Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 26 mai 2011 - Quoi de neuf N°63 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

25 Mai 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

quoi-de-neuf-a-fukushima-actu-direct-live-nuke-nucleaire-na.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES  + G8 NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Illustration : la désinformation peut s'appliquer à de très nombreux domaines.

picto appel news en line fukushima - natures paul keirnEN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera) 

14H04 - MLADIC ARRETE !  

Karadzic-et-Mladic.jpg clic:Serbie---Kosovo.jpg 
Ratko Mladic, de face, à gauche Radovan Karadzic.
Le criminel de guerre serbe Ratko Mladic, responsable du massacre des 8000 victimes de Srébrénitza vient d'être arrêté et d'ores et déjà son transfert vers les Pays-Bas où l'attend le TPI (Tribunal pénal international) est en cours. Le bras séculier de Radovan Karadzic est enfin arrêté, quel hasard, juste quinze jours avant la remise du rapport ayant trait à la bonne volonté de la Serbie pour rechercher les criminels de guerre ! Rapport qui conditionne son entrée dans l'Union Européenne...Il y a de ces hasards.  C'est dire, au fond, que le gouvernement Serbe a jugé que son opinion publique préférerait l'UE à la préservation des idées nationalistes de la Grande Serbie.


Hier, nous évoquions l'attentisme, voire le désengagement progressif des investisseurs dans le nucléaire. Une attitude assez logique que vient confirmer la faiblesse du "KD", le "coefficient de disponibilité" des centrales, contrairement à ce qu'affirme le patron d'EDF (voir plus bas). Pour le Portugal, l'Italie, l'Autriche, l'Irlande et le Danemark, un trait a été tiré sur le nucléaire. Pour l'Allemagne et le Suisse, une page historique vient d'être tournée. C'est dire que la France, les pays scandinaves et les ex-pays de l'Est vont prendre du retard sur le développement des énergies durables.
Cela dit, en étudiant attentivement les sites des plus fervents défenseurs du nucléaire, EDF et AREVA, on se rend compte que le mix énergétique existe déjà, que l'ère du "tout nucléaire" est terminée et que l'intérêt pour les "réseaux intelligents" (smart grid) est plus avancée que chez certains groupes de pression ou politiques, qui amalgament à dessein ou par aveuglement lutte anti-capitaliste et lutte anti-nucléaire. Croire que les énergies renouvelables et durables sont des technologies "de gauche" est une erreur. Si elles ont été promues par la gauche non communiste, l'histoire montrera une appropriation rapide de ces techniques dans le cadre d'une économie libérale mondiale. Appropriation d'autant plus rapide qu'elles seront perçues comme profitables à court terme et d'autant moins sous contrôles étatiques qu'elles ne présentent pas les dangers du nucléaire. 
En attendant le Japon ne répond toujours pas aux demandes d'évacuation supplémentaires qui pourraient sauver davantage de vies humaines ; personne ne sait si le corium perce ou non les radiers des réacteurs de Fukushima. Et la sécheresse gagne du terrain...Et le G8 succède au Festival de Cannes.

Ecrire un commentaire - Partager        

 

 

G8 - Le stress-test des pays nucléarisés - 14H45

L'USINE NOUVELLE

.../...

Le premier ministre Japonais Naoto Kan et le président français se sont d'ailleurs rencontrés. Naoto Kan y a alors exprimé son désir que le monde reprenne confiance dans le nucléaire nippon.

.../... la discussion nucléaire ira au-delà de Fukushima car les programmateurs ont – habilement – réunis deux thèmes dans une même séance de travail : la sûreté nucléaire et le changement climatique. Ainsi, les tenants du nucléaire pourront faire valoir que l'atome est une énergie entièrement décarbonnée et qu'elle a donc sa place à jouer pour répondre à l'accroissement de la demande énergétique mondiale.

http://www.usinenouvelle.com/article/discordes-nucleaires-en-vue-au-g8.N152698

WWF

G8 « la France se comporte en véritable pompier pyromane du nucléaire. Elle cherche à tout prix à exporter ses centrales (...) Elle sème les graines de potentiels accidents nucléaires et vend ensuite ses experts pour venir en aide aux pays victimes de catastrophes. » Elise Buckle, WWF

voir ci-dessous 

 

LES NOUVELLES NEWS - L'autre genre d'infos - 15H00

Au G8, la France en "pompier pyromane" du nucléaire

Les anti-nucléaires mitraillent l'hypocrisie française. Alors que Paris insiste au G8 sur l'importance des normes de sûreté des centrales nucléaires, la France est la première à chercher à affaiblir les tests de sécurité européens.

