articles de natures paul keirn les plus récents

Lundi 14 février 2011 1 14 /02 /Fév /2011 18:23

 

martien2

"Les envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, cela a commencé par une nuit sombre, le long d'une route de campagne, tandis qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme que le manque de sommeil avait rendu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un engin spatial venu d'une autre galaxie. À présent, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris une apparence humaine, il s'est fixé pour tâche de convaincre un monde incrédule car il sait que le cauchemar a déjà commencé..."(2ème version française de l'intro du feuilleton Les envahisseurs).

Il faudra que nous parlions des "soucoupes volantes", trop de témoignages sérieux concordent pour ne pas ranger le phénomène parmi les hallucinations. Mais aujourd'hui, commentons ce qu'écrit un lecteur. Un de ces lecteurs, nombreux aux Etats-Unis, qui luttent contre le darwinisme et la génétique des populations, tantôt pour défendre les textes sacrés aux yeux des croyants, tantôt, comme c'est ici le cas pour défendre l'idée que nous sommes la création de civilisations extra-terrestres... 

En rhétorique, un oxymore ou oxymoron, du grec ὀξύμωρος (oxúmōros - de ὀξύς, « aigu, spirituel, fin » et de μωρός, « niais, stupide  », mot qui en grec signifie « malin stupide, spirituel sous une apparente stupidité », lui-même un oxymore) est une figure de style qui vise à rapprocher deux termes (un nom et un adjectif) que leur sens devrait éloigner. Créationnisme et Science...

 

Un lecteur écrit en parlant d'un de mes articles :

"Le créationnisme scientifique, tout sauf de le science" dites vous sans nuances! Excellent, on ne pourrait mieux commencer un article sur ce sujet...Malheureusement pour vous, ou heureusement, suivant le coté ou on se positionne, les choses ne sont pas aussi limpides que vous avez l'air de le dire.

Par définition, le créationnisme scientifique ne peut qu'ètre scientifique puisqu'il suppose un acte scientifique pour qu'une entité biologique soit créée.

L'évolutionnisme, lui, suppose l'existence de miracles pour expliquer qu'une espèce puisse se transformer pour en devenir une autre, l'ADN étant stable et rejette automatiquement toute altération possible. 

Le créationnisme scientifique affirme au contraire que toute entité biologique a besoin d'une action scientifique pour pouvoir exister, comme ce fut le cas pour nos ancètres créés de toute pièce par une civilisation trés avancée technologiquement, et pour les animaux et les plantes.

Le projet "terraforming" qui étudie la possibilité d'implanter la vie sur Mars, n'est rien d'autre qu'une tentative de créationnisme scientifique.
Cette option n'est pas développée dans votre blog...."

 

 

"Par définition, le créationnisme scientifique ne peut qu'ètre scientifique puisqu'il suppose un acte scientifique pour qu'une entité biologique soit créée."

La notion d' "acte scientifique" n'a aucun sens ni contenu, a moins que vous n'y rangiez déjà le coup de baguette magique de votre divinité préférée ? Il y a des "faits" scientifiques, c'est-à-dire des observations répertoriées toujours dans le cadre d'une démarche expérimentale, d'un protocole expérimental (hypothèses-expérience-validation ou invalidation de l'hypothèse). L'hypothèse peut être la prédiction d'un fait (observation d'une étoile avant le moment où elle devrait être visible en raison de la masse du Soleil - Cf Einstein). On en peut pas quallifier n'importe quoi de scientifique ! 

 

"L'évolutionnisme, lui, suppose l'existence de miracles pour expliquer qu'une espèce puisse se transformer pour en devenir une autre, l'ADN étant stable et rejette automatiquement toute altération possible."

Libre à vous de qualifier les mutations et la sélection naturelle de "miracles", mais avouez que c'est tellement vérifié que votre position devient difficilement défendable. La stabilité de l'ADN d'un individu donné n'est en rien contradictoire avec l'évolution de son espèce. Tous les êtres qui naissent sont génétiquement différents et tous sont plongés dans un environnement qui exerce une sélection. Ne se reproduisent et survivent que les sous-populations génétiquement (à peu près adaptées) à l'environnement du moment. Les autres disparaissent. De majoritaire, une sous-population peut s'accroître et devenir exclusive. Chez les humains, le caractère "blond" est récessif. Les voyages aidant, on sait d'ores et déjà que la blondeur disparaîtra peu à peu, sauf peut-être dans la poche scandinave. Vous voyez des "miracles" là où la science gêne vos croyances. La stabilité génétique d'un individu n'empêche pas une population d'évoluer et donc de faire apparaître des variétés nouvelles, puis des espèces (il y a "espèces" différentes quand le processus de spéciation conduit à l'infertilité des rejetons des parents - voir les mulets et bardots).

"Le créationnisme scientifique affirme au contraire que toute entité biologique a besoin d'une action scientifique pour pouvoir exister, comme ce fut le cas pour nos ancètres créés de toute pièce par une civilisation trés avancée technologiquement, et pour les animaux et les plantes."

