Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

google-site-verification: google6e85d82fab4033dd.html

google-site-verification: google5c334f8e38ed7b43.html

 

LISTE DES ARTICLES les plus récents

Le moteur de recherche interne au site NATURES 
Tapez le ou les mots correspondants à votre recherche :

indexsitemapadvanced
 
site searc by freefind

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 08:40

Une-de-Libe.jpg

La Une de Libération, daté 15/01/2015 présente une série d'expressions parmi lesquelles figure "orchidoclaste" !

burnoclastique


"Orchis" est au Grec ancien, ce que testicule ("petite tête") est au Latin et "claste" nous vient du Grec "klastès", "qui brise". Un orchidoclaste est donc, en bon français populaire, un "casse-couille", un casse-bonbon, une personne qui a le don d'énerver.

Parmi les formules faussement savantes, mais vraiment drôles, on trouve "nodocéphale", i.e "tête de noeud" (i.e signifiant "c'est-à-dire" en abrégé et en Latin, "id est").

Le "coprolithe" quant à lui n'est une injure que par sa traduction en "merde fossilisée" pour désigner une personne à qui on ne porte pas une affection délirante. Mais ne l'est pas pour les archéologues qui désignent ainsi certaines de leurs trouvailles.

A vous de jouer avec préfixes, radicaux et suffixes ! La règle veut qu'on ne mélange pas Grec et Latin. Ni ces maternelles langues anciennes avec l'argot. On ne dira pas "testiclaste", ni "burnoclaste". Mais, mais, mais, la liberté d'expression nous délivre de ces contraintes orchidoclastiques. Faites-nous partager vos créations.

 

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans HUMOUR NOIR
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 01:10

En surfant...

Shit-jpg

Shit !

http://0z.fr/JkxeJ

Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans HUMOUR NOIR
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 18:01

ThanksGiving-par-Ron-Cobb.jpg

 

Repris et modifié de Wikipédia : En 1620, une centaine de dissidents anglais, nommés Pères pèlerins, débarquent du Mayflower dans la baie de Plymouth au Massachusetts. Ils y fondent la Colonie de Plymouth et la ville homonyme. Mais les débuts de la colonisation furent difficiles et la moitié des arrivants périrent de scorbut.

Ces derniers ne durent leur salut qu'à l'intervention d'un autochtone nommé Squanto qui avec l'aide de sa tribu, les Wampanoag, leur offrit de la nourriture, et notamment un volatile seulement connu en Amérique - LA DINDE - puis leur apprit à pêcher, chasser et cultiver du maïs.

Afin de célébrer la première récolte, à l’automne 1621, le gouverneur William Bradford décréta trois jours d'action de grâce. Les colons invitèrent alors le chef des Wampanoag, Massasoit et 90 de ses hommes à venir partager leur repas en guise de remerciement pour l'aide apportée. Durant ce festin, des dindes sauvages et des pigeons furent offerts.

Les Indiens eurent droit par la suite à d'autres formes de "remerciement"...

 

Ron Cobb, dessinateur américain au coeur de la contre-culture des années 70, donne ici sa représentation du Thanksgiving...No comment ! Mais les vôtres sont les bienvenus !


Repost 0
Publié par Paul Keirn - dans HUMOUR NOIR
commenter cet article

Edito

  • : Natures Paul Keirn
  • Natures Paul Keirn
  • : NATURE, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ,... Faire partager aux lecteurs les émotions, les réflexions, les connaissances sur la nature, vérification scientifique des recettes léguées par nos ancêtres, les trucs & astuces de survie douce. Sans oublier que "la" nature s'inscrit dans le paysage politique local, national et mondial.
  • Contact

Choose your language

 

 

PARTENARIAT NATURES - EURIZIA

 
jardinerie à rocbaron

 

comparer prix achat riz jasmin

 


 

 

2-Nous sommes tous Charlie

2014-septembre---ou-trouver-des-lactaires-delicieux-et-sa.jpg

Champignons pissacans suillius in natures paul kei-copie-1

Merci !

free counters