Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 29 juin 2011 - Quoi de neuf N°96 - Suivi des actualités nucléaires - NATURE(S)

29 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

QDN-N-96-Fukushima-calhoun-alamos-fessenheim-actualites.jpg FUKUSHIMA - FESSENHEIM - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - 
Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Illustration : inondations, incendies, fuites mettent en lumière une fragilité du nucléaire aux conséquences potentiellement gravissimes.

INFONUKE.gif  carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg  carte-de-la-contamination-radioactive---natures-paul-keirn.jpg Sans-titre-3.jpg

otages-libere-2s.jpg Clic !

Bon retour sur Terre à Stéphane et Hervé !

 

22H35 - Fort Calhoun, NE, USA

Vidéo tournée par la Commission de régulation nucléaire américaine (Nuclear Regulatory Commission) - Diffusion AP,  Associated Press.

La centrale de Fort Calhoun sur le Missouri a été stopée en avril dernier. Fort heureusement ! La digue de protection avait également été rehaussée de plus de deux mètres. Mais l'improbable est arrivé, avec une crue aussi improbable, dépassant toutes les crues antérieurement répertoriées. De quoi faire réfléchir EDF à propos de Fessenheim.

 

18 H 47 - C'est quand même invraisemblable : EDF refuse de prendre en compte un risque "trop improbable" à ses yeux (voir ci-dessous), alors que dans le même temps on a sous les yeux la crue du Missouri qui affecte les centrales de Fort Calhoun et de Cooper. Personne n'aurait misé un kopek sur la hauteur atteinte par les eaux du Missouri. D'autant plus improbable que jamais vue. Et pourtant c'est là. Difficile de dire entre l'imbécillité et la mauvaise foi ce qui anime EDF :

ZONEBOURSE - 29/06/2011 | 18:45

EDF : Désaccord sur le risque d'inondation à la centrale de Fessenheim
* L'ASN doit rendre son avis dans quelques jours

* Autorités locales et EDF divergent sur les risques

Le Conseil général du Haut-Rhin a estimé mercredi que le risque d'une inondation de la centrale nucléaire de Fessenheim devait être envisagé, alors qu'EDF juge l'événement trop improbable pour en tenir compte.

27-calhoun-crue-missouri.jpg 
Hautement improbable, mais vrai !

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) doit rendre dans les prochains jours son avis, dont elle a déjà dit qu'il serait sans doute positif, quant au maintien en activité pour dix années de plus du réacteur numéro 1 de la centrale de Fessenheim.

Une étude du service Environnement du département estime que les "diguettes" qui entourent la plus ancienne centrale de France, mise en service en 1977, pourraient être submergées en cas de rupture de la digue du Rhin et que le niveau de l'eau pourrait atteindre un mètre à l'intérieur du site.

"La probabilité est très faible", a reconnu Georges Walter, le directeur du service environnement du département, en présentant à Colmar son étude hydraulique devant la Commission locale d'information et de surveillance de la centrale nucléaire (Clis) qui l'avait commandée.

"Mais l'Etat français a considéré que, tant que le risque n'était pas de zéro, il fallait tenir compte de la vulnérabilité de ce qui est derrière", a-t-il ajouté en se référant aux normes imposées aux collectivités pour les ouvrages hydrauliques. Lire la suite :

http://www.zonebourse.com/EDF-4998/actualite/EDF-Desaccord-sur-le-risque-d-inondation-a-la-centrale-de-Fessenheim-13687469/

AFP sur Google hosted news

"Carences graves" dans la gestion de la catastrophe nucléaire au Japon (Criirad)

(AFP) – 20H00

.../...

D'après lui [Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et membre de la Commission], "la population n'a pas été évacuée sur un périmètre suffisant", il n'a pas été distribué de pastilles d'iode rapidement "alors qu'il faut les ingérer trois heures avant l'exposition" et aucun plan de distribution n'existe à ce jour en cas de nouveaux rejets massifs, enfin, on laisse les habitants consommer des aliments contaminés, a-t-il assuré.

