Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Un porc ? Un sanglier ? Un sanglochon ou un cochonglier !...

10 Février 2010 , Rédigé par Paul Keirn

sanglier gp
SUS SCROFA
nom commun : SANGLIER

Caractéristiques
Statut : commun
Vie sociale : en groupe les deux premières années
Longueur : de 90 à
180 cm
Queue : 30 cm
Hauteur au garrot : 55 à 110 cm
Poids : 50 à 150 kg voire plus
Maturité sexuelle : 8 à 10 mois

Période de reproduction : pas de période précise
Durée de gestation : 3 mois, 3 semaines, 3 jours soit 114 à 116 jours
Portée : de 2-3 à 12 marcassins
Régime alimentaire : glands, faînes, châtaignes, pousses, racines, vers, larves, champignons, petits rongeurs, charognes
(à l'occasion), maïs.
Longévité : 15 ans

Ci-dessous : l'aire de répartition du sanglier

sanglier aire de répartitionDe plus en plus souvent les sangliers font parler d'eux : ravages dans les champs et surtout accidents de voitures, présence autour des maisons. Et puis la polémique enfle : les chasseurs font de l'agrainage pour qu'ils passent l'hiver au grand dam des cultivateurs, eux-mêmes parfois chasseurs. Et puis...accusés de tous les maux : les hybrides de cochon et de sanglier : sanglichon et cochonglier !

Le sanglichon ( ou sanglochon ) est issu du croisement verrat (mâle de sanglier) et d’une truie. Son confrère, le cochonglier est un hybride issu d’un porc et d’une laie (femelle de sanglier) 
L’hybridation sanglier/porc domestique donne des femelles plus prolifiques. Voilà tout le problème. Et qui plus est, contrairement aux mulets et bardots, le produit du croisement porc domestique et sanglier, les petits, sont eux-mêmes "interféconds", c'est-à-dire qu'ils peuvent se reproduire.


Pourquoi ces croisements ?  Accidentels : de tout temps, les porcs domestiques et les sangliers ont plus ou moins fréquentés les mêmes territoires (Au moyen Age notamment avec l'élevage en liberté des porcs lors du panage (glandées))
Volontaires : Les lâchers d'animaux hybrides par des "chasseurs" et par  des "éleveurs" peu scrupuleux pour  réintroduire le gibier ou compenser les prélèvements. Il faut savoir également que les hybrides se reproduisent plus vite et grossissent plus rapidement. 
 

PiedDeSanglierRappel de quelques éléments morphologiques concernant le sanglier.
Les éléments ci-dessous ont été recueillies dans la littérature scientifique ou cynégétique. Ils constituent des indications générales et ne doivent pas être considérées comme un standard sans une discussion critique approfondie.
Génétique :  Le sanglier doit posséder 36 chromosomes
Longueur du nez : La mesure doit être prise du coin inférieur de l'oeil au centre du groin à l'extrémité supérieure. Ce nez est habituellement allongé chez les sangliers de nos régions. Il devient busqué chez les sangliers d'Europe orientale.
Oreilles : Elles doivent être courtes, droites et portées vers l'arrière. Les sangliers d'Europe orientale ont les oreilles plus grande en proportion.
Dents : Le sanglier possède 44 dents
Corps : Le corps doit être de forme ovale et non cylindrique comme le porc. Il doit être ramassé et avoir un développement plus avant important qu'à l'arrière (morphologie s'apparentant à la forme du bison). De plus, l'arrière-train, soit le haut des fesses du sanglier devrait être plus bas que la ligne du dos. Ce caractère n'est ' facile à apprécier
Robe : Le sanglier ne doit pas avoir de tâches blanches ou rosées soit aux poils, aux sabots ou au nez.
Poils : Le sanglier devra conserver 3 cm de longueur de poils lors de la mue l'été. De plus il devra conserver des soies de 10 cm au garrot
Queue : La queue doit être droite. Elle est munie d'une touffe de poils à son extrémité..
Profil : La hauteur des pattes doit être égale à la distance entre les pattes avant et arrière, c'est à dire doit s'inscrire dans un carré.
Mamelles La laie possède 10 allaites.
Rayures : Le marcassin doit conserver ses rayures jusqu'à 4 mois. Les rayures comportent 11 bandes noires dont 1 sur l'échine et 5 de côté.
record defenses TurquieMâle : le sanglier mâle doit développer son armure. Elle devient apparente dés l'âge de 30 mois et est pleinement développée vers l'âge de 36 à 48 mois.
L'armure est une plaque dure, sous-cutanée, au niveau du cou jusqu'à l'arrière des pattes avant. Elle est sans pli et à la course, elle ballotte de part et d'autre du corps. Elle atteint une épaisseur de 3 à 6 cm

