Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 25 juin 2011 - Quoi de neuf N°92 - Actualités nucléaires - Fessenheim - NATURE(S)

24 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 

Quoi-de-neuf-Fukushima-Russie-nucleaire-Bellona---natures-.jpg FUKUSHIMA - FESSENHEIM - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - 

 

Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Illustration : Vladimir Poutine va devoir donner sa position suite au Rapport Rosatom

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif

carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg Webcam DIRECT: Un oeil sur FUKUSHIMA  

__________________________________MISE A JOUR DE 16H00_______

En cours, en fin d'article

17H22 - on souffle, en regardant CULTUREPUB sur la com d'Areva, histoire de rire un peu :

culturepub-logo.jpg

 

La com de l'atome from remy deveze on Vimeo.

 

__________________________________MISE A JOUR DE 12H00_______

 

Depuis quelques jours la presse papier faisait mention d'un rapport assez accablant concernant le nucléaire en Russie. Un rapport que l'ONG suédoise Bellona, centrée sur l'environnement et le nucléaire avait pu se le procurer et le traduire en anglais. C'est ce rapport que vous aller découvrir  :

Une bombe !

Nils Bohmer, physicien nucléaire de l'ONG Bellona, a qualifié ce rapport de «choquant» et que sa lecture est d'autant plus dramatique que le rapport émane "du responsable des centrales nucléaires", décrivant la situation rapportée comme «la description la plus grave de l'état des centrales nucléaires russes que j'ai jamais vu (.. ..) "

LE DOCUMENT REMIS AU PRESIDENT MEDVEDEV (traduit en anglais par Bellona, ONG)

http://www.bellona.org/files/fil_attachment-3.pdf

poutine-et-Serguey-Kirienko-president-de-Rosatom.jpeg

Vladimir Poutine et Serguey Kirienko (Président de ROSATOM) parlent du rapport sur les centrales nucléaires russes présenté le 9 JUIN 2011 au Conseil d'Etat.
VP semble se tenir aux bras du fauteuil...Le résultats des "stress-tests" : en soi un stress-test pour celui à qui la constitution ne permet pas d'être le chef de l'Etat officiel. 

A chacun son tour ! Le président Medvedev-Poutine va devoir lui aussi prendre position à la suite de la publication par Rosatom d'un constat peu reluisant (litote, disons plutôt hallucinant-accablant), alors que le carnet de commande russe est particulièrement fourni. Le nucléaire engendre partout des sous-estimations volontaires au moment de la construction des centrales, sans doute pour faire passer la pilule de son coût demesuré. C'est ici le cas, comme partout. A cela, s'ajoute historiquement le vernis de la culture stalinienne. Les Suédois parlent de "candeur" pour qualifier les propos de l'auteur du rapport. Il n'en est rien : la vérité est parfois la seule protection. Avant la chute du "Mur" en 89, l'auteur serait parti faire du ski en Sibérie. Pieds-nus. Les temps ont changé, mais si la parole se libère, le danger nucléaire demeure. Ici comme ailleurs. 

CHRONOLOGIE DE LA RECHERCHE (des infos intéressantes au passage et cela remet en situation le rapport dont le lien figure ci-dessus) : 

OUEST-FRANCE

On a vu, ces jours derniers, l'épouvantable photo prise en mer des déchets de toutes sortes emportés au large par le retrait du tsunami de Fukushima. Face à de tels désastres, nous sommes impuissants. C'est bien pour cette raison que certains pays ont déjà cessé de recourir à cette énergie et que beaucoup d'autres envisagent d'y renoncer, même s'il faut des années pour y parvenir.

« La statistique d'accidents nucléaires est vingt fois supérieure aux objectifs de probabilité annoncés », vient de déclarer au Figaro Jacques Repussard, directeur de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (1). Il en conclut qu'il est urgent de trouver les moyens de remédier à de telles situations, soit que l'on veuille continuer à utiliser cette énergie, soit que l'on veuille en sortir car il y faudra des années, il importe donc que la sécurité soit dès maintenant maximale.

