Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 4 Juin 2011 - Quoi de neuf N°72 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

4 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

QDN-72---natures-paul-keirn.jpgFUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Informations en direct sur Fukushima et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

2050 ?

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Chronique de la fin du nucléaire Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera

location.jpgwebcam Un oeil sur FUKUSHIMA

 

 

 TOKYO - 4 Juin - 16 H 40 - Agence Kyodo

L'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, a déclaré samedi qu'il a détecté un rayonnement allant jusqu'à 4.000 millisieverts par heure (4 Sv !) à l'intérieur du batiment abritant le réacteur n°1 réacteur , la plus haute mesure de l'air prise à l'intérieur du complexe/

La grande quantité de rayonnement a été observée à l'angle sud-est du bâtiment lors de la mesure prise à l'aide d'un robot vendredi. La vapeur a été vu passant par une ouverture dans le plancher passant par un tube qui traverse le bâtiment, mais TEPCO a déclaré qu'il n'avait trouvé aucun dommage à la canalisation.

A SUIVRE

-o0o-
 

« Je ne m’explique pas, en dehors du coût environnemental de la fracturation hydraulique, [...] comment la contestation populaire a pu être aussi forte »...Quand on entend de telles choses de  la part de nos élus, et de ceux qui comptent parmi les plus "sages", les sénateurs, on se demande où si le monde ne marche pas un peu sur la tête. Idem pour Allègre, qui n'en loupe décidemment pas une, affirmant que sans soleil le photovoltaïque ne marche pas, oubliant que la lumière (et non pas seulement le soleil direct) fait fonctionner les piles PV. Oubliant sans doute à dessein le stockage. Toujours de l'à peu près. Idem pour les contrôles portuaires : oui, il y a des contrôles portuaires concernant la radioactivité, mais comme l'indique la CGT, seulement pour 1 à 3% des containeurs...Faute d'actualités, l'info se perd un peu en anecdote en ces jours de "pont". Ce serait pourtant le moment de rappeler que les prévisions météo à plusieurs mois (elles existent) sont catastrophiques, autant pour les agriculteurs européens que pour les centrales nucléaires (le danger dans les centrales, ce sont les transitions (arrêts, remise en marche, etc)). La sécheresse avec deux mois d'avance sur celle de 1976 correspond à du jamais vu. Le cours des céréales explose. C'es dire que de grandes famines guettent. Au réchauffement climatique correspondent exodes et conflits. 

Etat-secheresse---natures-paul-keirn.jpg clic!

13-aout-2003---76-departements.png 13 août 2003 - cumul-des-pluies.jpg Déficit pluviométrique en % (clic)

MYBOOX.FR
Claude Allègre : « Sortir du nucléaire serait absurde ! »
03/06/2011

Des  solutions que l’ancien ministre trouvent bancales : "L’hydrogène peut être une solution crédible mais pour ce qui est des éoliennes et des panneaux solaires, tout cela ne fonctionne que s’il y a du vent ou du soleil, souligne-t-il, peu convaincu. Il faut donc continuer à creuser d’autres pistes."

Pour Claude Allègre au contraire, cette situation conduit à un constat simple : "Si on sort du nucléaire, nous n’aurons plus d’électricité !"

D’autre part, comme le souligne le physicien Jean-Louis Basdevant, "sortir du nucléaire ne pourrait se faire en France que dans 100 ans. Les Allemands peuvent le faire en 10 ans parce qu’ils ont deux fois moins de réacteurs que nous".

http://www.myboox.fr/actualite/exclu-claude-allegre-sortir-du-nucleaire-serait-absurde-7409.html

(Ndr - Les pays scandinaves utilisent couramment le solaire. des pays qui ne sont pas inondés de soleil. N'oublions, c'est la lumière qui compte pour le photovoltaïque et non le soleil en direct).

ACTU-ENVIRONNEMENT.COM

EnR, nucléaire et gaz de schiste, Eric Besson précise la position française

Interrogé par les députés, Eric Besson a détaillé la politique énergétique française. Des EnR aux hydrocarbures non conventionnels, en passant par le nucléaire, tous les thèmes polémiques ont été abordés.

Mercredi 1er juin 2011, devant la commission développement durable de l'Assemblée nationale, Eric Besson, le ministre de l'Energie, a passé en revue l'actualité énergétique française.

S'agissant du cahier des charges du premier appel d'offres éolien offshore, le ministre a annoncé qu'il "sera publié début juillet au Journal officiel de l'Union européenne, pour des réponses attendues début janvier 2012 et une désignation des lauréats début avril 2012", soit avec deux mois de retard sur le calendrier initial.

.../...

De plus, alors que la polémique enfle sur l'évolution des échanges franco-allemands, il a tenu à préciser que si depuis 2004 la France est importatrice d'électricité allemande, la tendance s'est renversée sur le début de l'année 2011.../...