"Bien au-delà de la zone interdite de 20 km autour de la centrale, il y a des doses de radioactivité qui induisent des risques de cancer inacceptable", a-t-il poursuivi, et "on tolère sur place un taux de risque de cancer 20 fois supérieur à celui communément admis".

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iKR8VuOMgsqGhVBgb3H8PdyiYWDg?docId=CNG.c38ff2bb4690d1c72de3b965c50ef650.671      

 

-o0o-

 

10H56 - Ce qui est "le plus chaud" ce matin, c'est l'incendie de Los Alamos. Il atteint la zone où sont stockés  - en surface - les barils de déchets au plutonium. Le moins rassurant c'est la légère perte de confiance des responsables de la lutte contre l'incendie (voir plus avant). La peur s'installe.

Il y a quelque chose de fort à imaginer que c'est là, dans ce laboratoire immense,

LANL.jpg

Là où les bombes d'HIroshima et Nagazaki furent confectionnées...

qu'ont été confectionnées les bombes d'Hiroshima et Nagazaki. Et voici qu'un immense panache radioactif au plutonium menace les Etats-Unis au moment même où au Japon les techniciens luttent en un "contre la montre" assez pathétique, pris qu'ils sont entre chaleur et déversements. Un peu comme si le cauchemar de l'atome venait rappeler à notre mémoire qu'il a commencé avec Hiroshima et au fond ne s'est pas arrêté depuis. Tout comme la guerre, qui, en y regardant de plus près, ne s'est pas arrêtée en 1945. Tout comme l'atome militaire perpétue lui aussi sa menace.

Si l'on pouvait espérer que le nucléaire se cantonne à la tranche historique 1945-2045. Et point final. On aimerait y croire. Mais est-ce bien le cas ? 

Pas un jour ne s'écoule sans un nouvel incident dans une centrale, pas un jour sans que soit mis à jour un mensonge, la maltraitance des ouvriers sous-traitants qui rappelle l'esclavage, sans contrat, jetés quand ils posent problème, un problème conjointement dénoncé par l'ASN, le PC et la CGT. Au Japon, comme dit la députée européenne EELV Michèle Rivasi, on n'est pas dans l'"après-Fukushima", mais dans toujours dans le "pendant Fukushima" (voir la vidéo - piqûre de rappel).

Et TEPCO, comme si de rien était ferme son assemblée générale en déclarant : le nucléaire , on continue ! Le gouvernement japonais ? Il va faire diffuser une sorte de "météo nucléaire", indiquant selon les vents, où vont se diriger les particules. Banalisation.  Et 400 familles vont être évacuées : on se rend enfin compte que les radiations en respectent pas les cercles concentriques dessinés au compas. Deux mois pour s'en rendre compte. Pendant ce temps sur le terrain, des gens souffrent (voir témoignage). Notre correspondant à Tokyo, Baptiste, est obligé de faire des pieds et des mains pour nourrir proprement sa famille.

Heureusement dans l'Est de la France et dans le Sud-Ouest, le combat contre le nucléaire s'étend dans tous les rangs de la classe politique, y compris l'UMP. Un peu de baume au coeur dans cette avalanche de mauvaises nouvelles. Et l'idée que Fessenheim va fermer commence à prendre corps.

A suivre (tout à l'heure !)

L'INFO DE 10H10________________________________________________________________*

LOS ALAMOS - Les autorités commencent à être moins sûres d'elles :

ODILE communique : le fait que Los Alamos ait été construit sur une faille sismique n'arrange rien. Donc non seulement le bâtiment du Chemistry and Metallurgy Research a 60 ans, mais il est "litterally on top of an earthquake fault, not the best place for a nuclear facility". :    

Article  

 «Notre préoccupation, c'est que les barils deviennent assez chauds pour exploser. Cela ajoutera des matières toxiques au panache de fumée (Ndr - du plutonium). C'est une préoccupation pour tout le monde», a affirmé Joni Arends, de l'organisation antinucléaire Concerned Citizens for Nuclear Safety.