En ce qui concerne l'énergie atomique, « chaque État reste maître chez lui... » (2). C'est cet obstacle que vise à surmonter la conférence de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui vient de se tenir à Vienne. Et certains États sont loin d'impliquer les normes élémentaires de sécurité. Ainsi Rosatom, l'agence d'État en charge du nucléaire enrichi, vient de pointer trente et un cas de manquements en termes de sécurité, démontrant que lesdites centrales vieillottes sont mal conçues et mal préparées aux catastrophes.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-La-surete-nucleaire-est-l-affaire-de-tous-_3632-1848491_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS

Un rapport de ROSATOM ?

WIKIPEDIA

L'Agence fédérale de l'énergie atomique russe  abrégé en Rosatom est une agence fédérale qui est responsable du bon fonctionnement du conglomérat de l'industrie nucléaire de la Russie.

Elle a la même responsabilité que les organismes réglementaires des autres pays : la NRC aux États-Unis, l'ASN en France, etc... Sa direction est installée à Moscou.

ROSATOM (site Russe)

Rosatom.jpg Le siège de ROSATOM

Medvedev: l'humanité ne peut pas abandonner l'énergie nucléaire

L'énergie nucléaire pendant une longue période ne sera pas une alternative. Cette opinion a été exprimée par le président russe Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Conseil d'Etat dans le Dzerjinsk, Juin 9.

 

Selon le chef de l'Etat, il est peu probable dans un avenir prévisible  l'humanité sera en mesure d'abandonner l'énergie nucléaire. ...?... L'Allemagne cherche aussi des alternatives non-nucléaire, le président russe a ajouté : «Il me semble que c'est une approche extrême», - a déclaré M. Medvedev. Cependant, le resserrement des normes de sécurité devrait être une priorité de la communauté internationale.

http://blogstroyka.rosatom.ru/

Etat-russie-nucleaire-Poutine-Rosatom---in-natures-paul-ke.jpg

LE TEMPS (Suisse)

RUSSIE Mardi 21 juin 2011

Un rapport inquiétant sur la sécurité des centrales nucléaires

Par Antoine Jacob RIGA

Une étude de l’agence d’Etat Rosatom, qu’a pu se procurer l’ONG norvégienne Bellona, montre que les centrales russes sont mal conçues et mal préparées aux catastrophes

Et si, après le Japon, un tremblement de terre frappait la Russie sur une portion de territoire abritant une de ses dix centrales nucléaires civiles? Comment résisteraient-elles en cas de tornade ou d’autres cataclysmes? C’est à ces questions que s’efforce de répondre Rosatom, l’agence d’Etat en charge du nucléaire en Russie, dans une étude dont les conclusions ont été présentées personnellement, le 9 juin, au président de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev.

Si le document n’a pas fait l’objet d’une publication dans les médias russes, l’organisation non gouvernementale norvégienne Bellona, spécialisée dans la défense de l’environnement, en a obtenu une copie et en a transmis une partie, dans une version anglaise, à divers médias, dont Le Temps.

Dans son rapport, Rosatom pointe 31 cas de manquements en termes de sécurité, démontrant que lesdites centrales, souvent vieillottes, sont mal conçues et mal préparées aux catastrophes. Ainsi, pour commencer, les risques séismiques n’ont pas été pris en compte lors du choix des sites de centrales, bâties pour la plupart à l’époque soviétique (dont certaines sur le même type que celle de Tchernobyl, théâtre en 1986 du pire accident nucléaire de l’histoire). Ces risques séismiques n’ont pas non plus été réactualisés.

Ensuite, des bâtiments abritant un nombre – non précisé – de réacteurs «montrent des signes d’affaissement […] et d’inclinaison progressifs, qui pourraient conduire à un défaut structurel». C’est le cas notamment dans les centrales de Balakovo (900 km au sud-est de Moscou) et de Kalinin (200 km au nord-ouest de la capitale), en fonction depuis les années 1980.

http://81.27.130.64/Facet/print/Uuid/f800894c-9b7c-11e0-a3be-a732bc79302b/Un_rapport_inqui%C3%A9tant_sur_la_s%C3%A9curit%C3%A9_des_centrales_nucl%C3%A9aires


L'EXPANSION - Charles Haquet, à Volgodonsk - 6 juin 2011

Reportage : le nucléaire radieux du russe Rosatom

Loin d’être ébranlé par l’accident de Fukushima, le géant de l’atome affiche une confiance infaillible dans ses centrales. Visite guidée au coeur du site modèle de Volgodonsk. 

