du site, les experts ont également été interrogés sur les risques d'accident. Les experts des ONGs sont ceux qui ont exprimé le plus d'inquiétudes quant à la probabilité d'accidents et la gravité de leurs impacts. En revanche, la liste des 3 risques principaux d'accidents de tous les experts comprend deux risques d'accidents communs (rupture des tubages et du ciment), la troisième priorité variant entre une fuite dans le stockage des eaux usées (pour les experts des ONGs, du gouvernement et du monde académique) et les accidents de camion (pour l'industrie).

Enfin, sans surprise, l'autorité en charge de la prévention de ces risques doit être le gouvernement d'après les experts des ONGs, du monde académique et du gouvernement. A l'inverse, la moitié des experts de l'industrie estime que l'industrie devrait assurer ce rôle (contre moins d'un tiers des experts des autres domaines). Pour réduire ces risques, les experts estiment que le gouvernement et l'industrie doivent travailler ensemble dans le développement du gaz naturel. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les impacts de l'exploitation du gaz de schiste sur la qualité des eaux et de l'air.

RFF espère que cette étude pourra aider les différents acteurs à mieux évaluer les risques et les bénéfices de l'exploitation du gaz de schiste. Le président Obama a justement annoncé la semaine dernière, dans un discours au laboratoire national d'Argonne dans l'Illinois (voir son discours ci-dessous), la création d'un fonds fiduciaire dédié à la transition énergétique de 2 milliards de dollars, alimenté par les revenus liés aux concessions pétrolières et gazières sur les terrains fédéraux. Cela fait craindre aux associations environnementalistes une augmentation du nombre de permis d'exploitation délivrés. Si la Maison Blanche a démenti et assuré que ce fonds n'était pas lié à une augmentation des permis, certains Républicains au Congrès en font une condition nécessaire pour soutenir le projet. Les modalités précises du financement de ce fonds n'ont pas encore été discutées au Congrès et de nombreuses incertitudes demeurent mais une chose est sûre, le débat sur les risques associés au gaz de schiste n'est pas terminé.

 

- [1] La matrice et le rapport sont disponibles en ligne sur http://redirectix.bulletins-electroniques.com/51pJD

- [2] Le schéma est disponible à l'adresse suivante : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/BI63X

Rédacteurs :

- Céline Ramstein, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org ;

- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

 

Mention légale :

BE Etats-Unis numéro 325 (22/03/2013) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - 

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72619.htm

 

ADIT-in-natures-paul-keirn.png

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:09

et-ca-c-est-quoi---gaz-de-schiste.jpg
Les New Yorkais ne veulent pas que l'on exploite le gaz de schiste dans les nappes phréatiques qui désservent la ville de New York. On les comprend !

 

 

 

      Partager cet article : http://0z.fr/Twg4B

Sean Lennon, sa mère Yoko Ono, Susan Sarandon, le petit-fils de Gandhi, Robert de Niro, Paul Mac Cartney, Josh Fox, comptent parmi les 250 artistes qui interviennent aujourd'hui contre l'exploitation du gaz de schiste dans le bassin aquifère qui dessert en eau la ville de New York.

Dans la ligne de mire de cette chanson - "don't frack my mother" (ne fracture pas ma [terre] mère)- , musique est une reprise de Bob Dylan (voir les paroles plus avant), le Sénateur CUOMO, principal décisionnaire en matière d'exploitation de gaz de schiste pour la région. Pour mémoire "frack" vient "fracking", en anglais la technique de "fracturation hydraulique", pour l'instant interdite en France, consistant à pulvériser la rôche sous pression pour en extraire le gaz de schiste. 

telephonez-a-Cuomo.jpg

Nous avons déjà eu l'occasion de relater le bras de fer entre le Sénateur Cuomo et les citoyens de lEtat de New York a deux reprises. La première fois lorsque le mouvement a été soutenu par Josh Fox, l'auteur du célébrissime GASLAND, et la sortie de son deuxième documentaire THE SKY IS PINK

Plus récemment, par l'élargissement de la lutte contre l'exploitation du gaz de schiste visant directement Cuomo. Des centaines de milliers d'appels téléphoniques et de signatures de pétitions sont - pour l'instant - venus à bout des tentatives d'exploitation. Pour combien de temps ? 

"Approchez-vous et écoutez ma chanson" demande Sean Lennon, le fils de Yoko Ono. Elle "parle de quelque chose qui, vous en conviendrez, est mal. Alors s'il vous plaît, "ne fracturez pas ma mère" - expression qui s'adresse autant à la Terre qu'à Yoko Ono, sa mère.