Les députés l'ont aussi questionné sur le coût du nucléaire et sur la facture du démantèlement des réacteurs en particulier. "Les opérateurs ont provisionné 50 milliards d'euros" pour le démantèlement, a-t-il tout d'abord répondu. Cependant, alors qu'un élu estimait à 13 ou 14 milliards d'euros les provisions effectivement réalisées par EDF, Eric Besson, après avoir consulté un conseiller, a finalement indiqué qu'il ferait parvenir une réponse complète sur le sujet à la commission parlementaire..../... le ministre a réitéré la position du gouvernement favorable a des expérimentations afin d'évaluer le potentiel français (ndr - de gaz de schiste) . Ce potentiel "aujourd'hui méconnu, pourrait être d'un siècle de consommation." Il a ainsi regretté le fait que les élus adoptent une loi avant le rendu final de la mission d'évaluation sur les hydrocarbures non conventionnels.

.../...Ce qui fait débat aujourd'hui c'est "un usage de plus grande ampleur et donc de plus grandes conséquences environnementales."

http://www.actu-environnement.com/ae/news/besson-energies-assemblee-nationale-12697.php4


LE HAVRE INFOS.FR

Après avoir tiré la sonnette d’alarme sur les risques potentiels encourus par les douaniers lors des contrôles de marchandises en provenance du Japon (et donc hypothétiquement irradiés suite à la catastrophe de Fukushima, voir Le Havre Infos du 11 mai), le syndicat CGT des douaniers passe à la vitesse supérieure en écrivant au directeur général des douanes.

.../...

« Les contrôles radiologiques doivent être confiés à des personnels formés, qualifiés, disposant du matériel adapté et de l’expérience nécessaire à la réalisation des mesures et à leur interprétation », martèle le syndicat.

« Sans être alarmistes quant aux risques liés aux contrôles, les événements récents démontrent que le nucléaire ne peut souffrir d’approximation », écrit la CGT des Douanes. Elle évoque notamment des traces radioactives relevées dans des marchandises déchargées dans les ports de Zeebruge et Rotterdam.

La provenance des conteneurs serait « complètement oubliée lors du contrôle physique des marchandises, poursuit la CGT. Vous mentionnez des contrôles par sondage avec un taux compris entre 1 et 3 % du nombre total des conteneurs ou des véhicules. C’est un non sens. Un échantillonnage efficace ne peut être basé sur le seul hasard ».

http://www.lehavreinfos.fr/2011/06/03/les-douaniers-ne-veulent-pas-devenir-radioprotecteurs/

7SUR7.BR

Les gens étaient inquiets et il était difficile de les rassurer, a expliqué Corinne Souwer, responsable de la communication à l'AFCN. "Juste après la catastrophe, nous recevions une trentaine de coups de téléphone par jour et, actuellement, nous continuons à recevoir une dizaine de coups de fil par jour. Les personnes qui avaient commandé une voiture japonaise se faisaient du souci à cause de la radioactivité", a-t-elle ajouté.

Aucune contamination radioactive n'a été constatée sur le chargement ou sur le navire japonais "Tian Wang Xing" arrivé mercredi au port de Zeebrugge, a indiqué jeudi l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN).

controle-portuaire-radioactivite---natures-paul-keirn.jpg(c) Belga

Les ports de Zeebrugge et d'Anvers sont équipés d'un appareillage de détection de la radioactivité ainsi que de systèmes d'alarme. Ces scanners sont situés aussi bien aux entrées qu'aux sorties des terminaux de conteneurs. Des employés de la douane examinent les résultats des mesures. (belga)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1260048/2011/05/05/Zeebrugge-aucune-radioactivite-sur-un-nouveau-bateau-japonais.dhtml


L'USINE NOUVELLE.COM

Japon : armateurs et ports face au casse-tête radioactif

A Rotterdam, elles exigent des armateurs que les capitaines de tous les bateaux arrivant d'Asie transmettent la liste des 10 derniers ports où ils ont mouillé. Et qu'ils garantissent par écrit que leur bateau n'est pas contaminé, avant qu'une équipe du port de Rotterdam ne vienne confirmer à bord l'absence de radioactivité. "C’est pertinent pour le bateau et son équipage", analyse François Soulet de Brugière, président de l’Union des ports de France. Mais pour la marchandise, "il très fréquent qu’un container passe sur deux navires différents avant d’être débarqué sur sa destination finale. Vérifier la liste des 10 ports précédents ne garantit rien", estime-t-il. L'homme préfère donc s’en remettre aux douanes, qui tracent plutôt l’origine du produit

comment-controler-tous-les-containeurs.jpg.../... Reste qu’en France, c’est encore le flou. Aux douanes, que l’Usine Nouvelle tente de contacter depuis 7 jours, on renvoie désormais vers la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS). Selon une directive d’application, depuis samedi, c’est elle qui informe des mesures prises pour les biens manufacturés ayant séjourné au Japon. Hier mercredi 30 mars, le gouvernement a diffusé  une fiche de proposition dans le domaine maritime, et une note du directeur de cabinet du ministre des Transports. Le dispositif que la France souhaite défendre à l'international est celui d'un point de contrôle centralisé en amont réalisé par le Japon sur les navires envoyés vers l'Europe. "Faire agir le Japon nous semble bien normal, le pays est organisé, sérieux, et saura faire", note François Soulet de Brugière.

http://www.usinenouvelle.com/article/japon-armateurs-et-ports-face-au-casse-tete-radioactif.N149251

GAZ DE SCHISTE :

ZEGREENWEB.COM

Comme à l’Assemblée nationale, la proposition de loi du député UMP Christian Jacob visant à interdire la fracturation hydraulique a donné lieu à des débats enflammés. .../...