.../...Nous sommes à Volgodonsk, bourgade du sud de la Russie. Il a fallu rouler 15 kilomètres sur une route accidentée pour arriver jusqu'à la centrale nucléaire. Au loin, derrière un monument à la Vierge qui marque l'entrée du site, deux réacteurs, massifs, arborent les couleurs nationales.

religion-et-nucleaire.jpg

A côté, des grues s'activent sur des structures métalliques. « Nous construisons une troisième unité, elle sera opérationnelle en 2014, précise Andreï Salnikov, le patron du site. Et en 2016 nous en mettrons une quatrième en production. »

. .../...

« L'accident n'a pas entamé notre confiance dans le développement de l'industrie nucléaire. De toute manière, il n'y a pas d'alternative », déclare Kirill Komarov, directeur exécutif de Rosatom, chargé du développement et des affaires internationales.

Et d'annoncer des chiffres vertigineux : « Le marché sur lequel nous comptons intervenir d'ici à 2030, en tant qu'investisseur ou que constructeur, pourrait atteindre les 300 milliards de dollars. Nous comptons construire 28 centrales en Russie et une quarantaine d'autres à l'étranger. »

A lire, de nombreuses autres informations :

http://energie.lexpansion.com/energie-nucleaire/reportage-le-nucleaire-radieux-du-russe-rosatom_a-32-6187.html

Mais toujours pas de rapport sur le nucléaire russe...

WIKIPEDIA : BELLONA

La fondation Bellona est une organisation non gouvernementale environnementale internationale, fondée en 1986 et basée à Oslo, en Norvège.

Créé en 1986 par Frederic Hauge et Rune Haaland, elle était constituée dans un premier temps d'un groupe protestataire. Mais ensuite, elle s'orienta vers la recherche de technologies et de solutions environnementales. Au total, ce sont près de 75 écologistes, physiciens nucléaires, scientifiques, ingénieurs, économistes, avocats, conseillers et journalistes qui travaillent pour Bellona.

 

BELLONA - 21 JUIN 2011

Un rapport étonnant dans sa candeur préparé pour Dmitri Medvedev le président russe par des organismes publics concernés par la sécurité des reacotrs du pays l'énergie nucléaire dans le sillage de la catastrophe du Japon Fukushima révèle que les réacteurs atomiques de la Russie sont gravement sous-préparés pour les catastrophes naturelles et artificielles allant des inondations aux incendies aux tremblements de terre ou de la négligence ordinaire.

Le rapport de la première série de tests de stress sur les réacteurs nucléaires de la Russie , a présenté au président Medvedev lors d'une réunion du conseil d'État le 9 Juin, a été obtenue par Bellona Web et d'autres groupes environnementaux et distribué aux médias norvégiens et russes.

Bellona physicien nucléaire Nils Bohmer a qualifié le rapport «choquant».

«Il rend la lecture dramatique avec une vue sur le fait que le rapport vient du propriétaire des centrales nucléaires", a-t-il dit, le décrivant comme «la description la plus grave de l'état des centrales nucléaires russes que j'ai jamais vu (.. ..) "

Le rapport alarmant en pdf  :

http://www.bellona.org/files/fil_attachment-3.pdf

 

PENDANT CE TEMPS EN FRANCE

AGORAVOX

par Vincent Verschoore

Pour des forages géothermiques au lieu des forages pétroliers !

Un projet profond existe en France depuis la fin des années 80, le projet Enhanced Geothermal System de Soultz-Sous-Forêts (EGS Soultz pour les intimes). Un double puits de 5000 mètres de fond permet de de faire circuler de l’eau entre la surface et la roche profonde naturellement chauffée à 200°C. La vapeur ainsi générée permet de générer 1,5 MW, suiffant pour un village 1 500 habitants (selon ce blog). Le projet prévoit de passer à une installation de 25 MW.
lire l'article : 

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/pour-des-forages-geothermiques-au-96539

 Document intégral :

geothermie-profonde-en-Alsace---natures-paul-keirn.jpg Clic

La géothermie et l'exemple de Soultz-sous-Fôrets, 200° à 5000 m de profondeur, en plaine d'Alsace...