Une chanson qui rappelle la grande décennie de constestation des années 60 aux Etats-Unis sur fond de rejet de la guerre du Vietnam et du mode de vie américain, alors au sommet de la consommation (paradoxalement, le modèle d'aujourd'hui des pays émergents !...). Le texte original de la chanson de Bob Dylan (ci-dessous) reste d'actualité.

 

 


The Times They Are A-Changin' 1964 par aHobo

   

 

Paroles et traduction de "The Times They Are A Changing"

 

The Times They Are A Changing (Les temps sont en train de changer)

 

Come gather 'round people

Venez rassemblez-vous tous braves gens

 

Wherever you roam

D'où que vous veniez

 

And admit that the waters

Et admettez que les eaux

 

Around you have grown

Autour de vous ont monté

 

And accept it that soon

Et acceptez que bientôt

 

You'll be drenched to the bone.

Vous serez trempés jusqu'aux os

 

If your time to you

Si votre temps(1) pour vous

 

Is worth savin'

Vaut la peine d'être sauvé

 

Then you better start Swimmin'

Alors vous feriez mieux de vous mettre à nager

 

Or you'll sink like a stone

Ou vous coulerez comme une pierre

 

For the times they are a-changin'.

Car les temps sont en train de changer.

 

-o-

 

Come writers and critics

Venez écrivains et critiques

 

Who prophesize with your pen

Qui prophétisez avec votre stylo

 

And keep your eyes wide

Et gardez les yeux grands ouverts

 

The chance won't come again

L'occasion ne se représentera pas

 

And don't speak too soon

Et ne parlez pas trop tôt

 

For the wheel's still in spin

Car la roue n'a pas encore fini de tourner

 

And there's no tellin' who

Et il n'y a aucun moyen de dire qui

 

That it's namin'.

Elle va nommer.

 

For the loser now

Car le perdant d'aujourd'hui

 

Will be later to win

Sera le gagnant de demain

 

For the times they are a-changin'.

Car les temps sont en train de changer.

 

-o-

 

Come senators, Congressmen

Venez sénateurs, députés

 

Please heed the call

S'il vous plait prêtez attention à l'appel

 

Don't stand in the doorway

Ne restez pas debout devant l'entrée

 

Don't block up the hall

Ne bloquez pas le hall

 

For he that gets hurt

Car celui qu'on blesse

 

Will be he who has stalled

Sera celui qu'on retiendra

 

There's a battle outside

Il y a une bataille dehors

 

And it is ragin'.

Et elle fait rage

 

It'Il soon shake your windows

Elle fera bientôt trembler vos fenêtres

 

And rattle your walls

Et ébranlera vos murs

 

For the times they are a-changin'.

Car les temps sont en train de changer.

 

-o-

 

Come mothers and fathers

Venez pères et mères

 

Throughout the land

De tous les coins du pays

 

And don't criticize

Et arrêtez de critiquer

 

What you can't understand

Ce que vous êtes incapables de comprendre

 

Your sons and your daughters

Vos fils et vos filles

 

Are beyond your command

échappent à votre autorité

 

Your old road is

Votre vieille route prend

 

Rapidly agin'.

Rapidement de l'âge

 

Please get out of the new one

S'il vous plait sortez de la nouvelle

 

If you can't lend your hand

Si vous êtes incapables de donner un coup de main

 

For the times they are a-changin'.

Car les temps sont en train de changer.

 

-o-

 

The line it is drawn

Le ligne est tracée

 

The curse it is cast

Le sort en est jeté

 

The slow one now

Le lent aujourd'hui

 

Will later be fast

Sera demain rapide

 

As the present now

Et le présent d'aujourd'hui

 

Will later be past

Sera demain le passé

 

The order is

L'ordre (actuel)

 

Rapidly fadin'.

Est en train de disparaître rapidement

 

And the first one now

Et le premier d'aujourd'hui

 

Will later be last

Sera demain le dernier

 

For the times they are a-changin'.

Car les temps sont en train de changer.

 

-o-

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 00:28

 promise-land-thumb-non-au-gaz-de-schiste-promised-land.jpg partager cet article : http://0z.fr/U3Z0J

Synopsis

 

« Promised Land » suit deux commerciaux qui visitent une petite ville rurale dans le but d'acheter des droits de forage dans les terres de la population locale.