Chez les hybrides, un certain nombre de signes les distinguent des sangliers :


la robe est plus claire ou bigarrée (aux couleurs variées) avec parfois des taches claires, roses ou blanches.
le corps est cylindrique, le dos plat et horizontal, avec souvent des poids vifs importants alors que notre sanglier de race pure a le dos bosselé et incliné vers un arrière-train plus mince que l’avant-train.
les membres sont plus courts. Notre sanglier de souche pure est haut sur pattes.
la queue est souvent en tire-bouchon.
les oreilles sont plus larges et parfois tombantes.
le boutoir est large et court, parfois marqué de taches claires. Le crâne est plus plat et sans stop marqué.
les onglons des jeunes hybrides peuvent être blancs. Nos marcassins ont des sabots noirs.
le poids des hybrides et leur vitesse de croissance sont nettement supérieurs aux souches de race pure. Un hybride mettra moins d’un an pour atteindre les 50 à 60 kilos d’une bête de compagnie d’au moins un an et demi.
les femelles hybrides perdent cet anoestrus d’été (elles sont en chaleur l'été), si caractéristique de la race pure, et sont plus prolifiques.
Il faut savoir que le porc domestique possède 38 chromosomes, alors que le sanglier n’en possède que 36. Pourtant, le sanglier est à l’origine du porc domestique.


Une analyse chromosomique, l'étude du caryotype, permet de préciser s'il s'agit d'un sanglier ou d'un hybride.
Le caryotype, c'est-à-dire l'arrangement et la forme typique des chromosomes d'une cellule d'un individu, est sa véritable carte d'identité. Pour le sanglier européen de souche pure, il a été admis, après d'innombrables confrontations et controverses entre savants, que le caryotype serait à n = 36 chromosomes. Le porc issu de la domestication du sanglier possède un caryotype à n = 38.

chromosomes-sanglier-et-hyb

Ce tableau montre les résultats génétiques des croisement entre porc et sanglier, et entre l'une des races et un hybride.
Comment lire le tableau :
"n=" signifie "nombre de chromosomes"
Porc : n=38 - Sanglier : n=36
Ce qui est appelé ici "croisé' est un hybride
L'hybride porc x sanglier donne un hybride à n=37

Ensuite cela se complique un peu.
Deux hybriques auront une descendance composée pour 1/4 de marcassins à n=38, pour la moitié à n=37 et un dernier quart à n=36.
LE SITE DU SANGLIER : http://jfo.perso.infonie.fr/intro.htm

Lorsqu'il s'agit d'une race pure (porc n=38 ou sanglier n=36) se mélangeant avec un hybride, la descendance portera pour moitié n=36 et pour moitié n=38.

Attention ! Un sanglier "vrai" (n=36) gavé au maïs et habitué à l'homme ne sera pas sauvage, en revanche un hybride né dans le maquis se comportera comme un animal sauvage avec tous ses instincts de survie. il ne faut donc pas confondre "pur" et sauvage. Cela se complique encore pour certaines sous espèces de sanglier en Europe Centrale par exemple, on trouve naturellement des sanglier à 38 chromosomes.

souille bauge
La souille du sanglier.


Le lecteur d'un forum dit : "Je pensais qu'une reproduction était possible s'il y avait le même nombre de chromosomes chez les animaux d'une même espèce. Or le sanglier n'a pas le même nombre de chromosomes que le cochon, comment le croisement est-il possible ?"

Bertrand Bed'Hom de l'INRA répond :
"Le sanglier et le cochon font partie de la même espèce, Sus scrofa. Le porc domestique est la forme domestique du sanglier.
Chez le Sanglier, les chromosomes 15 et 17 du Porc sont présents à l'état fusionné. Il est possible que ce polymorphisme ait été présent dans la population au moment de la domestication du porc, et que par hasard les populations de porc l'ait retenu, ou qu'il soit apparu au début de la domestication.Une fusion chromosomique n'est pas forcément un obstacle majeur à la fertilité (la preuve !). A l'inverse, des espèces différentes peuvent avoir le même nombre de chromosomes, et les hybrides éventuels seront pourtant stériles ! Des sangliers sont élévés en captivité pour être abattus pour la production de viande ou pour être libérés par des associations de chasse, pour le tir ou le repeuplement. Or il est arrivé fréquemment que des hybridations aient été réalisées (car les hybrides ont une meilleure croissance que les sangliers). Les populations de sangliers ont donc fréquemment une composante génétique de cochon domestique. On peut théoriquement reconnaître les hybrides de première génération par le caryotype (37 chromosomes) et les éliminer des élevages, mais pas forcément les hybrides de génération suivantes"...A suivre.

LE MEILLEUR SITE : http://www.chasseacrw.be/Gibier/Sanglier01.asp

603px-Sacrifice boar Louvre G112


 

-o0o-

 

Partenariat NATURES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article