Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

VIVE LA LIBERTE D'EXPRESSION : Islam, Charlie Hebdo, islamistes et laïcité

19 Septembre 2012 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #Indignés !

107-ans-de-laicite.jpg Commémoration de la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Partager cet article avec vos amis : http://0z.fr/xmt9C

Les caricatures de Mahomet de Charlie Hebdo sont partout commentées comme étant regrettables mais symboliques de la liberté d'expression. Des élus, ministres et anciens ministres, de droite comme de gauche, adhérent à cette idée. Comme dit Brice Hortefeu (que je ne pensais pas citer un jour) :  "je préfère l'excès de liberté d'expression à l'excès de censure". Je partage également cette idée.

Bien sûr les extrémistes musulmans sont en France une minorité. Bien sûr tout le monde sait que la quasi-totalité des musulmans demeurant en France vivent tranquillement leur foi comme une religion de paix. Même si je ne pense pas personnellement que l'Islam soit un religion de paix. C'est mon opinion et j'ai le droit de la défendre et de l'exprimer comme bon me semble. Les musulmans ont également le droit de défendre une opinion contraire et de l'exprimer dans le cadre de la légalité républicaine, c'est-à-dire sans violence.

Je regrette que les français musulmans ne s'expriment jamais pour dénoncer les agissements des intégristes et affirmer leurs différences. Que jamais ils ne rejettent ceux qui prétendent les représenter dans la violence la plus extrême, laissant penser à tous qu'il s'agit là de l'Islam ? Attention ! Qui ne dit mot consent. Où sont les voix musulmanes qui dénoncent les talibans, les salafistes ? L'archaïsme de la charia ? Où sont les défilés et banderoles marquant une volonté de se démarquer de tout cela ? 

Inutile pour les représentants de l'Islam en France de se défendre sur les plateaux de télévision en disant "vous n'avez pas compris le message de l'Islam" ou "ce n'est pas la bonne traduction du Coran" ou "le salafisme et le wahabisme n'ont rien à voir avec l'Islam". C'est à vous d'affimer "Nous ne partageons pas cette interprétation des textes du Coran et nous la rejetons". Entend-on cela ? Non ! Et pourtant voilà ce que j'aimerais entendre et je ne suis sans doute pas le seul ! Est-ce impossible à dire ? Pourquoi donc ? 

Je suis inquiet quand j'entends Dalil Boubakeur, le recteur de la mosquée de Paris, regretter qu'il n'y ait plus de délit de blasphème. Voilà qui est inquiétant : quand dans l'esprit du principal responsable du culte musulman en France germe l'idée d'interdire toute critique des religions et donc de l'Islam, c'est pour moi c'est un début de charia. Car c'est demander à un Etat laïc de juger des faits religieux.

 

Faut-il rappeler que le "blasphème" n'est plus puni en France depuis 1791. 

Faut-il rappeler qu'après des siècles d'obscurantisme, en 1905, il y a eu la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Faut-il rappeler qu'en France on est d'abord français et qu'ensuite - ensuite seulement - on est chrétien, musulman, juif, protestant ou athée. La laïcité c'est la liberté d'exercer ou non un culte, de respecter également ceux qui croient et ceux qui ne croient pas en une quelconque divinité. Dans la laïcité à la française, l'Etat est le garant de cette liberté. 

 

Paul Keirn

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BELL 23/09/2012 00:41


Je partage complètement ton point de vue. 


Merci pour ces lignes pleines de bon sens.


Mai

Paul Keirn 23/09/2012 07:59



Depuis, en France, en Libye surtout, enfin des voix s'élèvent pour condamner et rejeter l'obscurantisme. Mais la route est sans doute encore longue. Merci pour ton petit mot, cela fait plaisir.