Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 5 MAI 2011 - Quoi de neuf N°42 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

5 Mai 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

Quoi-de-neuf-Fukushima-la-liberte-guidant-le-peuple-nature.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS

photo : Delacroix - Le peuple guidé par la Liberté !

 

______________________MISE A JOUR DE 16H30 _________

Pas de stress, les tests sont sous contrôle ! Tollé général !

Des tests de résistance de centrales nucléaires européennes mais sans terrorisme, sans avion-suicide et sans tester les erreurs humaines. Et de plus, des tests réalisés par les exploitants des centrales. Autant demander à Servier de tester le Médiator ! Tollé général !

(voir mise à jour de 9H30)
 

MAXISCIENCES
.../...
Après l’accident nucléaire au Japon,  les 27 dirigeants européens s’étaient mis d’accord sur une campagne de "stress tests" concernant les 146 réacteurs de l’UE - des tests de sécurité "objectifs et sévères", selon le commissaire européen responsable de l'énergie, Günther Oettinger. Or, le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung révèle que ces évaluations, qui doivent commencer en juin pour être publiées en décembre,  risquent de négliger sciemment les risques informatiques, terroristes ou d’erreur humaine.

 .../...
Seules les catastrophes naturelles (inondations, séismes et canicule) seraient envisagées, suivant en cela les propositions de l'Association européenne des régulateurs du nucléaire (Wenra), qui propose aussi que les tests soient menés… par les exploitants eux-mêmes. "Ce sont les premiers responsables de la sécurité. Il est donc de leur ressort de mener les évaluations", estime la Wenra, qui précise en outre : "Les exploitants devraient, étant donné les contraintes de temps, se fonder uniquement sur les études existantes et le jugement de leurs ingénieurs".

.../...

Le quotidien allemand voit là "le triomphe du lobby de l'atome" des pays fortement nucléarisés. "Cela n'a aucun sens si les centrales nucléaires se testent elles-mêmes", renchérit Nikolaus Berlakovich, ministre de l'environnement en Autriche. La méthode retenue pour ces stress tests devrait être décidée à Bruxelles le 12 mai.

http://www.maxisciences.com/centrale-nucl%E9aire/centrales-nucleaires-des-tests-de-securite-tres-incomplets_art14415.html


ZEGREENWEB

Nucléaire : que valent vraiment les stress tests européens ?

.../...

Le lobby du nucléaire n’a pas ménagé ses efforts pour que les cent quarante-six réacteurs du Vieux Continent soient examinés suivant ses desiderata et semble avoir été entendu par Bruxelles. « Cela n’a aucun sens si les centrales se testent elles-mêmes », a pour sa part estimé le ministre autrichien de l’Environnement Nikolaus.

.../...

http://www.zegreenweb.com/sinformer/energie/nucleaire-que-valent-vraiment-les-stress-tests-europeens,25121


LEXPRESS

Le scénario d'un crash d'avion, d'une attaque terroriste ou d'une erreur humaine ne seront pas examinés. Plusieurs voix s'élèvent en Europe pour dénoncer l'insuffisance de ces test.

Le ministre de l'Environnement autrichien Nikolaus Berlakovich, dont le pays a renoncé au nucléaire à la fin des années 1970, a dénoncé la faiblesse de ces vérifications appelées à débuter en juin.../..."Cela n'a aucun sens si les centrales nucléaires se testent elles-mêmes"

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/nucleaire-les-stress-tests-europeens-accuses-d-etre-trop-laxistes_254891.html


GOOGLE via AFP

Nucléaire: la France doit se préparer à des accidents "inimaginables", selon un responsable

(AFP) – 15H45

PARIS — La France doit accepter de se préparer à des accidents nucléaires "complètement inimaginables", qui représentent le plus grand danger pour ses installations, comme le prouve la catastrophe de Fukushima, a estimé jeudi le directeur général de l'IRSN, Jacques Repussard.

