Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /





Cela est apparu il y a 400 millions d'années, au Dévonien, il fait partie de 20.000 espèces qui, dans 85% des cas sont le résultat d'une assocation, d'un partenariat (on dit aussi d'une symbiose) entre une algue verte terrestre et un champignon. C'est le lichen (ici, le lichen fruticuleux).

Schématiquement, le champignon, en-dessous, fournit à l'algue les sels minéraux nourriciers du "sol" et de l'eau de pluie ; l'algue verte, grâce à sa chlorophylle, fournit le sucre au champignon. Et cela dure depuis...4 millions de siècles.





Voici à quoi ressemblait l'environnement au Dévonien, époque à laquelle le lichen est apparu. On peut notamment voir sur cette représentation ces étranges plantes siliceuses à tiges horizontales, les prêles, qui existent toujours de nos jours.













Un peu plus loin...
(Je vais l'identifier).






























Vue depuis la glacière.
La glacière ?








Une sorte d'énorme tour aux murs impressionnant d'épaisseur, là où était fabriquée la glace à destination de Toulon et Marseille (voir ci-dessous)













La glacière de Pivaut
La glacière de Pivaut se trouve sur le territoire de a commune de Mazaugues, à 7km en direction du Plan d'Aups. Elle fait partie d'un ensemble de 17 glacières qui ont fonctionné entre la deuxième moitié du XVIIe siècle et le début du XXe siècle. L'édifice (ainsi que ses bassins de congélation) a été restauré dans les années 1990 par le Conseil Général du Var avec l'aide scientifique de l'ASER du Centre-Var.

L'ensemble du site est accessible au public, l'accès a été aménagé depuis un parking et quelques panneaux explicatifs guident le visiteur.

Des visites commentées de l'intérieur du bâtiment seront proposées par le Musée de la Glace à partir du mois de juin (sur réservation uniquement pour des groupes de 10 personnes min. et de 30 personnes max.).


 Extrait vidéo tiré du film "Au pays de la Provence Verte" par Thomas Roy-Laurent - copyright Beta Prod

Extrait du site du Musée de la glace - Mazaugues (83)
http://museedelaglace.free.fr/glaciere-de-pivaut.html








Cliquer sur la carte pour découvrir les lieux. Au milieu de l'image on voit le toit de la Glacière de Pivaut. On prendra du recul en cliquant sur la touche "moins" pour situer ce gros plan en France.











On reverra souvent au cours des "Promenades" ces forêts abatues, les arbres enchevétrés. Car trop souvent on croit voir la nature, alors que ce n'est qu'une sorte de jardin, bien entretenu. La vraie nature est faite de végétaux qui croissent, vivent et meurent.
Ici, le cambium (lien à venir) cassé ne permet plus au sucre des feuilles (en aiguilles) de nourrir les racines. L'arbre se meurt, l'arbre est mort. Déjà, de loin, on peut voir des champignons de type "saprophytes" qui se nourrissent des végétaux en décomposition.


















Parmi ces champignons, peut être le plus important au cours des siècles, celui qui a permis d'allumer le feu à des dizaines de générations, l'amadouvier (lien à faire)













Rien de fameux aujourd'hui... Un "pissacan" (un "mauvais" champignon, au sens de "pas bien bon") comme on dit dans le Var. C'est-à-dire,le plus souvent un cèpe des bouviers. Les plus âgés les mangent en omelette ou les font sécher après les avoir fait bouillir.














A quand les vrais cèpes et les "sanguins" (Lactaire délicieux) tant attendus ?

Agrandir le plan


En attendant... (lien avec confiture de mures)

Hmm ! Mais en voilà un ! Un sanguin !!!
























Un cercle orangé au milieu de la verdure.












Une forme bien particulière, une cassure qui donne immédiatement un suc laiteux.









C'est bien un Lactaire délicieux.
Le premier de l'année ! (13 octobre 2009) 
Géolocalisation (lien à faire)
Recettes de Lactaires (lien à faire)















Sans doute est-ce le dégradé de couleurs sur le chapeau qui signe le mieux sa détermination.













Je repère soigneusement les lieux. Trouvé entre les deux petits pins, au fond. Pleine lumière, orientation nord, sol siliceux (sable).
Le sol détermine les espèces vénétales qui poussent. Sur sol siliceux dominent les pins, les fougères, les bruyères, les genêts. Un sol pauvre.











Un champignon sans lamelle, à pores, domaine des bolets.
















Pied rouge et il vire au bleu a contact...Danger !
C'est en première approche ce que l'on regroupe sous le terme générique de "Bolet satan". Il y en a en fait de très nombreuses espèces et variétés.













































Retour
Aujourd'hui, 21 octobre 2009, le Var est en état d'alerte. La pluie tombe sans cesse. Cela fait du bien et cela promet de nouvelles sorties mycologiques. A suivre.

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Edito

  • : Natures
  • Natures
  • : NATURE, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ,... Faire partager aux lecteurs les émotions, les réflexions, les connaissances sur la nature, vérification scientifique des recettes léguées par nos ancêtres, les trucs & astuces de survie douce. Sans oublier que "la" nature s'inscrit dans le paysage politique local, national et mondial.
  • Contact

Choose your language

 

 

PARTENARIAT NATURES - EURIZIA

comparer prix achat riz jasmin


 

 

 

 

2-Nous sommes tous Charlie

2014-septembre---ou-trouver-des-lactaires-delicieux-et-sa.jpg

Champignons pissacans suillius in natures paul kei-copie-1

 

 

 

 

Dans La Même Catégorie Peut-Être Aimerez-Vous Aussi :

 

mycodb
IDENTIFICATION
CHAMPIGNONS
________________

 

 
 

CNRS - La vidéo du vendredi

Merci !

free counters

LAISSEZ UN MESSAGE !
paul.keirn@gmail.com