La sûreté nucléaire, c'est le premier thème de travail au menu des dirigeants du G8 réunis à Deauville jeudi 26 mai. La thématique s'est imposée à l'ordre du jour après la catastrophe de Fukushima.

Nicolas Sarkozy l'a répété sur la scène internationale, il compte sur le G8, qu'il préside, pour fixer des règles mondiales plus strictes en matière de sûreté nucléaire. Mais Karine Gavand, qui suit pour Greenpace le sommet de Deauville, juge que la démarche du chef de l'Etat n'est « pas sincère ». Pour les ONG, c'est une évidence : la France compte faire de ces règles internationales « un étalon pour vendre l'EPR » - le réacteur français de 3ème génération réputé plus sûr, puisque plus moderne (1). Pourtant, martèle Karine Gavand, « la première leçon qu'on doit tirer de Fukushima c'est que le nucléaire sûr n'existe pas. » Même critique chez WWF. Pour Elise Buckle, elle aussi observatrice du G8, « la France se comporte en véritable pompier pyromane du nucléaire. Elle cherche à tout prix à exporter ses centrales (...) Elle sème les graines de potentiels accidents nucléaires et vend ensuite ses experts pour venir en aide aux pays victimes de catastrophes. »

 http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/civilisation/1150-g8-france-pompier-pyromane-nucleaire

      Ecrire un commentaire - Partager        

 

LEXPRESS.FR

Nouvelles révélations sur les fuites à la centrale de Fukushima, publié
le 26/05/2011 à 15:56

L'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier au Japon a fait état jeudi d'une nouvelle fuite radioactive.

Greenpeace a de son côté dénoncé la "réponse constamment inadaptée" du Japon à la catastrophe.

Dans une volte-face embarrassante, Tokyo Electric Power (Tepco) a modifié l'un des éléments clés de l'enquête menée par les pouvoirs publics sur les premières mesures prises à la centrale, dont les résultats ont été communiqués samedi.

La compagnie indique désormais qu'une enceinte de stockage a laissé échapper 57 tonnes d'eau contaminée dans une tranchée et promet de surveiller la radioactivité des nappes phréatiques.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/nouvelles-revelations-sur-les-fuites-a-la-centrale-de-fukushima_996903.html

      Ecrire un commentaire - Partager        

SAN FRANCISCO CHRONICLE

26 mai (Bloomberg) - Les spécialistes de l'énergie atomique du Japon discutent d'un plan visant à transformer la  centrale nucléaire endommagée de Fukushima Dai-Ichi en site de stockage de déchets radioactifs .

http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/g/a/2011/05/26/bloomberg1376-LLOSXZ6TTDSL01-1102PH7B6VA2QKBGABQ10NAL2R.DTL

 

NEW YORK TIMES (reprise d'une source Wikileaks)

Les autorités américaines ont a plusieurs reprises exprimées leurs préoccupations concernant les centrales nucléaires japonaises face aux attaques terroristes.

Dans des documents transmis en 2066 et 2007 déjà,  les responsables américains se sont dits préoccupés par l'absence de gardes armés dans l'installation nucléaire de Tokaimura, au nord de Tokyo, qu'ils ont décrit comme "un site de stockage du plutonium majeur." Mais le ministère des Sciences et de l'éducation , qui supervise les sites nucléaires du Japon a déclaré: "qu'il n'y avait pas une menace suffisante pour justifier la présence d'une police armée," et "que le site était protégé par des gardes civils, qui ne peuvent pas être armés en vertu de la loi japonaise"

Rewrité de http://www.nytimes.com/2011/05/09/us/politics/09tokyo.html

      Ecrire un commentaire - Partager        

COMMUNIQUE DE LA CRIIRAD 26 mai 2011 - 9H26

site de la CRIIRAD

TCHERNOBYL BIS REPETITA ?

La CRIIRAD publie ce jour la carte qui prouve que la France a été contaminée dès le 22 mars 2011 : les masses d’air contaminé par les rejets radioactifs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI sont arrivées 2 jours avant la date indiquée par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) ; elles ont affecté les trois quarts de la France (et non pas le seul sommet du Puy-de-Dôme) ; l’activité de l’iode 131 particulaire était plus de 20 fois supérieure à celle annoncée pour le 24 mars.