 

CORIUM

Excellente nouvelle : sans doute allons-nous échapper aux dégâts qu'aurait pu occasionner le corium dans le sous-sol de Fukushima. Il semble d'après ce document qu'il traverse le béton du radier à raison de 8 mètres en 8 heures. Dans ce cas, comme on sait maintenant que les cuves des réacteurs de FUkushima ont été percés rapidement après la catastrophe, le corium partiellement refroidi resterait "calme" sous les mètres de la dalle de béton.

perforation-du-beton-par-le-corium-8Heures-8Metres.jpg 8 heures, 8 mètres...

Le radier en béton sous-jacent au cuve du réacteur de Fessenheim est quand à lui le plus mince connu : seulement 1 mètre. L'étude mise en valeur par un certain Aldus montre qu'à Fessenheim, en une heure et sans doute moins, le béton est traversé !

corium-in-natures-paul-keirn.jpg Le corium !...

AGORAVOX

LA FIN DU SYNDROME CHINOIS ?

par Aldous (contributeur anonyme)

TEPCO a finalement reconnu au bout d’un mois que 3 des réacteurs de Fukushima-Daïchi ont subit une fonte complète de leur combustible nucléaire. Il est admit dans la communauté d’experts que le magma ainsi constitué, le corium,  à coulé au fond des couves de confinement en béton des réacteurs.

Le refroidissement par eau, selon certains d’entre eux,  ne peut être que superficiel, car au contact de l’eau, un croûte solide se forme  sur le dessus du corium qui joue le rôle d’isolant.

http://www.agoravox.fr/auteur/aldous-8233

Le rapport  (intégral) - comportement du corium :

rapport-comportement-du-corium.jpg 
http://www.ornl.gov/info/reports/1981/3445600211884.pdf

 

 

Stress-test en Belgique : les centrales de TIHANGE et DOEL.

RTL.be

Risque sismique en hausse pour nos centrales nucléaires

L’Observatoire royal de Belgique (ORB) vient de réaliser, en très peu de temps, une nouvelle évaluation des risques sismiques pour les centrales nucléaires de Tihange et de Doel qui a débouché sur une hausse du risque lié à un tremblement de terre. C'est ce qu'annonce samedi le quotidien Le Soir.

zones-sismiques-en-Belgique---in-natures-paul-keirn.jpg

Les zones sismiques en Belgique.


.../...Les opérateurs dans le domaine nucléaire, à savoir Electrabel pour Tihange et Doel notamment, devront rendre un rapport intermédiaire pour le 15 août, puis un rapport final pour le 31 octobre. Celui-ci sera vérifié par l'Agence fédérale de contrôle nucléaire, puis transmis au gouvernement et à la Commission européenne.

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/805147/risque-sismique-en-hausse-pour-nos-centrales-nucl-aires

 

2000WATTS.ORG
Le Nucléaire pourrait reculer à 10% à cause de Fukushima
La part de l'énergie nucléaire pourrait reculer à 10% contre 14% actuellement en raison des événements survenus à la centrale nucléaire de Fukushima, a déclaré aujourd'hui vendredi le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) Nobuo Tanaka, intervenant au cours du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Russie.
Elle sera remplacée par le charbon, le gaz et des sources d'énergie renouvelables", a indiqué le responsable lors de la session du Forum consacrée à la sécurité énergétique.
Selon lui, afin de remplacer les sources d'énergie nucléaires, le monde aura besoin, d'ici 2035, de quantités supplémentaires de pétrole équivalentes à la production actuelle de l'Australie.
Le directeur de l'AIE a souligné que l'époque de l'énergie bon marché était révolue et a invité la Russie, la Chine et l'Inde à adhérer à l'Agence afin de discuter ensemble, notamment des problèmes liés à la sécurité énergétique.
Source: Ria Novosti, Russie

Site 2000WATTS.ORG (A suivre pour les relations entre l'économie et le nucléaire) - Bien le twitter !...