L'organisation craint aussi que l'incendie ne contribue à remuer les sols contaminés du périmètre du laboratoire, où des expériences ont été menées il y a plusieurs années. Au fil du temps, des trous creusés par des animaux ont contribué à ramener à la surface les sols contaminés, selon Mme Arends.

Les responsables du laboratoire affirment que le risque que les flammes n'atteignent les barils de déchets nucléaires sont minimes, puisque l'incendie devrait d'abord traverser des canyons situés à proximité. Les autorités sont prêtes à recouvrir les barils d'une matière résistante au feu si l'incendie s'approche trop du laboratoire.

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/u-un-incendie-de-foret-menace-le-laboratoire-nu-83924.html

_______________________________________________________________________

Ecrire un commentaire - Partager         

japon-fukushima_articlephoto.jpg T-E-P-CO !

RADIO NHK 29 juin - 8 H00

La préfecture de Fukushima annonce le contrôle de l'irradiation de deux millions de personnes. Un nnouveau système appelé "Speddy", sorte de météo nucléaire, avertira la population de la propagation des substances radioactives, notamment en fonction des vents...
De nouvelles zones vont être evacuées, environ 400 foyers à 60 km de la centrale, les doses recues étant supérieurs à 20 mSv/an.

FEU DE LOS ALAMOS
Mardi à la mi-journée, l'incendie se trouvait à environ 15 mètres du périmètre du laboratoire.

LosAlamos.jpg

SOUS-TRAITANCE : la CGT demande l'arrêt de la sous-traitance à l'extrême
ASSEMBLEE GENERALE DE TEPCO : ON CONTINUE LE NUCLEAIRE 

L'ETAT DES REACTEURS - Chrono & actu
ACRO
http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html#3

985FM.CA

É-U: un incendie de forêt menace le laboratoire nucléaire de Los Alamos

LOS ALAMOS, États-Unis - Un incendie de forêt qui fait rage près du désert qui a vu naître la bombe atomique, au Nouveau-Mexique, avançait mardi en direction du laboratoire de Los Alamos et de ses milliers de barils de déchets nucléaires contaminés au plutonium, où les autorités ont intensifié leurs efforts pour protéger le laboratoire des flammes et surveiller les niveaux de radiation dans l'air.

Mardi à la mi-journée, l'incendie se trouvait à environ 15 mètres du périmètre du laboratoire.

Une petite portion du terrain du laboratoire a pris feu lundi, mais l'incendie a été rapidement maîtrisé. Les équipes de secours sont en état d'alerte élevée afin d'éteindre tout nouveau foyer d'incendie et ont passé la journée à enlever les broussailles et les branches d'arbres autour du laboratoire.

los-alamos-debroussaillage.jpg

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/u-un-incendie-de-foret-menace-le-laboratoire-nu-83924.html

Ecrire un commentaire - Partager        

PARIS MATCH

Alors qu’une nouvelle fuite d’eau radioactive a été découverte mardi sur le site de la centrale de Fukushima, l’exploitant Tokyo Electric Power Co (Tepco) ne renoncera pas à son programme nucléaire, bien au contraire.

.../...malgré les cris des anti-nucléaires réunis devant le siège de la société, en dépit du soutien de milliers de petits actionnaires qui ont critiqué ouvertement la gestion de la catastrophe par les cadres-dirigeants de la Tepco, cette dernière n’abandonnera pas son programme nucléaire.

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Fukushima-petite-fuite-et-gros-coup-de-chaud-307327/

Tepco, l'opérateur de la centrale de Fukushima, a remis en service un nouveau système de refroidissement par recyclage d'eau après avoir réparé une fuite survenue sur une canalisation.

