Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

LYBIE : informations en DIRECT - (suivi de l'actu en live minute par minute))

18 Mars 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 TNY - rubioCliquez ci-contre pour accéder à l'info en 'DIRECT'

Samedi 19 mars 2011 - 00H09 - VIOLATION DU CESSEZ-LE-FEU SUR MISRATA

D'après Reuters et des informations sur le livestream Libya Alhurra, la ville de Misrata serait actuellement sous le feu de l'artillerie des fidèles du Colonel Kadhafi.Il y aurait déjà au moins 25 morts d'après le Dr Khaled Abou Selha, contacté par Reuters. 20 tanks auraient ouvert le feu sans distinction.Alors même que l'ONU a voté hier à 23h45 la résolution 1973, et que le Ministre des Affaires étrangères Moussa Koussa a décrété le cessez-le-feu, la ville de Misrata, forte de plus de 300 000 habitants et dernier bastion rebelle de l'ouest, est en train de connaître le pire bombardement depuis le début des hostilités.Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré que la France était prête à commencer ses frappes contre le régime du Colonel Kadhafi dès ce soir.

Vendredi 18 mars 2011 - 15H14

Cette crise, qui fort heureusement est peut-être en voie d'apaisement à la suite du renconcement lybien à toute nouvelle action militaire, donne l'occasion à M. Francisco RUBIO, directeur juridique de Médecins du Monde, qui a choisi notre site pour s'exprimer, de réfléchir sur une nouvelle approche du concept d' "ingérence", celle de "responsabilité de protéger":

 

"Le Conseil de sécurité a donc fini par voter une Résolution concernant la Libye, qui s'inscrit dans le droit fil du droit d'ingérence prévu par la Charte des Nations unies au Chapitre VII.
A la lecture de cette Résolution 1793, on constate qu'aucune option n'est écartée. A savoir que les Membres du Conseil ont accepté non seulement l'idée d'une exclusion d'espace aérien mais aussi des interventions militaires sous toutes leurs formes.

Mais faut-il parler de droit d'ingérence ou de "responsabilité de protéger" comme le concept est depuis une dizaine d'années en train de se forger. En effet la notion de droit d'ingérence porte en elle même une lourde charge émotionnelle teintée de colonialisme. La notion nouvelle de Responsabilité de protéger les populations à la fois lors des agressions extérieures mais aussi contre les dirigeants tortionnaires d'un pays fait son chemin. Le cas Lybien en est l'illustration. Nous aurons l'occasion dans les semaines qui viennnent de réflechir à ces notions de droit d'intervention humanitaire, droit d'ingérence et Responsabilité de protéger. Des concepts proches mais différents politiquement."

F.Rubio.
http://ong-humanitaire.over-blog.com


Ci-dessous, un outil de veille EN DIRECT, pour suivre ce moment d'Histoire :

 

LYBIE EN DIRECT

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article