Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 30 avril 2011 - Quoi de neuf N°37 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

30 Avril 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 

Quoi-de-neuf-37-AIEA-OMS.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES

______________________________
AIEA/OMS : la raison du scandale :

Un seul article, d'un accord entre  deux institutions mondiales très importantes : l'AIEA (Agence internationale pour l'énergie atomique) et l'OMS (Organisation mondiale de la santé) engendre ce qui n'est plus aujourd'hui supportable :
"chaque fois que l’une des parties se propose d’entreprendre un programme ou une activité dans un domaine qui présente ou peut présenter un intérêt majeur pour l’autre partie, la première consulte la seconde en vue de régler la question d’un commun accord». (article I, §3)"
Accord signé entre l'OMS et l'AIEA le 28 mai 1959 (Rés. WHA 12.40)
.
IL FAUT ABROGER CET ARTICLE sans quoi, chaque fois que l'OMS veut prendre une initiative elle doit demander la permision à l'AIEA. Il est évident que s'il s'agit de diffuser des informations sur les dangers pour la santé résultant du nucléaire, l'AIEA refuse. A partir de là, l'OMS ne sert plus à rien et ne remplit plus le rôle mondial qui lui a été confié. Son silence devient le garant d'une vérité qui ne peut désormais plus sortir que de la bouche de l'AIEA. Et les intérêts de l'AIEA se confondent largement pour ne pas dire totalement avec des intérêts privés; Il faut que cela cesse immédiatement. Il faut défendre le liberté de parole de l'OMS, avec ou contre son gré. NOW !
.
La "Vigie d'Hippocrate" nous communique cette info :
.
MILITANTS ANTI NUCLEAIRE EN GUERRE CONTRE L’OMS
http://www.tdg.ch/node/334981
"La Vigie d’Hippocrate démarre cette semaine sa cinquième année de piquet devant l’organisation internationale. «Les employés de l’OMS nous voient tous les jours en entrant et en sortant du travail, nous voulons que la question du nucléaire devienne un cas de conscience pour ...
vigie hippocrate
...eux, déclare Paul Roullaud. Nous ne sommes pas des désespérés, nous croyons encore dans le genre humain.» Une persévérance qui semble porter ses fruits. Pour la première fois, Margaret Chan, la directrice de l’OMS, leur a demandé une entrevue. Rendez-vous mercredi 4 mai à 11 h 45."

