Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA news - 24 juin 2011 - Quoi de neuf N°91 - le point sur les actualités nucléaires - NATURE(S)

23 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

FUKUSHIMA-fukushinheim-natures-paul-keirn.jpg FUKUSHIMA - FORT CALHOUN - COOPER NPP - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - 

 

Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Illustration : Fessenheim, l'incontournable bouc émissaire.

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif

carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg Webcam DIRECT: Un oeil sur FUKUSHIMA  

__________________________________MISE A JOUR DE 17H20_______

En fin d'article : la situation au Japon

Dossier Fessenheirm (clic couv) Une collecte des articles de NATURE(S) qui parlent de Fessenheim (quelques bons doc)

__________________________________MISE A JOUR DE 09H10_______

FESSHENHEIM :
OUI, MAIS NON !

FESSENHEIM SACRIFIEE

Peu à peu, l'idée que j'évoque depuis plusieurs semaines émerge et l'excellent article de l'Est Républicain (voir plus avant) va en ce sens : Fessenheim sera sacrifiée. La réponse concernant la poursuite de l'exploitation de la vieille centrale sera un "oui, mais" de l'ASN suivi d'un "non" sarkozien renforçant sa posture de chef de l'Etat et son image de sagesse et par voie de conséquence sa remontée style "force tranquille" dans les sondages en vue de l'élection présidentielle de 2012. Tout y conduit : le rapport du 29 juin à propos de fragilité du site face à des inondations et a des aléas climatiques dont la fréquence s'accroît ; les calculs mensongers d'EDF, qui a largement minoré la sismicité de la zone lors de la construction de la centrale ; le coût pharaonique de l'épaississement du radier des réacteurs ; l'impossibilité de prendre le moindre risque d'accident touchant les pays du bassin rhénan ; la protection de l'image d'une France qui souhaite être le leader mondial de la sécurité nucléaire. Bref, la poursuite de l'exploitation de la centrale de Fessenheim serait une telle marque d'imbécilité stratégique qu'elle n'est même pas envisageable. Le poids de la rue s'ajoutera à tous ces arguments.

Ecrire un commentaire - Partager       

 

position-fessenheim-1.jpg 

Le collectif « Arrêt immédiat et définitif de Fessenheim », regroupant des associations anti-nucléaires allemandes et françaises, avec le soutien d’Europe Écologie-Les Verts et du PS du Haut-Rhin, appelle la population du Rhin supérieur à former une chaîne humaine pacifique ce dimanche 26 juin à 14 h, autour de la centrale nucléaire alsacienne.

« 25 ans après Tchernobyl, et une centaine de jours après la catastrophe de Fukushima, plus que jamais, il est urgent d’arrêter la doyenne française des centrales nucléaires, avant que l’irréparable ne se produise dans la région du Rhin supérieur », déclare le collectif dans un communiqué, en expliquant que « les scénarios de sortie du nucléaire par la nécessaire maîtrise de nos consommations énergétiques, l’efficacité énergétique ainsi que les énergies renouvelables existent. Il suffit d’une volonté politique, à l’instar de l’Allemagne ou la Suisse. »

french-nuclear-power-plant-fessenheim-no.jpg

  Menschenkette - info : www.bund-freiburg.de        www.stop-fessenheim.org

 chaine humaine DE chaine humaine fr clic

 

 est-republicain-logo.jpg

le 24/06/2011 02:01 par Patrice COSTA

Nucléaire : Fessenheim rempile

L’Autorité de sûreté nucléaire accorde une rallonge de 10 ans au réacteur 1 de la centrale alsacienne. Paradoxalement, cet avis positif pourrait aussi la condamner…

.../.... Hier cependant, l’ASN a indiqué reporter à « début juillet », le détail de son diagnostic, vraisemblablement pour peaufiner les conditions, autrement dit les améliorations nécessaires à apporter à cette tranche, notamment le renforcement de la dalle de béton ou radier sur lequel reposent les installations. Venant du gendarme du nucléaire, ce grief technique est inédit et Jean-Marie Brom l’a bien relevé. « Depuis qu’elle existe, c’est la première fois que l’ASN accorde un oui mais à la poursuite du fonctionnement d’un réacteur de Fessenheim », observe ce physicien des particules, directeur de recherches au CNRS à l’Institut Hubert-Curien de Strasbourg. « Il y a donc un loup quelque part, car aucun élément nouveau, mis à part Fukushima, ne justifie cette position ».