"Il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables parce que ce qui nous menace le plus, ce n'est pas un accident +standard+", a déclaré le responsable de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) lors d'une audition parlementaire.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hVu7TmYKXR_yhEblkf77_fAvmNKgdocId=CNG.a651bb29c5ff4daaed180bb5226a4486.231

__________________________

Dans la série "Ces incidents n’auraient pas dû se produire"

L'HUMANITE

Tournée d’inspection à la centrale nucléaire de Chinon

Chinon (Indre-et-Loire), envoyé spécial. Une délégation d’élus communistes et socialistes a rencontré les syndicats et la direction de la centrale nucléaire de Chinon, épinglée par un récent rapport de l’autorité de sûreté nucléaire.

.../...

La délégation s’inquiète du rapport de l’ASN

Les élus ne sont pas venus célébrer le septième anniversaire de la visite de Nicolas Sarkozy, le 6 mai 2004, quand le ministre qu’il était alors, était venu promettre « clairement » que « jamais EDF et GDF ne seraient jamais privatisés ». Ils sont là pour « comprendre » pourquoi la centrale de Chinon s’est fait épingler par la délégation régionale de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dans son dernier rapport. « C’est notre responsabilité de nous saisir des dossiers qui peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie des populations », expliquent Marie-France Beaufils et Jean-Pierre Duvergne, qui veulent connaître l’origine de la « rigueur d’exploitation insuffisante » et de la « radioprotection en nette dégradation » constatée par l’ASN.

.../...

« Ces incidents n’auraient pas dû se produire. La cartographie de la radioactivité des lieux où sont intervenus ces deux salariés était inexacte. Ils ont ramassé un objet métallique dont ils ignoraient qu’il était fortement irradiant », relate Guy Cleraux, secrétaire CGT de la centrale. Selon le syndicaliste, les griefs relevés par l’ASN sont, pour une bonne part, le produit de l’organisation du travail, du recours à la sous-traitance par EDF et d’une pression toujours accrue pour réduire le temps d’arrêt des réacteurs afin qu’ils produisent toujours plus d’électricité.

.../...

http://www.humanite.fr/03_05_2011-tourn%C3%A9e-d%E2%80%99inspection-%C3%A0-la-centrale-nucl%C3%A9aire-de-chinon-471389 


______________________MISE A JOUR DE 9H45 _________

Les deux pieds sur le frein !

A l'annonce par le PDG de Total que la centrale de Penly n'avait que peu de chance voir le jour, Eric Besson monte au créneau quatre à quatre et tente d'affirmer que...mais non mais non tout va bien on continue. Couac magistral. Mais les freins ne répondent plus ! Total ne bougera pas (ou tente de négocier autre chose)

Des stress-tests pour les centrales ? Bien sûr ! Mais il ne sera pas tenu compte de...euh...des crash d'avions, des risques d'attentats terroristes. C'est tout ?!  Ah non : on rajoute "les erreurs de manipulations humaines".  On croît que c'est une blague. Mais non, c'est vrai (voir ci-dessous). Très fort !  Alors on teste quoi ? La soumission du bon peuple à l'annonce de faux tests ? De qui se moque-t-on ? Eh bien de vous, de moi ! On freine , on freine en attendant de voir comment cela va être pris. A force, on va finir par très mal le prendre.

Et Madame Chan, directrice générale de l'OMS, que dit-elle aux militants écologistes qu'elles vient de consentir à recevoir ?  A ceux qui font le pied de grue au pied de son immeuble depuis des années (26 avril 2007) pour dénoncer l'accord avec l'AIEA qui oblige l'OMS à se taire ? Eh bien, on freine, là aussi : cet accord "ne nuit pas à l'indépendance de l'OMS" ! Encore plus fort !  Madame Chan, vous auriez pu être celle qui donne un coup de pouce à l'Histoire. Sans doute est-il encore temps de changer d'attitude pour vous dire qu'en renonçant à cet accord vous avez sauvé des vies. Pourquoi une telle lâcheté pour un accord qui finira inélectablement par être balayé. Car nous y parviendrons !

Et pendant ce temps...la pollution des mers s'accroit inexorablement... 