Une info reprise par La Tribune de Genève


LA TRIBUNE DE GENEVE
http://www.tdg.ch/node/334981
Tchernobyl. PIERRE ABENSUR
| 29.04.2011 | 23:59
«Vous croyez qu’on va gagner?» demande un passant à la vigie. Depuis le 26 avril 2007, ils sont entre un et trois militants antinucléaires à se relayer tous les jours de 8 h à 18 h devant l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 300 personnes, venues de toute l’Europe, et même quelques «stars» comme Danielle Mitterrand. Leur nom? La Vigie d’Hippocrate. Leur but? Dénoncer le conflit d’intérêts entre l’OMS et l’AIEA, l’Agence internationale de l’énergie atomique.
Un accord datant de 1959
Cette collision trouve sa source dans un accord signé en 1959, inféodant l’OMS à l’AIEA en cas d’accident nucléaire. Pour ses détracteurs, l’OMS se retrouve pieds et poings liés, dans l’impossibilité d’accomplir sa mission et donc de venir en aide aux victimes. «L’OMS ne dénombre qu’une cinquantaine de morts attribuables à Tchernobyl. Auxquels elle ajoute 4000 décès à terme. Le sort des 800 000 liquidateurs n’est pas pris en compte», dénonce Alison Katz, du mouvement Independant Who.
Un «pur scandale» selon Jean Ziegler, membre du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. «L’AIEA a été fondée en 1957 dans le but de promouvoir le nucléaire. En cas d’accident nucléaire, l’AIEA est seule compétente, l’OMS ne s’en mêle pas. En 1986, lors de l’accident de Tchernobyl, les victimes des radiations ont été abandonnées à leur sort, alors même que les systèmes de santé russe, biélorusse et ukrainien étaient en pleine déliquescence. L’OMS a des milliers de morts sur la conscience, autant de personnes qui auraient pu être sauvées. Aujourd’hui avec Fukushima, c’est pareil, ils ne font rien! Alors que pour un poulet mort, on débloque des dizaines de millions de francs.»
Mardi, à l’occasion de la commémoration des 25 ans de Tchernobyl, ils étaient des dizaines à réaliser une chaîne humaine jusqu’à la place des Nations, arborant 300 portraits de victimes de la catastrophe. L’occasion de rencontrer l’agriculteur bio breton Paul Roullaud. C’est lui qui a eu l’idée, il y a quatre ans, de démarrer cette opération de sentinelle. «En refermant Le crime de Tchernobyl, le goulag nucléaire, le livre du journaliste Wladimir Tchertkoff, j’étais révolté. J’étais loin d’imaginer que l’OMS, au lieu de protéger la santé des populations, protégeait celle de l’industrie nucléaire. Du coup, j’ai décidé de venir me planter ici avec ma femme. Puis tout un réseau associatif s’est mis sur pied.»
.
SORTIR DU NUCLEAIRE
.
OMS et AIEA 500px
.
Afin de protéger les intérêts de l’industrie atomique, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) ose encore avancer le chiffre ridicule de 50 victimes suite à la catastrophe de Tchernobyl. Dans le même temps, Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, a estimé que plus de sept millions de personnes avaient été gravement affectées par la catastrophe.Pourquoi ce déni de vérité ?
Il y a 50 ans, en 1959, l’AIEA et l’OMS (Organisation mondiale de la santé) ont signé un accord qui est la preuve tangible d’une complicité et d’une soumission scandaleuse de l’OMS vis à vis de l’AIEA.C’est pour informer le public sur cette situation que le collectif pour l’indépendance de l’OMS l’Independent WHO" a été créé en 2006.L’action de vigie, initiée par ce collectif, aux portes de l’OMS à Genève a débuté le 26 avril 2007 et se 
poursuit encore à ce jour.
Le 26 avril 2009, cela fera 24 mois que cette action se déroule chaque jour ouvrable de 8 h le matin jusqu’à 18h le soir. Cette action a pour but de dénoncer la complicité de l’OMS avec l’AIEA dans son crime de non assistance aux populations atteintes par les contaminations radioactives et d’exiger l’indépendance de 
l’OMS (pour qu’elle puisse remplir la mission que lui assigne sa constitution). D’autres actions sont menées par le collectif en plus de la vigie, dont l’appel aux professionnels pour l’indépendance de l’OMS.
Pour l’indépendance de l’OMS et pour la vérité sur les effets sanitaires des contaminations radioactives, agissez maintenant !
Ecrivez à Mme Chan
Madame CHAN
Directrice Générale Organisation Mondiale de la Santé
Avenue Appia 20
1202 Genève
Suisse
.
Vous pouvez au moins faire un courrier :
.
Madame,
Je demande la révision de l’Accord OMS-AIEA, signé le 28 mai 1959, qui soumet l’OMS aux intérêts de l’AIEA et l’empêche de remplir sa propre mission. L’OMS et l’AIEA nous désinforment sur le nucléaire en général, et sur Tchernobyl en particulier. Le bilan dérisoire de l'OMS (une cinquantaine de morts) est une contrevérité. Il méconnaît totalement le sort de milliers de victimes contaminées à travers l'Europe, et surtout celui des 800.000 liquidateurs. L'important taux de morbidité et de mortalité de ces derniers est reconnu par le corps médical sur le terrain et confirmé par l’Ambassade d’Ukraine en Belgique qui 
déclare plus de 25.000 morts, au 26 avril 2004 …
J'exige que l’OMS, en conformité avec sa Constitution, vienne en aide aux victimes de la contamination radioactive, particulièrement au million d’enfants qui vivent dans les zones contaminées par Tchernobyl. J'attends l’encouragement et la publication des travaux des chercheurs indépendants sur les conséquences sanitaires de la contamination radioactive.
Que l’OMS agisse en toute indépendance de l’AIEA !
Nom et prénom : ……………………………………………………………………………..
Profession : …………………………………………………………………………………..
