Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

GAZ DE SCHISTE : "J'ai demandé à Delphine Batho, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, de prononcer sans attendre le rejet de sept demandes de permis"...

14 Septembre 2012 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #NON AU GAZ DE SCHISTE

Gaz-de-schiste-c-est-non-non-et-non.jpg       

"J'ai demandé à Delphine Batho, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, de prononcer sans attendre le rejet de sept demandes de permis déposées auprès de l'État et qui ont légitimement suscité l'inquiétude dans plusieurs régions", a déclaré le président de la République dans son discours, ce vendredi 14 septembre 2012, lors de la conférence sur l'environnement, véritable feuille de route de la gestion des énergies pour le quinquennat socialiste.

Il s'agit des demandes pour des permis dits de Brignoles (Var), Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne), Montélimar-extension (Drôme et trois autres départements), Lyon-Annecy (Savoie et quatre autres départements), Montfalcon (Isère) et Cahors (Lot et trois départements), ont ensuite précisé des responsables.

"S'agissant de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, telle sera ma ligne de conduite tout au long de mon quinquennat", a assuré M. François Hollande.

Une décision courageuse qui tiendra, du moins tant qu'une technique d'exploitation du gaz de schiste non-polluante ne la remette en question. Si cela peut exister et il semble bien que non. Sinon les foreurs auraient mis fin aux fuites qu'ils constatent depuis quanrante ans. Au moins. Courageuse, compte tenu de la conjoncture mais réaliste en regard du violent rejet de la part des trois-quart des français interrogés (sondage WWF et sondage Le Monde, 74% et 72% des français se déclarent opposés à l'exploration et à l'exploitation du gaz de schiste, ces trois derniers jours). Réaliste face aux centaines de communes et d'élus, de droite comme de gauche, qui s'y opposent ; aux centaines de collectifs qui sont apparus sur les zones concernées. Réaliste pour un état, qui comme tout état, est soucieux du respect de l'ordre public. 

Le jour même où le Japon décide de renoncer au nucléaire. Assistons-nous à un tournant dans l'histoire des énergies ? Un tournant, tant attendu, vers les énergies renouvelables ? On ne peut que l'espérer. 

Je suis prêt à payer le gaz plus cher, beaucoup plus cher même, que de laisser un sous-sol pourri à mes enfants et petits-enfants, tout cela pour maintenir égoïstement un certain niveau de vie, une certaine croissance (bien mal répartie). C'est purement une question de morale. 

A suivre...(de près)

PK

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article