Coup électoraliste…

Voilà des années que ce scientifique alsacien dénonce l’obsolescence du site. « On sait depuis toujours que le radier n’est pas solide, pas assez épais, qu’il est situé sous le niveau du canal d’Alsace et qu’il est très peu antisismique. Pourquoi s’en inquiéter aujourd’hui ? ». Jean-Marie Brom a sa petite idée : « L’ASN n’a pas l’habitude de ménager la chèvre et le chou. Je crois plutôt à un coup financier et politique. On prépare le terrain pour décréter la fermeture définitive de cette centrale. Je vois très bien ce type d’annonce à l’automne, dans le cadre de la campagne présidentielle, au moment où ce sera le plus intéressant pour Monsieur Sarkozy ». Pour cet opposant historique, Fessenheim, « la centrale la plus citée en France depuis la catastrophe de Fukushima », serait donc un parfait bouc émissaire, l’organe usé qu’il faut sacrifier pour sauver le reste du parc nucléaire. « Depuis sa mise en service, elle n’a atteint que six fois sa capacité de production. C’est l’une des plus mauvaises centrales de France au niveau de l’efficacité et de la rentabilité. En outre, 30 % de son énergie est exportée vers l’Allemagne ou la Suisse par contrat. On peut parfaitement la lâcher »

(lien à venir)

Ecrire un commentaire - Partager       

FRANCE SOIR

Nucléaire : Fessenheim prolongé ?

Le plus vieux réacteur français pourrait être maintenu en activité encore dix ans par l’Autorité de sûreté nucléaire.

Sans citer ses sources, le quotidien assure qu’à l’issue de son examen de passage des trente ans, le rapport des experts a donné leur feu vert « assorti d’un certain nombre de prescriptions techniques ». Ces travaux devraient coûter « autour de 500 millions d’euros » précise le quotidien. Le collège de l’ASN, composé de cinq membres, rend sa décision sous forme d’« avis » au gouvernement, « un avis très souvent suivi » par l’exécutif à qui revient la décision finale. Fessenheim 1, le doyen des réacteurs nucléaires, est un symbole de la polémique autour du nucléaire – polémique elle-même au cœur de la campagne électorale présidentielle. Comment le gouvernement saisira-t-il l’occasion de faire valoir ses positions ? Quoi qu’il en soit, la « décision définitive » sera claire, il faudra soit investir dans les travaux soit investir dans les solutions alternatives.

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/nucleaire-fessenheim-prolonge-112677.html


REUTERS FRANCE

Nucléaire-Aucune décision prise sur Fessenheim-Kosciusko-Morizet

PARIS, 24 juin (Reuters) - Aucune décision n'a encore été prise quant à un éventuel prolongement de l'exploitation de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, a déclaré vendredi Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon le Figaro de jeudi, un rapport d'experts aurait approuvé la prolongation pour 10 ans du fonctionnement de la plus ancienne centrale exploitée par EDF

La ministre de l'Ecologie a réagi en disant qu'il faudrait attendre non seulement le rapport que doit rendre début juillet l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), mais aussi les résultats des tests de sécurité décidés après la catastrophe de Fukushima, au Japon.

"Quand on dit qu'il devrait y avoir prolongation, on s'avance beaucoup", a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet sur Canal+. "Aucune décision définitive ne sera prise sur le prolongement de Fessenheim avant la fin de l'audit qui tire les conséquences de l'accident de Fukushima, c'est-à-dire avant la mi-novembre", a-t-elle ajouté.