Cliquez ci-dessous :

Steve Butler (Matt Damon), commercial, représentant d’un grand groupe énergétique, se rend avec Sue Thomason (Frances McDormand) dans une petite ville rurale. Les deux collègues sont convaincus qu’à cause de la crise économique qui sévit, les habitants ne pourront pas refuser leur lucrative proposition de forer leurs terres pour exploiter les ressources énergétiques qu’elles renferment [le gaz de schiste, bien sûr].

Ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant va pourtant se compliquer lorsqu’un enseignant respecté critique le projet, soutenu par un activiste écologiste qui affronte Steve aussi bien sur le plan professionnel que personnel…(sortie de Promised Land aux USA le 4 janvier 2013)

 

wikipédia

Promised Land est un film 2012, drame américain réalisé par Gus Van Sant, mettant en vedette Matt Damon , John Krasinski , Frances McDormand et Hal Holbrook .

Le scénario est écrit par Damon et Krasinski basé sur une histoire de Dave Eggers .

Matt-Damon-Interview-Promised-Land.jpg

…/...


Promised Land a été critiquée par l'industrie de l'énergie pour son portrait du processus de l'extraction des ressources fracturation hydraulique, familièrement connu sous le nom «fracking». …/... Phelim McAleer, directeur de FrackNation , a déclaré que le cas de Dimock, en Pennsylvanie, a été l'inspiration probable pour Promised Land.

…/...

promised-land-dead-cows--1-.jpg

En prévision de la sortie du film, un porte-parole de Independent Petroleum Association of America a déclaré: «Nous devons répondre aux préoccupations qui sont énoncées dans ces types de films." L'industrie prévoit d'envoyer des études scientifiques aux critiques de cinéma, de distribuer des tracts aux cinéphiles et d'utiliser les médias sociaux comme Facebook et Twitter comme une réponse au film.

promise-land-fuegao01.jpg

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 19:12

gaz-de-schiste-opinion-de-l-ambassade-de-france-aux-usa.jpg Partager cet article : http://0z.fr/Ppciz

 

Ambassade-gaz-de-schiste-in-natures-paul-keirn.jpg

Source inépuisable de compte rendus sur la veille technologique au niveau mondial, le bulletin mensuel de l'ADIT* nous offre ce mois-ci un rappport de l'Ambassade de France à Washington et plus précisément de la Mission pour la Science et la Technologie ayant pour titre "Gaz de schiste aux Etats-Unis : recherches en vue de minimiser l'impact environnemental".

Tout un programme ! Une analyse très factuelle, très froide, portant sur les efforts d'amélioration US de l'exploitation du gaz de schiste. Volontairement ou malencontreusement, c'est aussi établir la liste des dégâts assez considérables de cette industrie, tels qu'ils sont aujourd'hui reconnus dans des dizaines de rapports outre-atlantique. Sans oublier un préambule dont je vous laisse apprécier l'enthousiasme :

Ambassade-gaz-de-schiste-in-natures-paul-keirn-copie-1.jpg
Le préambule donne le ton...

Bref : une mine d'or pour les anti-gaz de schiste. De quoi faire pâlir l'homme du redressement productif et ruiner les déclarations des vieilles barbes shiste-addict de l'Académie des Sciences. En attendant la sortie mondiale de "Promised Land", le 17 avril prochain, le film co-écrit par Matt Damon, qui enfonce le clou au niveau grand public, à la suite de Gasland, de Josh Fox.

 

A lire absolument - téléchargez à partir de cette adresse :

http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm12_031.htm

*l'excellent site de l'ADIT (Agence pour la diffusion de l'information technologique) : http://www.bulletins-electroniques.com/

ADIT-bulletin-electronique-in-natures-paul-keirn.jpeg

A (re)découvrir sans attendre !

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 00:14

Non-au-gaz-de-schiste-ni-ici-ni-ailleurs.jpg Non au gaz de schiste, ni ici, ni ailleurs !

Cette semaine (18 au 24 février 2013) a été marquée par une offensive sans précédent pour forcer l'exploration, et ipso facto l'exploitation du gaz de schiste en France. Une triple escalade-mascarade qu'il faut détailler :

1°/ le dégel des demandes d'autorisations d'explorer, d'exploiter et d'extraire des hydrocarbures liquides ou gazeux antérieurement déposés.

Et donc...des gaz de schiste !

Mardi 19 et mercredi 20 février 2013, le JO de l'UE a publié treize communications du gouvernement français relatives à la directive 94/22/CE sur les conditions d'octroi et d'exercice des autorisations de prospecter, d'exploiter et d'extraire des hydrocarbures. Lesdites communications ouvrent la mise en concurrence des permis demandés par les opérateurs.