Le sénateur Nouveau Centre de la Meuse Claude Biwer, à l’origine de trois amendements majeurs qui visent principalement à autoriser la fracturation hydraulique à des fins scientifiques, a défendu ses positions bec et ongle avant-hier devant ses collègues. Certains ont semblé médusés, et on peut les comprendre. « Je ne m’explique pas, en dehors du coût environnemental de la fracturation hydraulique, [...] comment la contestation populaire a pu être aussi forte », a ainsi osé M. Biwer.

comique.jpg Sénateur Biwer -Prix du comique écologique juin 2011

Les anti-gaz de schiste seraient fondés à lui rappeler, entre autres éléments à charge, les horreurs couchées telles qu’elles sur la bobine par Josh Fox dans son effrayant documentaire Gasland, les poursuites lancées par la Canadienne Jessica Ernst, qui jettent les bases d’une « affaire du puits contaminé » d’ores et déjà promise à faire couler beaucoup d’encre, l’inquiétante multiplication des séismes dans l’Arkansas (États-Unis) et les deux secousses suspectes enregistrées récemment dans la région de Blackpool (Grande-Bretagne).

http://www.zegreenweb.com/sinformer/energie/gaz-de-schiste-le-senat-divise,26408

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Chronique de la fin du nucléaire Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

odile Girard 05/06/2011 14:43



Workers prepare water decontamination system at Fukushima nuke plant


TOKYO, June 5, Kyodo


Workers on Sunday began checking the operation of devices that will be part of a system to decontaminate water containing radioactive substances at the Fukushima Daiichi nuclear power plant, with
the aim of activating the system in mid-June, officials of the plant operator said.


Tokyo Electric Power Co., operator of the plant that was badly damaged in the March 11 earthquake and tsunami, is building the system to deal with the massive amounts of highly contaminated water
at the plant in Fukushima Prefecture.


The system, set up at a facility where such water from the Nos. 2 and 3 units has been transferred, is expected to be able to treat about 1,200 tons per day,
reducing the concentrations of radioactive substances to between around one-thousandth and one-ten thousandth



odile Girard 04/06/2011 22:13



cette fois-ci ce n'est même pas TEPCO qui est à blâmer mais le gouvernement japonais et l'agence de sécurité nucléaire. ILs n'on tpas publié les mesures de radiation dont ils disposaient pourtant
au tout début de la catastrophe de Fukushima, ils n'ont pas hésité à mentir.


Mais bon, ils s'excusent.


Gov't didn't release radiation data after accident 


http://www3.nhk.or.jp/daily/english/04_20.html


The Japanese government has expressed regret for not disclosing some important results of the radiation monitoring conducted near the Fukushima Daiichi nuclear plant soon after
the accident.

The central and Fukushima prefectural governments collected the data to determine evacuation measures as well as food and water restrictions for residents.

A reading on March 12th, one day after the massive earthquake and tsunami hit the plant, shows that radioactive tellurium was detected 7 kilometers away. Tellurium is produced during the
melting of nuclear fuel.
Three hours before the data was collected, the government expanded the radius of the evacuation area around the plant from 3 kilometers to 10 kilometers.

But the government's Nuclear and Industrial Safety Agency reported at a news conference several hours later that the nuclear fuel was intact.
The government also failed to disclose the high radiation levels in weeds 30 to 50 kilometers from the plant. On March 15th, 123 million becquerels of radioactive iodine-131 per kilogram were
detected 38 kilometers northeast of the plant.

The nuclear safety agency says it deeply regrets not releasing the data.

Professor Yasuyuki Muramatsu of Gakushuin University says radioactive iodine has a high effect on children. He says that if the data had been released earlier, more
measures could have been taken to protect them from exposure.


Saturday, June 04, 2011 15:27 +0900 (JST)


 



Paul Keirn 05/06/2011 07:39



123 millions de Becquerels par kilo ! 



odile Girard 04/06/2011 13:20



Fukushima's No. 1 reactor building radiation level rises


TOKYO, June 4, Kyodo


The operator of the Fukushima Daiichi nuclear power plant said Saturday it has detected radiation of up to 4,000 millisieverts per hour at the building
housing the troubled No. 1 reactor -- the highest reading taken in the air inside the complex.


Tokyo Electric Power Co. also suggested the possibility that the March 12 hydrogen explosion at the plant's No. 1 unit may have been caused by a reverse flow of steam intended to be sent into the
air through the exhaust stack after radioactive gases were vented.


The high amount of radiation was observed at the southeast corner of the building during measurement taken using a robot Friday. Steam was seen rising from an opening in the floor for a pipe that
runs through the building, but TEPCO said it found no damage to the pipe.



Paul Keirn 04/06/2011 17:01



Merci !