 

LA CROIX

4/5/11 - 19 H 12

La contamination radioactive s’étend au large de Fukushima

Des taux records de césium 137 ont été détectés dans la mer à 15 km des côtes. Sur le site, la gestion des eaux contaminées reste problématique.

Le niveau des substances radioactives mesuré au large de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi a considérablement augmenté ces derniers jours. Les résultats d’analyse de l’eau, communiqués hier par Tepco, la compagnie qui exploite la centrale nucléaire touchée par le tsunami du 11 mars, révèlent des taux de césium 137 de 1?400 becquerels. 

Cela représente une contamination 600 fois supérieure au maximum de 2,3 becquerels jusqu’alors constaté dans la zone, à 15 kilomètres de la côte est de l’île de Honshu, dans le Pacifique. 

Tepco n’a pas souhaité commenter ces chiffres mais selon les experts, une présence massive de radionucléides tels que le césium 137, dont la période radioactive s’élève à trente ans, devrait avoir des conséquences environnementales significatives.

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/La-contamination-radioactive-s-etend-au-large-de-Fukushima-_EP_-2011-05-04-612703

Ecrire un commentaire 

LE PARISIEN.FR

Fukushima : des traces de radioactivité détectées en Belgique

En Belgique, des traces de radiocativité «pas alarmantes» ont été retrouvées sur trois conteneurs d'un bateau provenant du Japon qui avait fait escale en Malaisie. Le bateau était parti de Yokohama (Japon), au sud de Tokyo, cinq jours après le séisme, entrainant un important tsunami provoquant des fuites radioactives dans la centrale nucléaire de Fukushima.

http://www.leparisien.fr/tsunami-pacifique/fukushima-des-traces-de-radioactivite-detectees-en-belgique-04-05-2011-1435249.php

Ecrire un commentaire 

RFI - FLASH 

Centrale de Fukushima : des ouvriers pénètrent dans le bâtiment d'un réacteur (Tepco)

Selon l’opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daichi au Japon, des ouvriers ont pénétré jeudi 5 mai 2011 pour la première fois dans le bâtiment du réacteur n°1 depuis qu'elle a été endommagée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011.

http://www.rfi.fr/contenu/centrale-fukushima-ouvriers-penetrent-le-batiment-reacteur-tepco

 

LE FIGARO - 4H30

Des ingénieurs contrôlent des robots envoyés dans le réacteur n°1 de Fukushima, mi-avril. Crédits photo : HO/AFP

Le réacteur n°1, dont le toit a été totalement soufflé par l'explosion. Crédits photo : /AP

Pour la première fois depuis l'explosion survenue le 12 mars dernier, au lendemain du tsunami, des ouvriers ont pénétré jeudi dans le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima. Deux premiers techniciens de Tokyo Electric Power (Tepco), l'exploitant du site, sont entrés aux alentours de 11h30, heure locale (4h30 à Paris) .../...

http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/05/01003-20110505ARTFIG00412-des-ouvriers-a-l-interieur-du-reacteur-n1-de-fukushima.php

Ecrire un commentaire 

RFI 

Couac entre Total et le gouvernement français sur le projet de réacteur EPR

Vue générale du site de Flamanville, nord-ouest de la France, où l’on construit le premier réacteur nucléaire EPR.

REUTERS/Benoit Tessier

Par RFI

Centrale-de-Penly.jpg

La catastrophe de Fukushima a conduit plusieurs pays à remettre en cause l'énergie nucléaire. C'est le cas de l'Allemagne, de L'Italie ou encore du Royaume uni. En France, où le gouvernement défend ce type d'énergie, un début de polémique a éclaté après les déclarations de Christophe de Margerie. Le patron de Total a en effet estimé que la réflexion sur le projet d'EPR de Penly, en Seine-Maritime, avait été stoppée. Il a aussitôt été démenti par le gouvernement.
.../... 

http://www.rfi.fr/france/20110505-couac-entre-total-le-gouvernement-francais-le-projet-reacteur-epr

Ecrire un commentaire

L'USINE NOUVELLE

.../... (Penly : stop ou encore ?)