Permis du Sénonais 

Permis d’Auvernaux

Permis d’Appoigny 

Permis de Chambrey

Permis de Chaumes-en-Brie 

Permis de Tartas 

Permis d’Éauze

Permis de Brive

Permis de Rouffy

Permis de Montagne de Reims

Permis de Guyane Maritime UDO

Permis de Guyane Maritime SHEL

Permis de la Marne


2°/ L'aveu de Shilansky, Président de l'Union française de industries pétrolières :"On ne change pas le Code de la route pour arrêter la circulation"

Cette phrase a été prononcée dans le cadre de la demande d'avis demandé aux industries pétrolières dans le cadre de la réforme du code minier. Elle signifie clairement que les modifications qui seront apportées au Code minier doivent aller dans le sens d'une exploration et d'une exploitation plus facile, voire sans entraves.


Quant à la séquence "exploration puis exploitation", elle a été rapidement balayée par le président de l'Ufip. A la demande des députés présents "peut on refuser le droit d'exploiter après avoir autorisé l'exploration ?", M. Shilansky répond que si tel est le cas "vous n'aurez personne". L'investissement de l'exploration devant être rentabilisé par l'exploitation. 

La même boutade initiale s'appliquant également.

 

3°/ La minimisation de l'effet de serre relative à l'exploitation du gaz de schiste.

 L'Académie des Sciences, depuis longtemps convaincue de la nécessité d'exploiter le gaz de schiste, mais aussi soucieuse de limiter les vagues relatives au réchauffement climatique, n'a rien trouvé de mieux que de faire appel à l'un de ses membres, un certain Vincent Courtillot, connu pour être une proche de M. Allègre. Tout deux étant les seuls à nier le rapport entre le réchauffement climatique et l'usage mondial des combustibles fossiles.

Tout est donc prêt : la réforme du code minier qui indiquera qu'exploration entraîne exploitation, le dégel de l'appel d'offre d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux, passé au JO de l'UE et la minimisation de l'effet de serre de l'usage des gaz de schiste. Il reste un écueil : l'interdiction de la fracturation hydraulique. Il va donc falloir pour les schistophiles trouver une technique respectueuse de l'environnement ou nous faire croire qu'elle a été trouvée... Bon courage.

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 16:25

Batho-montebourg-gaz-de-schiste-natures-paul-keirn.jpg

La tribune : "Gaz de schiste: quand Batho tacle Montebourg"

Le Parisien : "Gaz de schiste : Batho et Montebourg en désaccord"

L'Usine nouvelle : "Nouvelle fracture entre Batho et Montebourg sur les gaz de schiste"

 

"La ministre de l'Ecologie s'est opposée mardi à un financement public de la recherche sur les techniques alternatives d'extraction du gaz de schiste, s'inscrivant ainsi en faux avec une proposition du ministre du Redressement productif" affirme un magazine que je ne citerais pas. Faut-il être un journaliste vraiment débutant pour imaginer qu'il y a le moindre désaccord entre les ministres ? Ou s'accomoder de la titraille au jour le jour. On ne sait pas.

 

Que dit Delphine BATHO : "Je ne suis pas favorable à un financement public de ces études" car "je considère que les compagnies pétrolières ont les moyens de financer elles-mêmes leurs propres recherches sur les techniques de forage".

Que dit Arnaud Montebourg : Il avait aussi suggéré d'en confier la recherche [d'une technique se substituant à la fracturation hydraulique] à une société publique, "une compagnie nationale, qui puisse maîtriser sous le contrôle du gouvernement et du Parlement les tenants et les aboutissants d'une éventuelle mise en exploitation" de ce gaz "pour éviter les dérapages que nous avons vus dans de nombreux pays".

L'une fait face aux critiques potentielles portant sur le financement par les français, à la bourse exsangue, de recherches bénéficiant aux compagnies privées, sans se préoccuper de la qualité de l'expertise produite.

L'autre fait face aux critiques potentielles sur l'impartialité de l'expertise émaillée de lourds conflits d'intérêt, sans se préoccuper du coût des recherches d'une  alternative à la fracturation hydraulique.

L'une et l'autre disent finalement qu'ils ne remettent pas en cause la recherche sur une technique de substitution. Comme si tout le monde était d'accord sur le principe de cette recherche. La ficelle est grosse.