Voilà donc l'"acte scientifique" ! Puis-je seulement vous demander comment ont été créés les individus composant cette civilisation très avancée ? Une autre civilisation, encore plus avancée ? Avez-vous des preuves scientifiques de cet acte fondateur ? Et tous les animaux ! Et toutes les plantes et les milliers d'espèces de bactéries, les millions de variétés d'insectes ? Ils avaient vraiment du temps devant eux ! En vérité, le modèle darwinien est franchement plus simple. 


On remarquera au passage que les deux religions prosélytes (catholicisme et islam) s'engoufrent acutellement dans une volonté de rendre scientifiques les écrits qui fondent leurs croyances. Du moins les plus fondamentalistes de leurs membres.

Pour les lecteurs intéressés par la créationnisme, un excellent site Québecois : "Les sceptiques du Québec"

Les sceptiques du Québec
http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/creation.html

 

Début de l'article :

 

Le créationnisme est une théorie religieuse et métaphysique sur l'origine de l'univers. Ce n'est pas une théorie scientifique. Techniquement, le créationnisme n'est relié à aucune religion en particulier. Il exige simplement une croyance dans un Créateur surnaturel. Des millions de chrétiens et de non-chrétiens croient qu'il existe un Créateur de l'univers et que la théorie de l'évolution n'entre pas en conflit avec la croyance dans un Créateur. Cependant, des chrétiens fondamentalistes ont créé le terme «créationnisme» et il est maintenant difficile de parler de créationnisme sans qu'il soit entendu qu'on veuille parler de la doctrine chrétienne fondamentaliste soutenue par, entre autres, Ronald Reagan, Jerry Falwell, Pat Robertson aux États-Unis ou Stockwell Day au Canada.

 Cette théorie affirme que :

 1.le récit de l'origine de l'univers et de la vie sur terre, raconté dans la Genèse, doit être pris littéralement, et que

 2.la Genèse est incompatible avec les théories du Big Bang et de l'évolution.

 

 Ainsi, les créationnistes sont des chrétiens qui croient que le récit de la création de l'univers, tel que présenté dans la Genèse, est littéralement vrai au sujet d'Adam et Êve, des six jours de la création, du déluge etc., et que cela ne doit pas être interprété comme une allégorie. Le créationnisme scientifique est l'expression employée par certains créationnistes pour indiquer qu'ils croient que la Genèse est un récit scientifique. Faire la lecture de la Bible comme si c'était un texte scientifique contredit les théories du Big Bang et de l'évolution. Les «créationnistes scientifiques» disent que ces théories sont fausses et que les scientifiques qui les défendent se trompent au sujet des origines de l'univers et de la vie sur terre. Un des principaux promoteurs du créationnisme scientifique est Duane T. Gish, du «Institute for Creation Research», qui met de l'avant ses vues personnelles en même temps qu'il attaque l'évolution. Gish est l'auteur de «Evolution, the Challenge of the Fossil Record» (San Diego, California, Creation-Life Publishers, 1985) et «Evolution, the Fossils Say No» (San Diego, California, Creation-Life Publishers, 1978).

 Un autre leader de ce mouvement est Walter Brown, du «Centre for Scientific Creationism». Ni Gish ni Brown ne semblent comprendre la différence entre un fait et une théorie. Ils proclament fort que l'évolution n'est juste qu'une théorie et qu'elle est fausse. Les théories scientifiques ne sont ni vraies ni fausses, elles sont une explication des faits. Que les espèces aient évolué vers d'autres espèces est considéré par 99,99 % de la communauté scientifique comme étant un fait scientifique. Comment les espèces évoluent, c'est ce que la théorie de l'évolution est censée expliquer.

 

 La théorie de Darwin sur la façon dont l'évolution s'est produite s'appelle la sélection naturelle. 

Cette théorie est tout à fait distincte du fait de l'évolution. D'autres scientifiques prônent différentes théories à propos de l'évolution, mais seulement un très petit nombre nie le fait de l'évolution. Duane Gish ne fait pas de la science quand il conteste que l'évolution est un fait. Il prête lui-même peu d'intérêt aux faits ou aux théories scientifiques. Son intérêt et son but sont dans l'apologétique : il veut défendre la foi contre ce qu'il croit être des attaques contre la vérité de Dieu. Tous ses arguments sont défensifs; ils ont tous pour but de nier les preuves qui soutiennent le fait scientifique de l'évolution.

 Les créationnistes, confondant l'incertitude en science avec le non scientifique, considèrent la discussion entre les évolutionnistes comme un signe de faiblesse. Pour les scientifiques, l'incertitude est simplement un élément inévitable et important de la démarche scientifique. Ils considèrent la discussion sur les questions théoriques fondamentales comme saine et stimulante. La Science, indique le biologiste évolutionniste Stephen Jay Gould, est «amusante quand elle joue avec des idées intéressantes, examine leurs implications, et constate que d'anciennes connaissances peuvent être expliquées de façons étonnamment nouvelles.» Ainsi, malgré toute la discussion au sujet des mécanismes évolutionnistes, les biologistes n'ont jamais douté que l'évolution se soit produite. «Nous discutons comment elle s'est produite,» dit Gould (1983, p. 256).