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE75N03320110624

buggingen-de.jpg

TF1 NEWS

Japon : alerte au tsunami après un séisme de 6,7

Le Japon a émis une alerte au tsunami tôt jeudi matin après un fort séisme de magnitude 6,7 au nord-est du pays, a annoncé l'agence météorologique nationale.

http://lci.tf1.fr/filnews/monde/japon-alerte-au-tsunami-apres-un-seisme-de-6-7-6547572.html

Ecrire un commentaire - Partager       

LEXPRESS

Dans Les Cobayes de l'apocalypse nucléaire, Jean-Philippe Desbordes dénonce l'"inconséquence des promoteurs du nucléaire".

Longtemps, la France a affirmé que ses essais nucléaires étaient "propres". La loi de 2010, qui permet l'indemnisation des victimes des essais nucléaires, a-t-elle mis fin au déni?

La parole se libère peu à peu, en effet, mais il reste à effectuer un bilan global des indemnisations des vétérans, ainsi qu'un autre, sanitaire, sur les conséquences écotoxiques des essais. On sait, par exemple, que les risques d'incidences génétiques sur les Polynésiens étaient perçus dès 1966, mais on ne leur a rien dit. Aujourd'hui, nous constatons des cas de malformations génétiques. Il faut que soit effectuée une étude complète. Les effets des radiations sont-ils transmissibles à la génération suivante, et dans quelle proportion ? Tout ceci nous concerne, notamment à travers le cas des salariés des centrales nucléaires ou encore du problème des déchets. En outre, une partie du champ de tir de Mururoa menace de s'effondrer, ce qui serait une catastrophe écologique globale... Nous sommes en alerte rouge. 

cobyes du nucleaire  Roland DesbordesJean-Philippe DESBORDES

Comment s'exerce ce contrôle?

Dix ans avant Fukushima, un document d'EDF rappelait que la maîtrise des médias fait partie du processus de gestion de crise dans ce type d'accident. Rien de neuf ! Dès 1958, des psys sollicités par l'industrie faisaient valoir, que pour traiter l'angoisse nucléaire, il fallait apaiser, normaliser le discours, former les journalistes. 

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/nucleaire-des-autorites-qui-minimisent_1005398.html

figaro logo

LEFIGARO (AFP)

Chantier de l'EPR: Bouygues accusé

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dénonce une "démarche intentionnelle" de non-déclaration d'accidents du travail sur le chantier de l'EPR de Flamanville (Manche), notamment de la part de Bouygues, dans un procès-verbal révélé ce vendredi par L'Humanité.

En avril, l'ASN avait indiqué enquêter sur une sous-déclaration des accidents du travail sur le chantier, qui pourrait être de l'ordre d'un accident sur quatre.

Dans un PV daté du 6 juin, reproduit en fac-simile dans L'Humanité, le gendarme du nucléaire recense 112 accidents de travail survenus en 2010 sur le chantier de l'EPR dont 38 accidents "à déclarer n'ayant pas fait l'objet d'une déclaration".

"Le fait que cette démarche ait été intentionnelle et se soit répétée alors même que ces sociétés avaient pleinement connaissance de l'obligation de déclarer tout accident démontre l'intention d'éluder l'information de l'inspecteur du travail et donc de détourner la surveillance" de celui-ci, poursuit l'ASN qui relève de nombreuses infractions.

A LIRE en entier :

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/06/24/97002-20110624FILWWW00339-chantier-de-l-epr-bouygues-accuse.php

 

nord eclair logo

Gravelines : arrêt du réacteur 3 suite à un incident

Publié le mercredi 22 juin 2011 à 18h05 - nordeclair.fr avec AFP

Le réacteur numéro 3 de la centrale nucléaire de Gravelines a été stoppé pendant plusieurs heures en raison d'un « défaut de régulation d'une vanne »

« Il s'agissait d'un défaut de régulation sur une vanne », a affirmé à l'AFP une porte parole d'EDF pour expliquer l'arrêt du réacteur, le quatrième arrêt recensés sur l'ensemble des centrales nucléaires de l'hexagone depuis le début du mois de juin. La centrale de Gravelines a fait l'objet de trois avis d'incidents publiés sur le site de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), depuis le début de l'année 2011. Au cours de l'année 2010, selon le rapport de l'ASN, la centrale de Gravelines avait enregistré 47 « évènement significatifs », dont quatre de « niveau 1 sur l'échelle INES  ».