Alors que manque-t-il pour mettre fin à ce faux désaccord ? Eh bien tout simplement la "voix de son maître", la parole fédératrice de "Consensus man", qui , comme au plus beaux jours de la direction du PS saura trouver la juste voie entre des courants (faussement) divergents. François, départage-nous !

hollande-alias-ConsensusMan.jpg

Alors dans deux ou trois jours, peut-être avant, nous apprendrons que la maître de la voie du milieu, dans sa grande sagesse, indiquera que les recherches seront payées par les compagnies sous contrôle d'une commission d'incorruptibles. Et voici comment passera comme une lettre à la poste l'ouverture des travaux de recherche sur le terrain.

Bien joué. Il fallait quand même préciser que nous n'étions pas dupes de cette fausse querelle !

PK


Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 18:30

frackinstein-battu-gas-shale-natures-paul-keirn.jpg "J'empoisonne New York" !

le 6 septembre 2012 un article de NATURE(S) était consacré à la suite du film de Josh Fox, GASLAND, appelé THE SKY IS PINK ("Tout va bien"). Un film mis en exploitation au meilleur moment pour contrecarrer la volonté du sénateur Cuomo...gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fracturation-hydr.jpg gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-7.jpg

...de donner son aval pour autoriser la fracturation hydraulique dans le bassin des eaux desservant la ville de New York. Un projet qui avait déclenché d'immenses manifestations. Cinq mois plus tard, les opposants à cette prise de risques insensée viennent de remporter, sinon la guerre, du moins une importante bataille. C'est dans ce contexte qu'il faut apprécier l'extrait d'article suivant.

 gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-8.jpg

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-1.jpg 

 

"18 février 2013

Etats-Unis : Les défenseurs de l’environnement gagnent une importante bataille contre l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique (occupy.com)

par Peter Rugh

Une bataille importante vient d’être gagnée contre la fracturation hydraulique dans l’état de New York cette semaine. Les opposants à cette forme d’exploitation dans un état qui possède d’énormes réserves de méthane dans la roche sédimentaire du Marcellus Shale se sont mobilisés par milliers pour maintenir le moratoire de 2010 sur la fracturation hydraulique — leur succès pourrait avoir de vastes conséquences sur le combat pour limiter et éventuellement interdire cette méthode de forage dans d’autres endroits du pays.

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-12.jpg

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-2.jpg

Le moratoire a été décrété initialement par l’ancien gouverneur de l’état de New York, David Paterson. Il était prévu que Andrew Cuomo, le gouverneur actuel, qui a reçu davantage de soutien financier de la part de l’industrie de l’énergie qu’aucun autre candidat à l’élection de 2010, lève le moratoire à la fin de ce mois-ci.

  gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-3.jpg

Mais pour octroyer des permis d’exploitation, Cuomo a besoin d’un "certificat médical", à savoir une étude sur l’impact potentiel de la fracturation hydraulique sur la santé réalisée par le Département de la Santé de New York.

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-4.jpg

Le département de la Protection de l’Environnement a besoin de cette étude sanitaire pour pouvoir finaliser son rapport sur l’impact environnemental des protocoles de forage prévus.

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-5.jpg

Et voilà la grande nouvelle : Le Département de la Protection de l’Environnement n’a pas pu publier ses conclusions dans les délais —la date limite était mercredi— parce que le Département de la Santé a déclaré qu’il reportait la publication de son étude. Sans l’aval du docteur on peut être à peu près certain que Cuomo ne pourra pas déposer les protocoles de forage avant la date limite fixée au 27 février.

gaz-de-schiste-manifestation-NY-contre-la-fractura-copie-6.jpg

Si les protocoles ne sont pas déposés avant le 27 février, il faudra recommencer la procédure de validation à zéro."

gaz de schiste manifestation NY contre la fractura-copie-9

suite sur :

http://www.legrandsoir.info/etats-unis-les-defenseurs-de-l-environnement-gagnent-une-importante-bataille-contre-l-exploitation-des-gaz-de-schiste-par.html





Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 13:59

TF1-news-actualites-gaz-de-schiste-natures-paul-keirn.jpg

Partager l'article : http://0z.fr/zEdcD

Des critiques sur l'exploitation du gaz de schiste, au 20H00 sur TF1 ? Eh oui, tout arrive. Toute la première partie du reportage évoque les bienfaits récoltés par la petite commune qui sert d'exemple : un peu d'argent pour les crèches et les hopitaux et des royalties pour les propriétaires des terrains exploités. N'oublions pas qu'aux Etats-Unis le sous-sol appartient aux propriétaires, contrairement à la France où il appartient à l'Etat. On a même droit dans le commentaire à un "miracle de la fracturation hydraulique" ! Il faut le faire ! C'est du TF1. Mais le sujet évoque aussi la montée en puissance des effets environnementaux...