Immédiatement, le ministre de l'Industrie Eric Besson a infirmé ces dires, même s'il reconnaît que le calendrier est désormais incertain. Cet échange indirect entre les deux hommes reflète une fois de plus la fragilité du projet de construction d'un deuxième EPR en France.

Bien avant les débuts de l'incident japonais, le destin du futur réacteur de Penly semblait déjà incertain. Décision unilatérale du président de la République en 2009, la construction d'un deuxième EPR en France, après celui de Flamanville (Manche), ne répond pas forcément à un besoin industriel. EDF n'a jamais été favorable à cette opération, alors qu'il doit déjà mener le coûteux chantier de la prolongation de la durée de vie des 58 réacteurs français.

http://www.usinenouvelle.com/article/l-epr-de-penly-de-plus-en-plus-menace.N151246

Ecrire un commentaire 

DEVELOPPEMENT DURABLE.COM

Centrales nucléaires européennes : pas de tests en cas de crash d’avion

Après la catastrophe de Fukushima, les pays européens s’étaient mis d’accord pour mener des tests rigoureux (« stress tests ») sur les 146 réacteurs nucléaires de l’Union. Ceux-ci doivent d’ailleurs débuter en juin. Mais voilà que le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung révèle que les scénarios impliquant un crash d’avion ou des erreurs humaines seront exclus des critères de résistance des centrales. Le lobby de l’atome fait du forcing…

.../...

(stress tests) Des dates viennent d’être fixées : lancement en juin et résultats en décembre. Reste à voir les critères. Et là, ça commence à coincer : un quotidien allemand, le Süddeutsche Zeitung, affirme aujourd’hui que l’Europe compte exclure les risques d’attentats terroristes, de chute d’avion de ligne et d’erreurs de manipulation humaine des scénarios extrêmes. Seuls les risques naturels (tremblements de terre, inondations, canicules,…) seraient ainsi considérés dans les tests, contrairement à ce qui était prévu. Le commissaire européen à l’énergie, Gûnther Oettinger, a beau répété que les « stress tests » seront « objectifs et sévères » c’est la soupe à la grimace !
.../... 

Rappelons au passage que Stéphane Lhomme, ex-porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire, avait été mis en garde à vue deux fois, en mai 2006 et en mars 2008, pour s’être procuré un document confidentiel défense issu d’EDF et reconnaissant que le réacteur EPR ne pouvait résister à un crash d’avion de ligne… La pièce à conviction est toujours en ligne sur le site de l’association (http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=epr-confidentiel&page=index)

http://www.developpementdurable.com/politique/2011/05/A5960/centrales-nucleaires-europeennes-pas-de-tests-en-cas-de-crash-davion.html

Ecrire un commentaire 

AFP avec GOOGLE

81% des Français en faveur d'une diversité énergétique

PARIS — Plus de huit Français sur dix sont favorables à une grande diversité des sources d'énergie dans leur pays, selon un sondage CSA, rendu public mercredi, et effectué les 7 et 8 avril alors que la campagne anti-nucléaire des écologistes s'intensifiait après l'accident de Fukushima.

Au total, 81% des personnes interrogées estiment qu'à l'avenir la France devrait avoir la plus grande diversité possible de sources d'énergie.

Actuellement, près de 80% de l'électricité consommée en France vient du nucléaire.

Cependant la quasi-totalité des Français (93%) trouve qu'il est important que la France soit indépendante en matière d'énergie et qu'elle produise le plus possible sa propre énergie. Parmi eux, 35% sont tout à fait d'accord avec cette opinion et 58% plutôt d'accord.

Pour le choix des sources d'énergie qu'il faudrait développer davantage, 92% des personnes interrogées se prononcent pour le solaire, 81% pour l'éolien et 69% pour l'hydraulique.

Toutefois, le prix de la source d'énergie passe toujours avant son impact sur l'environnement pour une majorité de 62% des Français, selon ce sondage CSA réalisé pour le compte de l'agence Publicis Consultants.

