Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

La chandeleur : fête des chandelles - faites des galettes !

19 Janvier 2010 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #RECETTES de cuisine

galetteOBLa fête de la Chandeleur, le 2 fevrier, a une origine latine et païenne : la festa candelarum ou fête des chandelles, d’après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification associée à la fin de l'hiver.

La Chandeleur a été récupérée au Vème siècle par l'Eglise et est actuellement une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple.

Comme d'habitude, une fête dite "païenne" par l'Eglise (de "paganus", paysan) a été recouverte par des explications de l'Eglise catholique romaine : il en va ainsi de toutes les fêtes de solstice, d'équinoxe, des récoltes, des fêtes religieuses romaines, celtiques, . C'est là où l'on constate le caractère prosélytique et donc "de combat" de deux des religions du Livre (christiannisme et islam). Quand au mini-dieux romains (33000 à l'époque romaine) les saints y ont été substitués.

Au passage, je tiens à faire remarquer que ce qui relève du populaire et non du sacré est qualifié de "paysan" !

J'aime trop l'Histoire pour qu'elle soit confisquée par des Ecoles, des Eglises, des partis ou des idéologies.
Quand je pense qu'il y a des "experts" pour vouloir réduire l'Histoire et la Géo à l'école, on croît rêver ou plutôt cauchemarder. Qui connait aujourd'hui le culte de Mithra, plus puissant que le christiannisme jusqu'à son interdiction en 391 ?

Cela dit,  passons à la cuisine !...

GALETTES BRETONNES (ma recette)

Ingrédients pour 2, 3, 4 personnes :
de la farine de sarrasin (un verre de moins que de convives)
de l'eau
de la bière blonde
du lait demi-écrémé
des jaunes d'oeuf (un de moins que de convives)
une cuiller d'huile (pas d'olive) – effet Téflon incorporé !
une pincée de sel fin

Inutile de peser ou de mesurer l'eau, la bière et le lait : il faut atteindre une « certaine » fluidité : la pâte doit être très liquide. C'est le seul objectif. Des repères cependant : pour un volume d'eau, verser un volume de bière blonde et un demi-volume de lait (rapport 40%, 40%, 20%). Le lait alourdit tant la pâte que le convive !

Faire une pâte très liquide et la laisser reposer 2 heures (l'amidon de la farine gonfle et la pâte est moins liquide)
Au bout de deux heures, rectifier la fluidité du mélange, en ajoutant de la bière (ou pas si elle est assez liquide).

Faire chauffer une poêle à feu vif quelques minutes avant de se mettre à table.
Battre la pâte au fouet (15 secondes) pour la mélanger et y incorporer des bulles d'air (la farine de sarrazin a tendance à se déposer rapidement au fond du saladier).

Verser la pâte dans la poêle : elle doit s'étaler en laissant de nombreux trous, faisant penser à de la dentelle.
Si ce n'est pas le cas, jeter la galette : le mélange n'est pas encore assez liquide, rectifier en rajoutant eau ou bière ou augmenter la feu sous la poêle.
Baisser le feu afin que la pâte cuise et sèche peu à peu sans risque de brûler.
Retourner la galette, poursuivre la cuisson

C'est le moment, sur cette face très chaude que l'on peut ajouter...ce que l'on veut !

Du jambon
du gruyère
voire tout ce qu'il y a sur une pizza

confiture (confiture de cynorhodon !)
des chocolats (ceux qui restent des boîtes de la Noël

Servir, dans des assiettes chaudes bien évidemment ! (ébouillantées au robinet de l'évier).

Laissez chauffer les ingrédients une minute, puis replier les bords de la galette vers l'intérieur pour recouvrir les ajouts, puis retourner la galette elle-même (si les bords ne sont pas assez cuit, dépliez la galette et poursuivre la cuisson).

L'idée est que la galette soit à la fois un peu sèche mais reste moelleuse, un peu croustillante.

La Galette au Godiva.
Le (top² des top²)² !!!

Acheter (sur internet) des chocolats belges Godiva (à mes yeux, les meilleurs qui soient). Je tiens à préciser que je n'ai aucun rapport ou intérêt avec cette société. Simplement l'extrême qualité des fèves et le savoir-faire font des chocolats Godiva en font l'un des tops de l'amateur de chocolat (que je suis). Essayez, vous me direz ce que vous en pensez.

Cuire une face de la galette, retourner, poser deux ou trois chocolats émiettés, laisser fondre, replier les bords, retourner la galette. Déguster. C'est sublimissime. Pour perfectionniste, saupoudrez les chocolats fondus d'une demi-cuiller de sucre cristal (je dis bien cristal) avant repli des bords.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Plantine 22/01/2010 19:14


J'en apprend tous les jours !
Je me dis "zut, j'ai fait une faute en écrivant "sarasin" ;
du coup je cherche sur internet si des fois y'aurait une autre façon de l'écrire et je vois que vous aussi avez fait une erreur.
Le sarrasin (Fagopyrum esculentum prend bien deux 'r' mais pas de 'z' ... autant pour nous deux !
Avec un 'r' ou deux, et même avec un 'z', les crèpes c'est délicieux !
Suis moins enthousiaste pour Mithra ... reste les fêtes !
Bonne soirée Paul.


Paul Keirn 22/01/2010 23:15


Exact ! Bon réflexe. C'est corrigé.
Mithra est seulement un exemple de l'Histoire oubliée, non transmise, peu importe son contenu ou l'intéret que nous puissions aujourd'hui lui porter. Elle est juste exemplaire de l'oubli et a
contrario de la nécessité de transmettre le savoir, les connaissances. C'est comme ça que je le ressens.
Amicalement


Plantine 20/01/2010 22:00


J'en bave ! j'adore les crêpes et hasard (si ça existe) je venais d'écrire sur mon blog que je me damnerais pour une crêpe au sucre (mais à la farine de blé) !

J'aime bien aussi celles au sarasin mais pour le salé (samedi on est allé dans un minuscule restau qu'on voulait tester depuis longtemps avec mon fils : boooof ! et en plus un bébé à
hurlé pendant une heure sans que ça gêne le moins du monde sa mère ... on n'en pouvait plus.
Donc, mauvaise expérience à ne pas renouveller !
Les crêpes c'est sacré  et ça ne supporte pas la médiocrité.
Bonne soirée Paul.
je reviendrai lire le culte de Mithra.


Paul Keirn 22/01/2010 00:17


Oui, il faut essayer les galettes au sarrazin !
Quand au culte de Mithra, c'est très étonnant et peu connu. De ce culte du taureau il reste...la corrida et de nombreuses fêtes de village.