Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Refus de vendre du champagne chez Marks & Spencer pour motif religieux

26 Décembre 2013 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

champagne-marks-spencer-laicite.jpg 

Je n'ai pas l'habitude d'intervenir dans les querelles religieuses. Mais, en tant que sociologue de formation et surtout en tant que citoyen, nombre d'événements relatés par les médias m'invitent à prendre position. Une fois encore s'impose à moi l'idée que seule la laïcité peut permettre une vie quotidienne sereine sans l'irruption permanente des croyances des uns et des autres et notamment des religions prosélytes, Islam en tête.

Personne n'a le droit d'empoisonner la vie courante des gens avec des faits ou des comportements religieux, des interdits alimentaires, tactiles, des heures de prière ou le port d'habits spécifiques. Je lisais un des commentaires publics de l'affaire Marks & Spencer : "il devrait faire une caisse spéciale pour les musulmans". Absurde ! Je ne crois pas que cette réponse soit adaptée car c'est accepter que le fait religieux s'imisce dans notre vie quotidienne. Celle d'un pays laïc, qui défend la liberté de tous les cultes, mais seulement dans la sphère privée et les lieux qui sont destinés à son expression, les lieux de culte. La laïcité défend tout autant les croyants que les non-croyants.

Le non-respect d'une stricte laïcité serait une catastrophe. La proposition de créer une caisse spéciale musulman est stupide car pourquoi pas, dès lors, créer une caisse casher, une caisse bouddhiste et des caisses catholiques, voire prostestantes ! 

Les restrictions d'alimentation, d'habillement ou de comportement des différents croyants n'ont rien à faire dans les écoles, dans les commerces, dans la rue ou les entreprises. 

Pour les activités scolaires : ce qui se déroule dans le cadre de l'école doit voir disparaître croix, étoiles et voiles. Une mère musulmane met en évidence une incohérence en disant "dans l'autocar on ne peut pas porter le voile, mais quand c'est pour faire gateaux à l'école ils acceptent". C'est vrai, c'est incohérent, le voile devrait également être interdit lorsqu'il s'agit de faire des gateaux, à partir du moment où cela se déroule dans le cadre scolaire.

L'Ecole ne peut pas devenir le champ clos d'affrontements religieux entre les élèves, entre les élèves et les professeurs, voire entre les professeurs.

Le fait est qu'aujourd'hui en France ce sont les intégristes islamistes ou les croyants radicalisés qui posent problème. Une réalité que partagent 78% des personnes intérrogées à ce sujet. Quel problème ? Celui d'imposer aux autres des adaptations, des aménagements, dans le but qu'ils puissent respecter les règles de leur religion. Et ce, au mépris des non-croyants ou des croyants qui respectent la laïcité. La réponse devra toujours être NON et sans exception : la France est une république laïque. 

Le fait religieux doit être banni de la vie publique et de la vie quotidienne. La liberté est de pouvoir exercer son culte dans les lieux de culte et dans le cadre de la vie privée. C'est cela la laïcité. Tout recul local, si minime soit-il, toute faiblesse, fait le jeu d'une minorité de musulmans intégristes qui se comportent comme des provocateurs et n'ont de cesse de ranimer un historique islam de combat. Ne tombons pas dans ce piège et réaffirmons la laïcité comme seul barrage contre les conflits religieux. 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article