La France métropolitaine n’a pas été touchée 48 heures après l’Europe septentrionale mais simultanément. Pour établir sa cartographie, la CRIIRAD s’est basée sur les chiffres de l’IRSN et de certains exploitants, chiffres qui ne figurent pas sur le site CRITER où se trouve, de source officielle, « l’ensemble des résultats de la surveillance spécifique du territoire français (métropole et DROM-COM) effectuée par l’IRSN dans le cadre du suivi de l’impact à très longue distance des rejets radioactifs de l’accident de Fukushima » mais sur le site du Réseau National de Mesure de l’environnement (RNM), curieusement délaissé au profit du premier en pleine gestion de crise.

La CRIIRAD a saisi ce jour, le Premier ministre, M. François FILLON, et le président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, M. André-Claude LACOSTE, d’une DEMANDE D’ENQUETE sur la chronologie des faits et les différents niveaux de responsabilités. Placé sous la tutelle conjointe de cinq ministères, l’IRSN intervient, en effet, comme appui technique du gouvernement et de l’ASN pour toutes les questions relatives à la radioprotection et à la surveillance radiologique du territoire français. Sur financement public, il est notamment chargé de « rendre compte de la réalité des contaminations de l'environnement et des risques associés ».


· Lire le courrier adressé au Premier ministre

· Lire le courrier adressé au Président de l’ASN

· Afficher la carte de France de la contamination de l’air par l’iode 131 particulaire le 22 mars 2011.

· Lire l’extrait du rapport de la CRIIRAD relatif à l’impact des rejets radioactifs

de FUKUSHIMA DAIICHI sur la France / Chapitre relatif à la contamination de l’air

et à l’analyse critique des informations officielles.

· Visionner la consultation des résultats relatifs au 22 mars 2011.

Site RNM : http://www.mesure-radioactivite.fr/public/

 

Carte de la CRIIRAD
Carte-de-la-CRIIRAD---26-mai-2011.jpg Cliquer pour agrandir. 

greenpeace-logo.jpg

 

Grave contamination marine au Japon révélée par Greenpeace

Paris, le 26 mai 2011 4h30 – Greenpeace révèle aujourd’hui les résultats des analyses effectuées sur des échantillons marins en provenance de la côte de Fukushima.

Le taux de radioactivité constaté dans les algues, pourtant prélevées en dehors des eaux territoriales japonaises (à plus de 22 km des côtes), est 50 fois supérieur à la limite autorisée.

“Ces résultats montrent que la contamination se propage sur de longues distances, et que la radioactivité ne diminue pas par dilution ou dispersion comme le prétendent les autorités“, commente Sophia Majnoni, chargée de campagne nucléaire pour Greenpeace. “Le gouvernement a fait une grave erreur en supposant que l’absence de données signifiait qu’il n’y avait pas de problème. Le Japon doit maintenant prendre ses responsabilités et mettre en place un programme de surveillance global et continu de l’environnement marin et rendre l’information accessible à tous.”

Pendant ce temps-là, l’Europe va faire des simulacres de tests

Hier un accord a été trouvé au niveau européen sur le contenu des “stress tests” auxquels seront soumises les installations nucléaires. Ces tests seront limités aux risques liés aux catastrophes naturelles comme les séismes ou les inondations et aux “conséquences de tout type d’accident d’origine humaine ou naturelle“. Pour le risque terroriste comme la chute d’avion, un groupe de travail européen a été annoncé pour palier au “manque de compétence” des autorités de sûreté nationales dans ce domaine. Pourtant, l’Allemagne a déjà communiqué à sa population qu’aucun des 17 réacteurs allemands n’était dimensionné pour supporter la chute d’un avion gros porteur ; de son côté le régulateur belge a proposé d’inclure dans son cahier des charges le risque terroriste dans son ensemble (chute d’avion, virus informatique…).

http://presse.greenpeace.fr/energie-climat/grave-contamination-marine-au-japon-revelee-par-greenpeace-2853-26052011

      Ecrire un commentaire - Partager        

TSR INFO
La Suisse devrait sortir du nucléaire vers 2034
: le Conseil fédéral a opté mercredi pour un abandon progressif de l'énergie atomique. Les centrales devraient être débranchées après environ 50 ans d'exploitation. Le prix de l'électricité risque d'augmenter.

A SUIVRE...

Ecrire un commentaire - Partager        

picto appel news en line fukushima - natures paul keirnEN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera) 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article