Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Le puits sans retour (piège).

(On ne piège que si l'on a faim)

Ce piège est à la fois l'un des plus simples et peut-être des plus anciens.

Il s'agit de creuser dans le sol un trou en forme de cylindre : 60 cm de profondeur sur 30 cm de diamètre. Et ce au milieu d'une zone déboisée (même 10 mètres sur 10) afin que les oiseaux puissent le voir lors de leur passage en vol.

Au préalable, et il s'agit là d'un des fondamentaux de la vie en forêt : ne jamais parcourir un chemin sans disposer d'un sac pour y ranger toutes les graines à portée de main.

DIsposer les graines, baies colorées, autour du trou et surtout au fond du trou. Le maïs bien jaune est particulièrement efficace.

Les oiseaux viennent goûter les graines autour du trou et sautent rapidement au fond de celui-ci pour profiter du magot.
Les merles, faisans (coq ou poule), gélinotte etc, se font prendre ainsi.

Où est le piège ?
Tout simplement parce qu'au fond d'un trou de 30 cm de diamètre aucun oiseau ne peut reprendre son envol (seul un colibri le pourrait).

Il faut relever le piège deux fois par jour et le réamorcer avec de nouvelles graines.

Partager cette page

Repost 0