Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Stevia rebaudiana, le sucre du futur.

9 Novembre 2009 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #BOTANIQUE

mmm.jpgCette petite feuille a déjà fait couler beaucoup d'encre et ce n'est pas fini. C'est le "stevia rebaudiana", nom latin de la Stévia, utilisée depuis des millénaires au Paraguay par les indiens guarani et déjà dans 40% des produits contenant du sucre...Mais au Japon. Pourquoi la CE l'a-t-elle boudée depuis des décennies. Allez demander au betteraviers, aux grandes sucreries, qui vendent du saccharose, le sucre de betterave, pourquoi ils ne voulaient pas d'une plante au pouvoir sucrant 210 FOIS plus puissant que le sucre ?
411px-Stevia-rebaudiana-total.jpg
DU NOUVEAU en ce mois de janvier 2010
Les édulcorants de table sont autorisés en France arrêté interministériel du 8 janvier 2010, publié vendredi 15 janvier 2010 au Journal Officiel. [8]. et également pour les produits minceurs (de type substituts de repas) et les préparations alimentaires de régime destinées à l'hôpital. L'arrêté augmente aussi sensiblement les quantités de stévia utilisables dans les préparations.
En fait, une forme purifiée en poudre extraite de la stévia, le rébaudioside A, est agréée en France en tant qu'additif alimentaire depuis le 6 septembre 2009 par l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments). Il manquait le décret ou l'arrêté pour mise en ouvre. C'est chose faite.
http://textes.droit.org/JORF/2010/01/15/0012/0023/

ladyannne_1097082312_581.jpgQUE NOUS DIT CETTE PLANTE ?

Voyons ce qu'en dit Wikipédia :

Stevia est un genre de la famille des Asteraceae (ndr : comme toutes les fleurs en forme de marguerite !). Il représente 150 à 200 espèces d'herbes aromatiques ou d'arbrisseaux dont quelques unes d'entre elles contiennent des édulcorants naturels.

Il existe plus de 150 espèces de Stevia. Stevia eupatoria et Stevia rebaudiana sont réputés pour leur pouvoir édulcorant (ndr sucrant)
L'utilisation de la plante comme édulcorant trouve son origine en Amérique du Sud. Pendant des siècles, les Guarani du Paraguay et du Brésil ont utilisé la Stevia, principalement l'espèce Stevia rebaudania qu'ils appelaient "ka'a he'ê" (l'herbe sucrée), comme sucre et dans des breuvages médicinaux. Les feuilles de cette espèce ont un pouvoir sucrant de moyenne 45 fois supérieur à celui du sucre de table

Les extraits de la feuille ayant un pouvoir sucrant très supérieur au sucre, cette plante a attiré l’attention des chercheurs. La plante a montré un potentiel pour traiter l’obésité et l’hypertension. De plus, elle a un effet négligeable sur l’augmentation de glucose dans le sang et a même démontré une capacité à diminuer l'intolérance au glucose. La plante peut donc fournir un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques.

COMPOSITION CHIMIQUE
Celle-ci montre quelles sont les molécules chimique naturelles que l'on trouve dans la stevia. Ici c'est la composition des feuilles, sauf quand il est marqué "plant" (pour plante toute entière) et ppm signifie partie par million :

(Les extraits video et les conclusions sont situés plus avant)

ALUMINUM 72 ppm;

ASCORBIC-ACID 110 ppm; la vitamine C !

ASH 63,000 ppm;

AUSTROINULIN Plant:

BETA-CAROTENE 75 ppm; viatmine A

CALCIUM 5,440 ppm;

CHROMIUM 39 ppm;

COBALT 25 ppm;

DULCOSIDES Plant:  Tous les noms en OSE sont des sucres...

FAT 19,000 ppm;

FIBER 152,000 ppm;

IRON 39 ppm;

KILOCALORIES 2,540 /kg;

MAGNESIUM 3,490 ppm;

MANGANESE 147 ppm;

NIACIN :

PHOSPHORUS 3,180 ppm;

POTASSIUM 17,800 ppm;

PROTEIN 112,000 ppm;

REBAUDIOSIDES Plant: (ose...=sucre)

RIBOFLAVIN :

SELENIUM :

SILICON 132 ppm;

SODIUM 892 ppm;

STEVIOL Plant:

STEVIOSIDE Plant: (ose)

THIAMIN :

TIN 15 ppm;

WATER 823,000 ppm;

ZINC :

En allant voir les effets pharmacodynamiques du REBAUDIOSIDE, on constate en effet des effets antidibétiques selon trois études différentes ! Antidiabétique pour un sucre ! Voilà de quoi réjouir bien des personnes.

Références :
- Duke, James A. 1992. Handbook of biologically active phytochemicals and their activities. Boca Raton, FL. CRC Press.
- SYN-X: Challem, J., Berkson, Burt, and Smith, Melissa Dianne. 2000. Syndrome X - The complete nutritional program to prevent and reservse insulin resistance. John Wiley & Sons, New York. 272 pp.
-  Werbach, M. 1993. Healing with Food. Harper Collins, New York, 443 pp.
Antidiabetic 10-30 mg/man/day 200-1,000 ug 3-5 mg/day WER 30 mg/day SYN-X 400-800 mg/man/day SYN-X DUKE1992B