Michele-RIVASI.jpg

 UN RESUME EN LANGAGE CLAIR :

MICHELE RIVASI

Ecrire un commentaire - Partager        

TEPCO - ON REPOMPE

Ce mardi après-midi, Tepco a activé une pompe du circuit d'injection d'eau après avoir vérifié les connexions des tuyaux et pris les mesures pour prévenir une forte hausse de la pression hydraulique dans les canalisations. Selon l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle, le système fonctionne désormais normalement 

Tepco avait été contraint d'arrêter le système lundi après seulement 90 minutes de marche, en raison d'une fuite d'eau qui a duré au maximum deux minutes et a laissé s'écouler environ une tonne d'eau.

Selon l'entreprise, de l'eau a giclé à cause d'une connexion défectueuse parce qu'elle n'avait pas pris de mesures pour empêcher une forte montée de la pression d'eau.

Tepco-fuites.jpg

Rappelons que le système est conçu de manière à pomper l'eau fortement radioactive accumulée dans les bâtiments des réacteurs, à la décontaminer et à la réinjecter dans les réacteurs comme liquide de refroidissement.

OUEST-FRANCE

Flamanville

Des eurodéputés s’inquiètent du chantier EPR à Flamanville (Manche)

Une délégation du groupe socialiste et démocrate au Parlement européen, accompagnée par des représentants des syndicats européens, se rendra ce vendredi 1er juillet au matin sur le chantier de l’EPR à Flamanville (France) pour évaluer les conditions de travail et de logement des ouvriers. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a pointé du doigt des irrégularités dans les contrats de travailleurs européens, et il y a quelques jours plusieurs dizaines ont été rapatriés en Pologne. Des conditions qui ne sont pas nouvelles, puisque depuis des mois maintenant, plusieurs syndicats et associations des Droits de l’homme alertent sur des situations préoccupantes, dans ce chantier qui emploie plus de 3 000 personnes

http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-Des-eurodeputes-s%E2%80%99inquietent-du-chantier-EPR-a-Flamanville-Manche-_40827-1852886_actu.Htm

Ecrire un commentaire - Partager        

ROMANDIE NEWS

Romandie Online SA - CH - 1260 Nyon 2

MONTREUIL (Seine-Saint-Denis) - La Fédération nationale CGT des mines et de l'énergie a demandé mardi l'arrêt de la sous-traitance à l'extrême sur les sites nucléaires, plaidant pour une réinternalisation des activités, afin de garantir une meilleure qualité de maintenance. 

La sous-traitance développée à l'extrême, comme c'est le cas aujourd'hui dans le secteur nucléaire, nuit aux salariés et elle est mauvaise pour la sûreté, a déclaré Virginie Gensel, secrétaire générale de la fédération, lors d'une conférence de presse au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

http://www.romandie.com/news/n/_Nucleaire_la_CGT_demande_l_arret_de_la_sous_traitance_a_l_extreme280620111906.as

Site FUKUSHIMA 

 Un témoignage à voir :

FUKUSHIMA (l'excellent site)

Laurent Nagano a créé un mouvement pour dénoncer l’utilisation de l’énergie nucléaire au Japon. Il s’appelle « Le ruban jaune ». Chaque vendredi, ceux qui s’engagent avec lui s’habillent en jaune pour rappeler le vendredi 11 mars 2011, ce jour où la catastrophe a commencé.

 http://fukushima.over-blog.fr/article-japon-les-radionucleides-sont-partout-78067589.html

 Ecrire un commentaire - Partager        

HACKING CITOYEN

Réalisé il y a deux ans, en plein cœur du débat sur l’Hadopi, Hacking Citoyen semble pourtant toujours autant d’actualité aujourd’hui, à l’heure des débats sur le filtrage du web, de la généralisation de la vidéo-surveillance, des publicités ciblées et de la montée de mouvements de contestation.