Adresse : ……………………………………………………………………………………..
Code postal : ……………………  Ville : ……………….……………………….…………. 
Signature : 
.
Déclaration du PS Genevois (Suisse)
.
RECHERCHE D'INFO : Qui pourrait me dire si le PS français a fait le même courrier ?
________________________________
SAMEDI - 20H00
NOUVELLE CARTE SISMIQUE
En résumé, on passe de 5000 communes concernées à...20 000 !
Sans doute les doses admissibles de radiations suivront-elles le même chemin. 
nouvelle-carte-sismique-france-natures-paul-keirn.jpgCliquez!
Ancienne carte
RN5_02.jpg Carte sismique 2007
________________________________
NPA2099.org
1986 : TCHERNOBYL - 2011 : FUKUSHIMA. PLUS JAMAIS ÇA ! SORTONS DU NUCLÉAIRE !
samedi 30 avril 2011
Publié dans : Revue Tout est à nous ! 20 (avril 2011)
Fukushima remet à l’ordre du jour la nécessité de sortir du nucléaire. Pour cela, il faut agir sur la 
quantité d’énergie consommée et développer les énergies renouvelables. La création d’un service 
public de l’énergie est également indispensable pour que son prix ne soit pas lié à la spéculation.
Sobriété, efficacité et énergies renouvelables
De grandes quantités d’énergie pourraient être économisées, y compris concernant la production 
d’électricité. Mentionnons quelques exemples :
- Les pertes en ligne : l’industrie nucléaire consomme une partie non négligeable de sa production, notamment du fait de son hypercentralisation. On estime que 12 % de l’énergie électrique sont perdus dans les lignes haute tension et à cause des transformateurs en surchauffe. Ces pertes peuvent être réduites d’un tiers en dix ans par la baisse de la consommation, la modernisation de certains équipements (transfos) et la décentralisation des modes de production.
- Exportation : l’arrêt progressif des exportations permettra de baisser progressivement notre 
production.
- Chauffage : en France, 30 % des foyers sont équipés de chauffage électrique (contre 5 % seulement en Allemagne). Pour beaucoup cela représente une charge financière considérable. Un vaste programme d’isolation de l’habitat, la production de poêles à bois, l’usage de la géothermie, 
l’installation de chauffage central en cogénération (où la chaleur émise permet de produire en même temps de l’électricité) permettraient de grandes économies.
L’efficacité énergétique n’est pas compatible avec le capitalisme qui développe toujours des nouvelles envies et mise sur des concepts tels que celui de la fin de vie programmée : électroménager, ameublement, téléphonie, informatique… des nouveaux produits inutiles sont fabriqués, transportés et vendus et celui tombé en panne selon la volonté des producteurs doit être transporté puis recyclé. Donner la priorité à la durée de vie, à la récupération, au recyclage et à la réparation permettrait de créer localement de nombreux emplois tout en économisant de grandes quantités d’énergie et de ressources. Un contrôle public des durées de vie des biens de consommation courants est nécessaire pour encadrer les activités des grands groupes privés de production et de distribution.
- Éclairage domestique et public : une loi cadre pour les entreprises et les collectivités afin de les 
obliger à réduire leurs éclairages, et un démarchage envers les particuliers pour améliorer leur 
consommation peuvent être des vecteurs d’économies.
- Industrie et commerces : nous proposons la suppression immédiate des panneaux de publicité 
lumineux, des normes sur le froid industriel, la suppression progressive de la climatisation, 
l’amélioration de l’isolation des locaux anciens et la mise en place de normes bioclimatiques sur les nouveaux
________________________________
NOUVEL OBS
30.04.2011
PENSER LE NUCLEAIRE… ET TOUS LES DECHETS ISSUS DES CENTRALES
Nombreux sont les français qui ont été interloqués lorsque certains politiques ont cru bon de lancer leur invective d’"indécence".
Oui, selon ces politiques il y aurait eu quelque chose d’indécent à demander un débat sur le nucléaire lorsque l’accident nucléaire de Fukushima-Daiichi s’est produit. Si l’affaire qui nous occupe n’était pas tragique, c’est un énorme éclat de rire qui aurait éclaté sur tous les forums et jusqu’au fin fond des campagnes.
Lire la suite
________________________________
LA TRIBUNE DE GENEVE - 10H45 (reprenant un article de kokopeli.org, une assoc à connaitre)
Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire
Aujourd'hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l'ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l'éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d'explosion sont plus que plausibles, etc, etc. 
Alors que les émissions d'isotopes de césium 137, de strontium 90, d'iode 131, de plutonium 239... contaminent en permanence l'atmosphère et l'océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de stable, ou d'ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues années à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l'évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?
A connaitre pour son action en faveur de la diffusion de graines aux pays pauvres, notamment :
radio pais bearn sur natures paul keirn
Adishatz Paul Keirn
Merci pour votre site nous le recommandons sur
Nous sommes une radio occitanophone (associative de Catégorie A avec une rédaction indépendante de professionnels.
Domenja
.
__________________________
A SUIVRE...
.
réacteurs européens
________________________________

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article