 

Laurent Horvath

Laurent Horvath

@2000Watts_Org Lausanne, Suisse
Pétrole, Gaz, Uranium, Energies Renouvelables. Comprendre le Business des Energies par Laurent Horvath petrole

 

 

 

 

 

 

 

 

DNA

Les élus souhaitent « la reconversion » de Fessenheim

Jusqu'à son décès, sa parole était écoutée. Et même entendue ! Charles Haby, ancien député et maire de Guebwiller, fut, l'on s'en souvient, pendant une douzaine d'années, président de la Commission Locale de Surveillance de la centrale nucléaire de Fessenheim. En 2006, il a signé « pour la fermeture de la centrale ». A l'image du texte de la motion, approuvée par une majorité d'élus Guebwillerois, jeudi soir...

Brève - le contexte :

http://sitemap.dna.fr/articles/201106/25/les-elus-souhaitent-la-reconversion-de-fessenheim,guebwiller,000016546.php

tous-a-fessenheim---natures-paul-keirn.JPG Tous à Fessenheim !

NATURE • FRANCHE-COMTE

« Ils n’ont pas fermé Fukushima, fermons Fessenheim »

Le groupe anti-nucléaire de Besançon réagit dans un communiqué à l’annonce de la reconduction  d’exploitation our dix ans de la centrale nucléaire de Fessenheim et ne peut s’empêcher de trouver des similitudes avec la catastrophe de Fukushima. Le collectif organisera un débat le 29 juin à 17 place Pasteur.

.../...

Il n'est plus acceptable de mentir sur les dangers du nucléaire, en particulier dans les zones sismiques. L'accident de Fukushima démontre que, même dans un pays réputé pour son expertise en matière nucléaire, le risque est bien réel ».

Le collectif Stop Fessenheim organise une chaîne humaine autour de la centrale le dimanche 26 juin à partir de 14h. 

http://www.macommune.info/actualite/-ils-n-ont-pas-ferme-fukushima-fermons-fessenheim--21029.html


FRANCE SOIR

LA QUESTION NUCLÉAIRE EN FRANCE -  le 24 juin 2011 à 09h49

Prolongation de Fessenheim : Rien n'est certain, selon NKM

Alors que la plus vieille centrale nucléaire française pourrait être autorisée à poursuivre son activité pendant encore dix ans, la ministre de l'Ecologie a affirmé ce vendredi qu'aucune décision n'a été prise pour le moment.

« Quand on dit qu'il devrait y avoir prolongation, on s'avance beaucoup », a indiqué Nathalie Kosciusko-Morizet sur le plateau de Canal+. La ministre de l'Ecologie a ainsi réagi aux informations révélées par Le Figaro dans son édition de jeudi. Alors que le quotidien avait indiqué qu'un rapport d'experts s'était prononcé en la faveur de la prolongation pour une nouvelle décennie de l'activité de la doyenne des centrales nucléaires françaises, la ministre a tenu à nuancer ces propos: « aucune décision définitive ne sera prise sur le prolongement de Fessenheim avant la fin de l'audit qui tire les conséquences de l'accident de Fukushima, c'est-à-dire avant la mi-novembre »

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/prolongation-fessenheim-rien-n-est-certain-selon-nkm-112805.html

Bon article dans Ouest-France s'adressant non pas à des militants anti-nucléaires qui n'ont pas besoin d'être convaincus mais à Monsieur tout le monde, clair, tout simplement préoccupant, inquiétant, à juste titre.


A SUIVRE... dans la demi-heure

 

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Delphin 25/06/2011 20:57



Bonjour,


Dans la série "Ils l'ont dit" et c'était diablement tordu et la réalité apporte un éclairage cruel :


 


Mme Lauvergeon a déclaré à l’Assemblée Nationale le 9 décembre 2009 :


"Dans les années soixante-dix, le mouvement écolo s’est développé à partir de sa lutte antinucléaire, mais je pense qu’une scission interviendra sous peu entre les écolos ’canal historique’, qui
resteront antinucléaires jusqu’à la fin des temps, et les écolos modernes qui vont finir par reconnaître que le nucléaire fait partie des solutions."


 


 Les "écolos qui resteront antinucléaires jusqu'a la fin des temps", sont devenus, aprés Fukushima, des écolos ultra modernes puisque précurseurs de l'Allemagne, de l'Italie, de la
Suisse, de la Belgique... et bientôt de la planête entière, sauf la France, "nucléariste jusqu' à la fin des temps".


Amicalement,


 


Delphin



Paul Keirn 26/06/2011 00:59



La ficelle est grosse ! ça ne passe pas Lauvergeon !!!