Hacking Citoyen allie graphisme et hacking pour proposer des solutions permettant d’échapper aux excès de la société surveillance, en ligne comme dans le monde réel. L’ambition de Geoffrey Dorne n’est pas d’aller à l’encontre de l’État, mais de redonner aux citoyens une part de choix : le choix de décider lorsqu’ils acceptent d’être filmé, lorsqu’ils consentent à être fiché ou à partager leurs informations personnelles.

http://www.mouton-noir.net/news/483/1/Hacking-Citoyen-un-kit-citoyen-anti-surveillance.html

 

MOUTON NOIR

Un nouveau rapport de scientifiques indépendants au Japon a trouvé une plus grande libération de «particules chaudes» de la centrale de Fukushima que lors des estimations initiales. Il s'agit notamment d'isotopes radioactifs du césium, du strontium, de l'uranium, du plutonium, de cobalt-60 et bien d'autres. On estime qu'ne personne en moyenne à Tokyo a inhalé 10 "particules chaudes » par jour tout au long du mois d'avril 2011. Les habitants de Fukushima ont inhalé 30-40 fois plus que cela, ou jusqu'à 400 particules chaudes par jour tous les jours de ce mois.
 À Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis, on estime qu'une personne en moyenne a absorbé cinq «particules chaudes» par jour durant le mois d'avril 2011, ou 10 «particules chaudes» par jour pour les gens qui travaillent à l'extérieur. Ces invisibles particules atomiques se logent dans les poumons, les intestins, les os ou les muscles.

Une particule chaude est définie comme une particule qui émet des rayons alpha
 présentant une activité suffisante pour fournir au moins 
1000 rem / an aux tissus pulmonaires. De graves dommages et la perturbation des tissus dans les poumons sont liés à l'exposition à ces types de particules nucléaires. 
http://www.mouton-noir.net/news/479/1/Les-habitants-de-Fukushima-ont-inhale-jusqu-a-400-particules-chaudes-par-jour.html 

Recommandations en cas d'accident nucléaire (en anglais):
http://docs.nrdc.org/nuclear/files/nuc_74021401a_0.pdf

Hopital-RIkuzentakata.jpg 

DNA - 4H00

Fuite ou stratégie ?

«À première vue, l’annonce faite par le Figaro du 23 juin à propos du rapport de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (DNA du 24 juin) concernant la centrale de Fessenheim n’a rien d’extraordinaire. Ce rapport est terminé depuis le mois de mars 2011, et le retard pris par l’ASN est entièrement dû à la catastrophe de Fukushima… Et pourtant, il y a de quoi se poser pas mal de questions...

Vers l’automne, l’annonce faite par un candidat à l’élection présidentielle de l’arrêt de la centrale et de la poursuite du reste du programme nucléaire?

On peut dès lors envisager une stratégie auquel le pouvoir actuel nous a déjà habitués: une fuite organisée pour prendre la température de l’opinion (et l’on a vu la levée de bouclier d’aujourd’hui), un rapport évidemment favorable de l’ASN assorti des réserves que l’on sait, et vers l’automne, à la suite de supposés «stress tests», l’annonce faite par un candidat à l’élection présidentielle de l’arrêt de la centrale et de la poursuite du reste du programme nucléaire français décidément hors de toute critique. (et exit Madame Lauvergeon).

Monsieur Sarkozy se poserait ainsi en Européen convaincu (la France est bien isolée aujourd’hui dans une Europe qui se débarrasse du nucléaire) et ferait ce que nous ne sommes pas parvenus à obtenir en trente ans: l’arrêt d’une centrale nucléaire sans accident majeur.» -  Jean-Marie Brom. - Directeur de Recherches au CNRS et porte-parole du réseau «Sortir Du Nucléaire»

http://www.dna.fr/fr/monde/info/5336319-Point-de-vue-Apres-l-annonce-de-l-ASN-concernant-la-centrale-de-Fessenheim-Fuite-ou-strategie

Ecrire un commentaire - Partager         

ROMANDIE NEWS

TOKYO - Le nouveau PDG de Tokyo Electric Power (Tepco) prévoit de recourir au gaz naturel liquéfié (GNL), afin de compenser la perte de capacité nucléaire consécutive à l'accident de Fukushima.