Le rapport de l'ASN précise également que « plusieurs événements, qui auraient pu avoir un impact sur la sûreté nucléaire ou sur la sécurité, n'ont pas fait l'objet d'un traitement adapté de la part du site ».

http://www.nordeclair.fr/Actualite/Depeches/2011/06/22/arret-du-reacteur-numero-trois-de-la-centrale-de-g.shtml


Le-batiment-qui-abrite-le-reacteur1-de-la-centrale-alsacien

Ecrire un commentaire - Partager       

__________MISE A JOUR DE 17H20________________________

 

novethic-logo.jpg

Qui sommes-nous (extraits) : "NOVETHIC "est un centre de recherche et d'expertise sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et l'investissement socialement responsable (ISR) qui produit de l'information", dont un site internet. Cette structure fait de l'expertise pour la très célèbre Caisse des Dépôts. Les extraits collectés ci-dessous montrent à l'évidence que ce sont les investisseurs qu'il faut convaincre, plus que les pouvoirs politiques. Ils montrent également que - déjà - toutes les campagnes de défense de l'environnement portent leurs fruits. Les grands investisseurs changent et vont dans le sens du développement durable. Les états sont bien souvent à  la traîne de ces évolutions pour des raisons politiques et diplomatiques.".../...Lire la suite 

Michèle Rivasi [ députée européenne EE-Les Verts] : « aucune protection n'est prise pour les habitants du Japon »

par Béatrice Héraud

Novethic - Vous êtes de retour d’un voyage au Japon où vous avez pu visiter des zones contaminées par l’accident de la centrale de Fukushima. Qu’est ce qui vous a le plus marqué là-bas ? 

Michèle Rivasi -Ce qui m’a marqué c’est que le Japon, qui présente une technologie exemplaire par rapport à l’installation des centrales nucléaires et à leur gestion, n’avait pas préparé de  plan de gestion d’un accident nucléaire. Au tout début, on a vu que les gens avaient été évacués rapidement mais quand, sur place, je les ai interrogés, ils ne savaient rien de la radioactivité.

.../... La Criirad heureusement a passé une quinzaine de jours sur place pour mesurer  la radioactivité et former des gens à l’utilisation de leur matériel, qu’ils ont laissé sur place. .../... Dans les fermes des territoires contaminés, certes ils ne vendent pas leurs aliments mais ils consomment leurs produits et donnent le lait aux enfants. Je suis outrée par cette désinformation des autorités. 

Novethic-  Vous êtes très dure contre les autorités japonaises. Et pourtant, le rapport de l’AIEA sur la catastrophe, dont la version finale a été publiée pendant la conférence ministérielle sur la sécurité nucléaire de Vienne qui se tenait du 20 au 24 juin, estime que les autorités ont eu la  « meilleure gestion possible » de l’accident…

Michèle Rivasi. Parlons-en. Sur place, quand il y a eu des réunions publiques, les habitants attendaient que l’AIEA donne des chiffres. Mais elle n’en a pas donné car elle délègue aux autorités nationales la gestion de ces informations. Or, le gouvernement japonais n’a rien laissé filtrer. 

.../...J’ai vu une collusion entre le gouvernement, les autorités de sûreté nucléaire qui sont très liées à l’industrie et Tepco qui a « arrosé » les collectivités locales et les médias pour qu’ils ne reprennent que les informations officielles. Cependant, quand nous sommes allés sur place avec le radiomètre et que les gens voyaient exploser la dose de radioactivité, je peux vous dire qu’il y avait une vraie colère en eux. Des femmes me disaient qu’elles étaient effrayées. Les Japonais ne croient plus leur gouvernement ni l’autorité de sûreté et essayent de se débrouiller par leurs propres moyens. .../...

