Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

LA SAISON 2011 DES MORILLES : OU CHERCHER ? OU TROUVER DES MORILLES ?

21 Février 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #CHAMPIGNONS

 

Cueillette des morilles 0 (49)

internet a permis de tracer le portrait-robot du biotope ou plutôt des biotopes où apparaissent les morilles. 

C'est l'objet du premier article "Où trouver les morilles ? Habitats et associations de plantes"

Comme tous les champignons, la morille s'associe à d'autres plantes et tout particulièrement aux racines de plantes ou d'arbres dont elle peut tirer un bénéfice pour sa nutrition, un sucre, le glucose. 

Cette sur-présence du glucose conduit à un second article, fruit d'une prédiction. Si les morilles apparaissent plus volontiers en présence de forte concentration de glucose, nous irons les chercher là où les fruits ne sont pas ramassés. Le choix se porte sur des terrains où poussent des arbousiers. L'hypothèse se vérifie : c'est le meilleur biotope que nous trouvons.

Deuxième article : Où trouver des morilles ? Là où il y a du "sucre" (1ère cueillette)

Un nouvel article Saison 2011 - 5 avril : biotope garrigue  ( voir plus bas )

Quand toutes les "bonnes conditions" sont réunies alors les morilles apparaissent. Les conditions peuvent être traitées comme des paramètres : nature du sol, ensoleillement,  humidité, etc.

Mais, des témoignages bouleversent l'idée que les morilles apparaissent seulement "quand tout va pour le mieux". En effet, de nombreux témoignages rapportent que des bouleversements brutaux du sol, des incendies précèdent l'apparition du précieux champignon. 

De toutes les recherches entreprises apparait peu à peu une hypothèse qui, quoiqu'encore invérifiable, permet un modèle explicatif : les morilles apparaissent soit quand les conditions sont optimum, soit quand le mycélium est traumatisé. Dans ce dernier cas, la reproduction est lancée à l'image d'un sauvetage du mycélium, comme si le champignons lâchant ses spores "tentait" d'échapper à des événements mettant en péril son organisme, le mycellium. L'exploration d'un immense brulis sur la zone du Beausset ne donne portant rien, la sécheresse étant trop grande. 2011 sera l'occasion de rechercher des zones "traumatisée" par le bûcheronnage  ou l'incendie.

Un troisième article souhaite favoriser la collecte de photographies qui ne soient pas seulement des gros plans de champignons, mais associées aux biotopes dans lesquels ils ont été trouvés : terrain, plantes voisines, arbres. Personne ou presque ne répond à cet appel. Je compte sur vous en 2011 pour me faire parvenir de photos qui seront accueillies sur ce site :

Morilles : essai de recensement des habitats

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kojalavicius 30/09/2016 16:01

Bonjour
Je suis étudiant en BTS asce et dans le cadre de ma formation je travaille sur l'implantation de morille sous serre.
J'aimerais si possible avoir des informations sur la culture de la morille notamment un itinéraire technique .
cordialement

Paul Keirn 30/09/2016 16:45

Le mieux est que joigniez FRANCE MORILLES directement. Il existe une expérimentation relativement peu coûteuse.
https://francemorilles.com/fr/