Plus de la moitié (57%) avancent aussi l'impact environnemental comme critère important pour le choix d'une énergie. 30% mettent en avant le critère de sécurité.

.../...

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gJou2dSVU432M4O2f01WEQd5qnqQ?docId=CNG.754e8831e9555775514359b57d481e2c.4a1

Ecrire un commentaire

SEPARATION OMS/AIEA

LA TRIBUNE DE GENEVE

ATS | 04.05.2011 | 18:06
La directrice générale de l’OMS rencontre des ONG anti-nucléaires 

Débat sur le nucléaire | Six représentants d'un collectif anti-nucléaire ont rencontré mercredi à Genève la directrice générale de l’OMS Margaret Chan. Ils regrettent de ne pas avoir pu obtenir d'engagement ferme. 

Mme Chan a expliqué que l’accord de collaboration conclu en 1959 entre l’OMS et l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) ne nuit pas à l’indépendance de l’OMS

Mme-Chan-directrice-generale-de-l-OMS.jpg
© KEYSTONE-A 

La directrice générale de l’OMS Margaret Chan a reçu pendant deux heures mercredi six représentants d’un collectif anti-nucléaire et a promis de poursuivre le dialogue. Les militants ont toutefois regretté n’avoir pas entendu d’engagements précis. 

Le collectif «pour une OMS indépendante» va maintenir sa vigie devant le siège de l’organisation au nom des victimes de la catastrophe de Tchernobyl, a indiqué à l’issue de la rencontre une de ses représentantes Alison Katz. Quelque 300 militants participent à la vigie en se relayant chaque jour entre 8 heures et 18 heures depuis le 26 avril 2007 pour demander à l’OMS d’assumer un rôle plus actif dans le domaine nucléaire et de reconnaître les vraies conséquences sanitaires de Tchernobyl. 

«Margaret Chan s’est montrée plus ouverte à nos revendications, mais elle n’a pas annoncé de nouvelle initiative de l’OMS en matière de santé dans le domaine nucléaire», a confié Alison Katz. 
.../... 

La catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, a été discutée. L’OMS a annoncé qu’elle allait lancer une étude épidémiologique, une initiative considérée comme insuffisante par le collectif. Les militants espèrent qu’un gouvernement mettra la catastrophe de Fukushima à l’ordre du jour de l’Assemblée mondiale de la santé, qui s’ouvre le 16 mai à Genève. «Ce serait un scandale si l’Assemblée ne traitait pas de ce sujet», a dit la militante. L’Allemagne pourrait prendre l’initiative, mais «rien n’est sûr». 

Mme Chan a expliqué que l’accord de collaboration conclu en 1959 entre l’OMS et l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) ne nuit pas à l’indépendance de l’OMS. Il n’est pas question de réviser cet accord. Mais «le dialogue va se poursuivre dans le cadre du mandat de l’OMS», a aussi précisé le communiqué.

.../...

http://www.tdg.ch/directrice-generale-oms-rencontre-ong-anti-nucleaires-2011-05-04

Ecrire un commentaire

Ecrivez à Mme Chan pour lui dire ce que vous en pensez :

Madame CHAN -Directrice Générale Organisation Mondiale de la Santé
Avenue Appia 20 - 1202 Genève - Suisse


picto appel news en line fukushima - natures paul keirn EN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

Ecrire un commentaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le moan eric 05/05/2011 11:28



bonjour,


ET QUE DIRE DE TSURUGA LA NOUVELLE CATASTROPHE A VENIR!!!!!!!!!!!!!!!!


eric



Paul Keirn 05/05/2011 12:07



Oui, il y a un serieux risque d'après les données acquises (voir Quoi de Neuf N° 41) mais pour l'instant...on ne peut qu'attendre et surveiller. Merci de votre intervention j'aurais pu passer à
coté. N'hésitez pas à écrire en commentaire ou par mail paul.keirn@gmail.com 


Amicalement


Paul