LIRE TOUT L'ARTICLE :

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,environnement,pollution,michele_rivasi_aucune_protection_n_est_prise_pour_habitants_japon,134312.jsp

 

AUJOURD'HUI A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA par Odile G.

TEPCO continue à essayer de réduire le volume d'eau contaminée injecté dans les trois premiers réacteurs pour éviter de continuer à accumuler l'eau hautement radioactive. Mais bien sûr cela risque de faire chauffer les réacteurs.

ET en plus la pluie continue. (sur NHK: "Tepco s'efforce de boucher les trous des toits des bâtiments abritant les turbines et entasse des sacs de sable pour empêcher la pluie d'entrer dans les installations.") No comment.

TEPCO working to prevent overflow of toxic water

The operator of the Fukushima Daiichi nuclear plant is striving to prevent highly radioactive water from overflowing the facility amid delays in restarting a key water decontamination system

Tokyo Electric Power Company has been reducing the volume of water injected into the first 3 reactors since Tuesday to curb a further build-up of highly radioactive water at the plant.

On Friday, it further reduced the volume of water injected into the No.3 reactor by 0.5 tons to 9 tons per hour

But limiting the amount of water could allow the temperature of the reactors to rise.

To aggravate the situation, rain is continuing to fall in the area where the power plant is located.

Last month, accumulated rainfall of 100 millimeters pushed up the water levels by around 50 to 60 millimeters.

TEPCO is plugging holes in the roofs of the turbine buildings and stacking sandbags to prevent rain water from entering the facility.

The power company is continuing test runs of the decontamination system to work out ways to ensure its optimal operation.

It says it has so far processed around 2,500 tons of radioactive water with the system. On Friday, it began work to desalinate treated water with the aim of recycling it to cool down the overheating reactors.

[je me souviens que TEPCO avait dit qu'ils avaient l'intention de traiter 1200 tonnes d'eau contaminée par jour]

 

Friday, June 24, 2011 12:51 +0900 (JST)

De hauts niveaux de radiation estimés dans la préfecture de Fukushima

Des chercheurs estiment que des habitants de la préfecture de Fukushima ont subi une exposition interne aux radiations supérieure à 3 millisieverts.

Les scientifiques, dont des médecins ayant soigné des survivants des bombardements atomiques, ont effectué une étude auprès de 15 habitants du village de Iitate et de la ville de Kawamata, qui se trouvent à une quarantaine de km de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi. 

Ils ont étudié l'alimentation et les urines et estiment que l'exposition interne des habitants a atteint 3,2 millisieverts entre le jour de l'accident et début mai, soit pendant deux mois environ. 

Or 3 millisieverts représentent trois fois le niveau maximum de contamination annuelle recommandé par la Commission internationale de protection radiologique.

 

Tout baigne, si je puis dire. Même si l'appareil américain ne marche qu'à un dixième de la capacité prévue, on atteint le niveau voulu quand on le combine avec un "décontaminateur français". C'est pas beau ça ?
Bon d'accord ça pourrait prendre encore quelques jours  avant que la décontamination soit vraiment en route.

Decontamination system meets performance target

The operator of the Fukushima Daiichi nuclear plant says a trouble-hit system for decontaminating highly radioactive water at the facility is working as planned.

The Tokyo Electric Power Company, or TEPCO, said on Friday that the system can reduce the density of radioactive substances in the water to the targeted level of one-100,000th.

The system is seen as the key to reducing the amount of contaminated water threatening to overflow from the plant's compound.

TEPCO said a US-made device for absorbing radioactive cesium continues to perform at one-tenth its intended capacity, even after workers readjusted a faulty valve setting.

But the firm says test runs have shown that the targeted level can be achieved when the device is used with a French decontaminator.

TEPCO says about 2,500 tons of radioactive water has been decontaminated so far. On Friday, workers began sending the water through salt-removing equipment.

The firm plans to return the treated water to reactors this month, to establish a stable cooling system that involves circulating the water.

But TEPCO says resuming full operation of the decontamination system may take several more days.