Tepco n'exploite à l'heure actuelle que 4 des 17 réacteurs dont il est propriétaire: les 6 tranches de Fukushima Daiichi et les 4 tranches de Fukushima Daiini (nord-est, côte Pacifique) sont arrêtées depuis le tsunami du 11 mars, et 3 des 7 tranches de Kashiwazaki-Kariwa (côte de la Mer du Japon) restent suspendues depuis un séisme intervenu en 2007.

http://www.romandie.com/news/n/_Fukushima_Tepco_mise_sur_le_GNL_pour_compenser_la_baisse_du_nucleaire290620110506.asp

 

TOULOUSE7.COM

Des parlementaires européens sur le site de l’EPR à Flamanville

Une délégation du groupe socialiste et démocrate au Parlement européen, accompagnée par des représentants des syndicats européens, se rendra ce vendredi à partir de 9h00 sur le chantier de l’EPR à Flamanville (France) pour évaluer les conditions de travail et de logement des ouvriers.

« Nous avons des doutes sérieux sur les conditions d’embauche et de travail des ouvriers du chantier depuis la publication de plusieurs articles de presse préoccupants », déclare l’eurodéputée Estelle Grelier.

« Un rapport alarmant fourni par l’Association de sûreté nucléaire fait état de situations salariales abusives, consternantes et dangereuses de centaines de travailleurs européens, parmi lesquels plusieurs dizaines semblent avoir été rapatriés d’urgence en Pologne » indiquent les députés européens de la délégation.

http://www.toulouse7.com/2011/06/29/des-parlementaires-europeens-sur-le-site-de-lepr-a-flamanville/

 

LE SUD-OUEST BOUGE

Après le vote par le Conseil Régional d'Aquitaine d'une motion pour sortir l'Aquitaine du nucléaire, la demande par la CUB, la Communauté urbaine de Bordeaux de fermeture de la centrale du Blayais, voici que SUD-OUEST consacre un dossier au nucléaire toute la semaine...ça bouge fort dans le soud-ouest.

SUD-OUEST

Peut-on transférer les emplois vers les énergies renouvelables ?

Jusqu'à samedi, Sudouest.fr ouvre le dossier du nucléaire en France. Aujourd'hui : les conséquences de l'arrêt du nucléaire sur l'emploi

 

lhomme-afp2-600_460x306.jpg Pour Stéphane Lhomme, sur la photo, candidat à la primaire écologiste, "on doit sortir du nucléaire à marche forcée en moins de dix ans" (Photo AFP)

« Evidemment que la France peut sortir du nucléaire », déclare Bertrand Barré, expert scientifique d’Areva. Il y a cependant un mais. Plusieurs même. « Tout d’abord, cela ne peut pas se faire du jour au lendemain », souligne-t-il. Car à la différence de l’Allemagne, qui a adopté le 6 juin un plan de sortie du nucléaire, si le nucléaire ne représente que 13,5% de notre production énergétique, notre électricité s'appuie fortement dessus, à 78%. On est loin des 22% allemands.

http://www.sudouest.fr/2011/06/29/peut-on-transferer-les-emplois-vers-les-energies-renouvelables-437206-730.php

Ecrire un commentaire - Partager         

LE QUOTIDIEN DU PEUPLE (Chine)

La France inaugure un Institut international de l'énergie nucléaire

Les ministres français de la Recherche Valérie Pécresse, et de l'Energie Eric Besson ont inauguré lundi l'Institut international de l'énergie nucléaire ( I2EN) ainsi que la plateforme JANNuS.

La cérémonie d'inauguration a eu lieu au centre de Saclay du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives ( CEA), près de Paris, a déclaré le ministère de l'Economie dans un communiqué.

.../..."L'I2EN assure à l'offre française de formation nucléaire une plus grande visibilité et participe à renforcer l'expertise française dans ce domaine", a indiqué Mme Pécresse.

http://french.peopledaily.com.cn/International/7423041.html 

 

 INFONUKE.gif  carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg Sans-titre-3.jpg

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article