TF1---schiste-actualites-in-natures-paul-keirn.jpg

Les mensonges des compagnies qui affirment, comme le dit une femme interviewée : "ILS disent : c'est gros comme un sapin de Noël dans votre jardin" ! Un sapin dont se passerait bien un certain Ray Kemble qui, une fois encore, montre ce qui est arrivé à l'eau de son puits depuis l'exploitation du gaz de schiste...

TF1---gaz-de-schiste-news-in-natures-paul-keirn.jpg

RAY KEMBLE : .../..."Voici les produits chimiques qu'il y a dans mon eau. Il y a 27 substances toxiques ! Uranium 234, lithium"...

gaz-de-schiste-actualites-in-natures-paul-keirn.jpg

RAY KEMBLE : "J'étais heureux de vivre ici jusqu'àce qu'ils arrivent. Je ne leur ai jamais demandé de venir détruire ma vie, de détruire mon environnement"...



 

Voici le reportage : cliquez sur le triangle.

http://www.wat.tv/video/gaz-schiste-debat-fait-rage-5okdb_2i6xp_.html

Partager l'article : http://0z.fr/zEdcD 





Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 16:12

fracturation-hydraulique-actualites.jpg Partager l'article ? Postez http://0z.fr/tJ04C

Une actualité qui donne l'occasion de répertorier les scénarios de fuite de gaz de schiste et/ou de liquide de fracturation.

Les faits d'actualités, puis les scénarios en images.

Gaz naturel : Fuite lors d’une fracturation hydraulique au Colorado

16/02/2013| 16:55

Commodesk - La fuite lors d'une d'une fracturation hydraulique pour rechercher du gaz de schiste aux Etats-Unis, dans le nord du Colorado, a été maitrisée le 14 février selon les autorités locales.

Pendant deux jours, suite à un accident sur une valve lors d'une opération de fracturation hydraulique, des litres d'eau verte se sont répandues dans la zone. PDC Energy, la société qui gère le gisement, a creusé des digues autour du gisement et fait venir un camion de pompage.

Elle a promis aux médias locaux des prochaines explications, tout en assurant que l'accident n'était pas lié à la technique de fracturation hydraulique.

Les explorations du gisement ont démarré le 5 février et 18 millions de litres d'eau ont été injectés pour les premières étapes de fracturation. C'est une partie de cette eau qui s'est deversée pendant 30 heures après l'accident.

Copyright 2013 © Commodesk.com

Source : http://www.zonebourse.com/NYMEX-HENRY-HUB-GAS-2356084/actualite/Gaz-naturel-Fuite-lors-d-une-fracturation-hydraulique-au-Colorado-16111518/


Les scénarios de fuites (images cliquables pour être agrandies) :


gaz de schiste - causes des fuites - natures paul keirn (1)

 

gaz-de-schiste---causes-des-fuites---natures-paul-keirn--2-.jpg

 

gaz-de-schiste---causes-des-fuites---natures-paul-keirn--3-.jpg

gaz-de-schiste---causes-des-fuites---natures-paul-keirn--4-.jpg

gaz-de-schiste---causes-des-fuites---natures-paul-keirn--5-.jpg

gaz-de-schiste---causes-des-fuites---natures-paul-keirn--6-.jpg

Partager l'article ? Postez  http://0z.fr/tJ04C

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans NON AU GAZ DE SCHISTE
commenter cet article

Edito

  • : Natures Paul Keirn
  • Natures Paul Keirn
  • : NATURE, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ,... Faire partager aux lecteurs les émotions, les réflexions, les connaissances sur la nature, vérification scientifique des recettes léguées par nos ancêtres, les trucs & astuces de survie douce. Sans oublier que "la" nature s'inscrit dans le paysage politique local, national et mondial.
  • Contact

moteur de recherche sur la nature

 

Choose your language

 

 

PARTENARIAT NATURES - EURIZIA

 
jardinerie à rocbaron

 

comparer prix achat riz jasmin

 


 

 

2-Nous sommes tous Charlie

2014-septembre---ou-trouver-des-lactaires-delicieux-et-sa.jpg

Champignons pissacans suillius in natures paul kei-copie-1

Merci !

free counters