 

 A SUIVRE...

 

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif

 

QDN-N90--Le-nucleaire-info-actualites-po
FUKUSHIMA - FORT CALHOUN - COOPER NPP - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc. A TOUS LES […]
Mercredi 22 juin 2011
QDN-89-Nucleaire-nuke-NPP-Fukushima-Coop
FUKUSHIMA - FORT CALHOUN - COOPER NPP - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc. A TOUS LES […]
Publié dans : ENVIRONNEMENT MONDIAL 
Ecrire un commentaire - Partager        
Mardi 21 juin 2011
News-actualites-fukushima-calhoun-cooper
FUKUSHIMA - FORT CALHOUN - COOPER NPP - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc. A TOUS LES […]
Publié dans : ENVIRONNEMENT MONDIAL 
Ecrire un commentaire - Voir le commentaire - Partager        

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Best essay writing service 28/07/2017 13:16

The substance is recently too short however powerful. I like the data you share appropriate here. It’s an elegantly composed blog set up through you. Consult best essay writing service to get expert writer. Consult best essay writing service to get expert writer.

Paul Keirn 28/07/2017 14:00

"J'aime les données que vous partagez ici. C'est un blog élégamment composé mis en place par vous."
Merci !
Paul

Delphin 24/06/2011 17:10



 Bonjour,

(Courriel adressé à : « Le Blog de Fukushima », « L’électron libre », « Bistro Bar Blog », « Le Blog de Paul Jorion », « Paul-Keirn.over- blog »,
le blog de Dominique Leglu, « Sciences et Avenir »

Je viens d’écouter, en différé, l’émission d’Alain Bédoué « le téléphone sonne » sur France Inter, consacrée le 21 juin à Fukushima. Cette émission est actuellement réécoutable.

La question qu’induit nécessairement ce genre d’émission, d’ailleurs baptisée « 100 jours après », c’est : Alors, où en est-on ?

Effectivement, on a eu droit à : « Où en est-on des doses reçues », « où en est-on de l’état d’esprit des japonais », « où en est-on des rejets », « où en
est-on de la communication officielle »…

Il aura fallu attendre la 36ème minute sur 38, pour qu’Alain Bédoué sélectionne enfin la question qui conditionne largement toutes les autres : « Où en est-on de l’état des
réacteurs ».

Conséquence, réponse confuse expédiée en deux minutes, d’où il semble ressortir que les 3 cœurs - fondus certes, mais solidifiés - sont toujours dans les cuves.

Si le silence sur le sujet du représentant AREVA s’explique, il me semble que Yannick Rousselet, de Greenpeace, qui ne s’est pratiquement pas exprimé dans ces deux minutes, aurait pu, aurait dû
depuis longtemps aborder cette angoissante question. Quant à Michèle Rivasi, ex CRIRAD, elle était au téléphone de Bruxelles et je me suis même demandé si l’animateur n’attendait pas son départ
(« Michèle Rivasi, qui je pensais nous avais quittés… ») pour effleurer le délicat problème.

Sur 2 minutes, c’est donc Frédéric Charles, de Tokyo, qui a fugitivement, confusément, répondu - évoquant d’une phrase « une rupture importante de fond de cuve » (?)- vite repris par
Bertrand Barré («  depuis, ça s’est ressolidifié et les cœurs sont toujours dans les cuves ».

Il est même possible de se demander si Yannik Rousselet est vraiment compétent sur le sujet, quand juste avant il déclare, pour expliquer la chaleur à continuellement évacuer : « On a une
réaction en chaîne qui ne s’arrête pas en appuyant sur un bouton ». C’est Bertrand Barré qui, aimablement, corrige en expliquant que la réaction en chaîne est bien stoppée, mais qu’il s’agit
d’évacuer la chaleur résiduelle.

Amicalement,

Delphin




Paul Keirn 24/06/2011 23:11



Bonsoir et merci pour ce compte-rendu d'émission. Cela dit ça


ne donne pas envie de la réécouter, mais c'est une bonne idée. 


Amitiés


Paul