UN ARRETE QU'IL FAUT BIEN LIRE
Regardons tout d'abord les extraits TV ci-après.
"Un arrêté ministériel vient d'autoriser en France l'emploi du Rebaudioside A, un édulcorant issu de la feuille de stévia, dans les produits alimentaires et les boissons.
Grâce à ses molécules, les glycosides de steviol, cet édulcorant d'origine naturelle peut avoir un pouvoir sucrant 210 fois plus élevé que le sucre, pour zéro calorie.
Le Rebaudioside A, encore appelé Truvia (marque commerciale), est utilisé aux Etats-Unis depuis 2008, notamment dans des boissons commercialisées par the Coca-Cola Company, et ne présenterait pas de danger pour la santé des consommateurs"

Un extrait de TV au Quebec :



ET C'EST LA QUE L'ON PROTEGE DE PUISSANTS INTERETS
Il y avait de quoi se réjouir que l'on passe du saccharose, le sucre de betterave, à un sucre permis aux diabétiques, évitant le surpoids, un bon sucre. Eh bien non ! La liste ci-dessous, qui accompagne l'arrêté d'application, montre que les doses de Stévia seront faibles. Que cela signifie-t-il ? Tout simplement que l'on aura un cocktail sucré dans chaque produit. Certes il y aura de la stévia, mais aussi et toujours de l'Aspartam, jugé par de nombreux spécialistes comme cancérigène et du saccharose. Dommage ! Il faut bien protéger les grands de la sucrerie et les labo qui fabriquent l'Aspartam.
Alors, il ne reste plus qu'à planter les graines dans les pots !
Voici les dosages autorisés :
 

"DENRÉES ALIMENTAIRES


DOSES MAXIMALES D'EMPLOI
(exprimées en rébaudioside A)


Boissons non alcoolisées
― boissons aromatisées à base d'eau à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté



600 mg / l

― boissons à base de lait et produits dérivés ou de jus de fruits à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


600 mg / l


Desserts et produits similaires
― desserts aromatisé à base d'eau à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté



1   000 mg / kg


― préparations à base de lait et produits dérivés, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― desserts à base de fruits et légumes, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― desserts à base d'œuf à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― desserts à base de céréales, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― desserts à base de matières grasses, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― glaces de consommation, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


800 mg / kg


Confiseries
― confiseries sans sucres ajoutés



1   000 mg / kg


― micro-confiserie pour rafraîchir l'haleine sans sucres ajoutés


10   000 mg / kg


― pastille rafraîchissante forte aromatisée pour la gorge sans sucres ajoutés


2   000 mg / kg


― confiseries à base de cacao ou de fruits secs à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


2   000 mg / kg


― confiseries à base d'amidon à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté


2   000 mg / kg


― pâtes à tartiner à base de cacao, de lait, de fruits secs ou de graisses, à valeur énergétique réduite, ou sans sucre ajouté

 


― gommes à mâcher sans sucres ajoutés


5   500 mg / kg


Autres produits
Cidre et poiré :



600 mg / l


― bières sans alcool ou ayant une teneur en alcool ne dépassant pas 1, 2 %


600 mg / l


― « Bière de table / Tafelbier / Table Beer » (contenant moins de 6 % de moût primitif) sauf « Obergäriges Einfachbier »


600 mg / l


― bières ayant une acidité minimalle de 30 mill-équivalents exprimée en NaOH


600 mg / l


― bières brunes de type oud bruin


600 mg / l


― bière à valeur énergétique réduite


600 mg / l


― boissons constituées d'un mélange de bière, de cidre, de poiré, de spiritueux ou de vin et de boissons non alcoolisées



600 mg / l


― boissons spiritueuses avec une teneur en alcool de moins de 15 % en volume


600 mg / l


― fruits en boîte ou en bocal, à valeur énergétique réduite ou sans sucre ajouté


1   000 mg / kg


― préparations de fruits et légumes à valeur énergétique réduite


1   000 mg / kg


― conserves de fruits et légumes aigres douces


600 mg / kg


― conserves et semi-conserves aigres douces de poissons et marinades de poissons, crustacés et mollusques


600 mg / l


― Feinkostsalat


350 mg / kg


― moutarde


350 mg / kg


― denrées alimentaires destinées à être utilisées dans les régimes hypocaloriques destinés à la perte de poids au sens de l'arrêté du 20 juillet 1977 susvisé



800 mg / kg


― aliments de régime destinés à des fins médicales spéciales au sens de l'arrêté du 20 septembre 2000 susvisé


1   000 mg / kg


― compléments alimentaires liquides


600 mg / kg


― compléments alimentaires solides


2   000 mg / kg


― compléments alimentaires à base de vitamines et / ou éléments minéraux sous forme de sirop, ou à mâcher


5   500 mg / kg


― édulcorants de table


Bonnes pratiques de fabrication

Fait à Paris, le 8 janvier 2010."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

.Tachka. 22/01/2010 18:07


Il ne faut pas s'étonner si certains "tirent la gueule" quel manque à gagner pour eux! La santé passe après leurs sous!


Paul Keirn 22/01/2010 18:22


Sur ! Comme Michelin avait acheté le "pneu increvable" dans les années 50 pour...le ranger dans un tiroir. Dans le cas de la Stévia, je pense qu'ils ont eu le temps - largement - d'être les
premiers à en vendre, tout comme les pétroliers seront les premiers à faire de l'énergie solaire, après que les précurseurs ont fait toutes les études gratuitement pour démontrer que c'est une
des solutions les meilleures et surtout durable. Je pense que les betteraviers seront les premiers producteurs de masse de ce nouveau sucre. Et puis l'arrêté qui vient de sortir est assez
restrictif pour assurer la transition. Mais chacun peut s'amuser à cultiver.