 Le créationnisme scientifique et la pseudo-science La créationnisme scientifique d'autre part, n'est pas de la science, c'est de la pseudo-science. C'est une doctrine reliée à un groupe particulier de Chrétiens fondamentalistes. La plupart des Chrétiens, fondamentalistes ou pas, n'ont probablement jamais entendu parler de créationnisme scientifique. Comme la plupart des autres créationnismes, le créationnisme scientifique présente ses revendications comme absolument certaines et inaltérables. Cette théorie prétend que le monde doit se conformer à la Bible et elle prétend que la Bible n'a besoin d'aucune révision et ne peut contenir aucune erreur. Là où le créationnisme scientifique diffère du créationnisme en général est dans sa notion qu'une fois qu'il a interprété la Bible pour signifier quelque chose, aucun argument ne peut venir changer cette interprétation. C'est plutôt cet argument qui doit être réfuté.

 Comparez cette attitude à celle des principaux créationnistes européens du 17ème siècle qui ont dû admettre que la Terre n'était pas le centre de l'univers et que le soleil ne tourne pas autour de notre planète. Ils n'ont pas eu à admettre que la Bible était erronée. Ils ont seulement dû admettre que les traductions humaines de la Bible l'étaient. Les créationnistes d'aujourd'hui semblent incapables d'admettre que leur interprétation de la Bible pourrait être erronée.

 Les scientifiques créationnistes ne peuvent être considérés comme de vrais scientifiques parce qu'ils affirment que leur traduction de la Bible ne peut pas être erronée. Ils présentent leurs vues comme étant irréfutables. Par conséquent, quand les faits contredisent leur lecture de la Bible, ils prétendent que les faits sont faux. La seule recherche scientifique qu'ils semblent faire a toujours pour but de prouver que telle ou telle allégation scientifique est fausse. Le créationnisme scientifique ne voit aucun besoin de tester ses propres théories puisqu'elles ont été révélées par Dieu. Une théorie absolument sûre ne peut pas être empiriquement testée, sauf que la testabilité empirique est le propre d'une véritable théorie scientifique. Les prétentions à l'infaillibilité et la certitude absolue ne caractérisent pas la science, mais les pseudo-sciences.

 Ce qui est le plus révélateur sur le manque de rigueur scientifique des créationnistes est de voir avec quelle facilité, quel empressement et le peu d'esprit critique ils acceptent et adoptent une nouvelle pensée du moment que cette pensée semble contredire la théorie de l'évolution. Particulièrement, tout fait semblant soutenir la notion que les dinosaures et les humains ont vécu ensemble sera accueilli avec enthousiasme par les militants créationnistes

 

Le «créationnisme scientifique» est non-scientifique 

La théorie du créationnisme scientifique est un bon exemple d'une théorie non scientifique parce qu'elle ne peut pas être falsifiée. «Je peux imaginer des observations et des expériences qui réfuteraient n'importe quelle théorie évolutionniste que je connais» écrit Stephen Jay Gould, «mais je ne peux imaginer quelles données potentielles pourraient conduire les créationnistes à abandonner leur croyance. Les systèmes infalsifiables sont des dogmes, pas de la science» (Gould, 1983). Le créationnisme scientifique est une pseudo-science, car il ne partage aucune des caractéristiques essentielles de la théorisation scientifique. Il représente une théorie qui demeurera pour toujours inchangée et qui n'engendrera aucune discussion parmi les scientifiques au sujet des mécanismes fondamentaux de l'univers. C'est une théorie qui n'a produit aucune prédiction empirique qui pourrait être utilisée comme test. Elle est prétendue être irréfutable, car elle suppose, a priori, qu'il n'existe aucun fait pouvant la falsifier.

 Quand les scientifiques de la création osent s'aventurer dans un domaine scientifique tel la deuxième loi de la thermodynamique, ils font de la très mauvaise science et plusieurs vont même jusqu'à la mystification et la fausse représentation. Cependant, dire qu'ils sont malhonnêtes est peut être exagéré; leur démarche scientifique incorrecte n'est probablement simplement due qu'à de l'incompétence.

 

La suite sur http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/creation.html 
Un autre, incontournable : http://atheisme.free.fr/index.html

 extraterreste600px

Par Paul Keirn - Publié dans : VIVE DARWIN !
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

 

mycodb
IDENTIFICATION
CHAMPIGNONS
________________

 

  Lactaires...
  Cliquez IDENTIFIER
  Cliquez VOIR
  Cliquez CUISINER

Petit malin...            

Un oeil ? Un vrai. Un faux ?
De qui ? De quoi ? A...Voir !
rss-feedburner-.jpg flux rss FeedBurner

CNRS - La vidéo du vendredi

Edito

Texte Libre

free counters

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés