Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 23 juin 2011 - Quoi de neuf N°90 - le point sur les actualités nucléaires - NATURE(S)

22 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

QDN N90 Le nucleaire info actualités point situation à F  FUKUSHIMA - FORT CALHOUN - COOPER NPP - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - 

 

Actualités nucléaires, informations nucléaires en direct, réflexions sur Fukushima, Calhoun, Cooper et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Illustration : Fessenheim, déjà condamnée ou non ?

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif

carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg Webcam DIRECT: Un oeil sur FUKUSHIMA  

__________________________________MISE A JOUR DE 15H00_______

Leaks Cover 2.12 Clic! Voir plus bas

 

 

La CGT affirme l'existence des fuites radioactives - EDF dément. Voici le communiqué de la CGT :

CGT-denonce-paluel.jpg

 

Voilà de nombreux mois qu'une fuite d'iode radioactif existe dans l'une des tranches de la centrale de Paluel. 

Cela a commencé en plein hiver 2011, dans une période la demande d'électricité était la plus forte. Le CHS-CT s'en est saisi, et a engagé toutes les procédures nécessaires; Le syndicat CGT, de même. Mais rien n'y fait !

EDF a décidé de ne pas arrêter la tranche incriminée, et de poursuivre coûte que coûte la production; il faut que l'argent rentre coûte que coûte ! EDF attend, semble-t-il, le prochain arrêt de tranche prévu à l'automne pour intervenir plus efficacement, sous prétexte que, d'ici cette date, le seuil maximum légal de milisievert n'aura pas été atteint.

En attendant, elle a tout de même envoyé des salariés dans le bâtiment réacteur en pleine puissance, pour repérer l'origine de la fuite et son ampleur. Faire intervenir des salairés dans le bâtiment réacteur en  puissance, c'est à dire alors que la tranche est en fonctionnement, cela ne s'est jamais vu !

Alors que Régis Debray, invité à l'émission de Marc Voinchet sur France Culture le 15 juin dernier, développait, dans l'échange qu'il a eu avec les journalistes, l'idée que dans les démocraties occidentales personne n'engage plus sa vie comme ce fut le cas pendant les grandes guerres (14-18, et 39-45), des salariés de la centrale de Paluel l'ont pourtant fait; c'est en France et en 2011 ! Et les salariés des entreprises soutraitantes d'EDF le font d'ailleurs régulièrement. Il n'y a que dans le salons que l'on fait mine de croire que personne en France ne risque sa vie au travail en le sachant !

Pourquoi ? La direction de la centrale a, ici, fait pression sur mes salariés, en déclarant que s'ils n'intervenaient pas, et si l'on arrêtait la tranche, la Bretagne risquerait de ne plus avoir d'électricité.

Il est vrai que, et tout le monde fait mine de l'oublier, l'entreprise n'est pas un lieu de démocratie. Merci à EDF de nous le rappeler !

Mais pour la CGT, Sécurité nucléaire = respect des salariés ! Et ce respect passe par le respect des Instances Représentatives du Personnel ! Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas ce qui se passe à Paluel aujourd'hui !

http://cgt-dieppe.over-blog.com/article-centrale-de-paluel-edf-sur-les-traces-de-tepco-76915016.html

 

LE FIGARO

23/06/11 13:08

 

EDF dément l’existence de fuite radioactive

L’électricien évoque une simple anomalie dans la centrale de Paluel, là où un article de Mediapart mentionne des «incidents en série depuis un mois à la centrale».

«Il n’y a pas de fuite radioactive à l’extérieur de la centrale de Paluel (Seine-Maritime)», affirme EDF. L’électricien dément ainsi uncommuniqué de l’union locale de la CGT de la région dieppoise, où se trouve la centrale de Paluel, qui évoque l’existence «d’une fuite d’iode radioactif dans l’une des tranches de la centrale».

Le site d’information Mediapart mentionne également des «incidents en série depuis un mois à la centrale» normande, l’une des trois plus importante centrales en France. Le média évoque notamment l’existence d’une fuite qui «affecte une ou plusieurs gaines de combustible» et dont la réparation n’est pas prévue avant le prochain arrêt de la centrale dans près d’un an.

Mais le géant français de l’énergie a une toute autre version des faits et évoque «une simple anomalie sur un assemblage de combustible dans le réacteur numéro trois de la centrale». «Le 28 avril, nous avons constaté une légère inétanchéité de la gaine d’une des barres combustiles dans le réacteur numéro 3, explique une porte-parole d’EDF. Nous avons profité de l’arrêt de maintenance du réacteur prévu le week-end de la Pentecôte pour vérifier l’enjeu. L’équipe de maintenance a conclu qu’il n’y avait pas d’entrave au fonctionnement ni à la sûreté de la centrale et qu’il était possible de garder le combustile jusqu’à son changement prévu en 2012». Ccontrôlés à la fin de l’intervention, l’équipe de maintenance affichait des seuils de radioactivité inférieurs aux seuils réglementaires, précise la porte-parole.

EDF a ajouté que «cette anomalie est suivie en continu». Aux yeux de l’électricien, «la situation est stabilisée, sans impact sur le fonctionnement de la centrale, la sûreté du site et sur l’environnement». Et EDF précise que l’Agence de Sureté nucléaire a été saisie.

http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=195060187

LEPOST

Nicolas Hulot : "Il faut fermer Fessenheim maintenant, pas dans 10 ans !"

Pour Nicolas Hulot,  "il est temps de stopper l'acharnement à Fessenheim. Alors que ses voisins choisissent la fin du nucléaire, la France ne peut plus s'entêter seule dans son aveuglement en faveur de l'atome. Une sortie du nucléaire est possible et indispensable. La fermeture des centrales les plus anciennes et l'arrêt des projets de nouveaux réacteurs sont les premiers pas indispensables vers une politique énergétique du futur. A quelques kilomètres de Fessenheim, les Allemands ont décidé de sortir définitivement du nucléaire. La France ne peut rester le seul pays à ne pas tirer les conséquences de la catastrophe de Fukushima. Il faut fermer Fessenheim maintenant, pas dans 10 ans !".

http://www.lepost.fr/article/2011/06/23/2531256_nicolas-hulot-il-faut-fermer-fessenheim-maintenant-pas-dans-10-ans.html#reactions

__________________________________MISE A JOUR DE 08H57_______

L'info de ce matin est celle du Figaro : l'annonce "ces prochains jours" de la poursuite de l'exploitation de la centrale de Fessenheim pour dix ans...Un test ! Nous sommes typiquement là dans un test de réaction des populations. D'autant qu' "une source gouvernementale" (non précisée) n'exclut pas un scénario de fermeture au cas où le radier - la dalle de béton sous les réacteurs (environ 1 mètre) - le plus mince qui soit, serait considéré comme ne correspondant pas aux normes des stress-tests, parce que "le Rhin serait contaminé jusqu'à Rotterdam" (sic).

position-fessenheim--copie-1.jpg

J'ai toujours pensé que Fessenheim serait fermée. En effet, la centrale, même révisée, est ancienne ; du point de vue géopolitique, elle est riveraine de plusieurs pays européens et un accident serait une catastrophe absolue pour l'image du nucléaire français ; la fermeture donnerait à notre président une image d'homme sage dans la perspective de l'élection présidentielle et non celle d'un "fou furieux" nucléariste à tout crin. De plus, une réaction "vive" à cette pré-annonce pourrait montrer, en renonçant à cette centrale, une image d'homme à l'écoute du peuple, permettant de poursuivre l'exploitation de toute les autres centrales avec plus de facilité. On peut également imaginer que la fermeture de Fessenheim a déjà été négociée avec Angela Merkel contre un achat massif d'électricité nucléaire française ces prochaines années. Bref, c'est tout bénéfice pour N.Sarkozy de fermer Fessenheim. C'est dire que c'est le moment ou jamais de contester la poursuite de l'exploitation de Fessenheim !... 

Ecrire un commentaire - Partager       

LE FIGARO - 23 juin 2011 - 06H12

Dix ans de plus pour la centrale de Fessenheim 

fessenheim.jpg

Légende la photo du Figaro : "La centrale nucléaire de Fessenheim, en bordure du grand canal d'Alsace, est située juste au-dessus de la nappe phréatique du Rhin."...Qui signe l'opinion du quotidien.

Le doyen des réacteurs nucléaires français serait autorisé dans les prochains jours à continuer à fonctionner. 

C'est le doyen des réacteurs nucléaires français. Et le plus controversé. Fessenheim 1, entré en service en 1977, doit recevoir dans les tout prochains jours le verdict de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le juge de paix du secteur, à l'issue de son examen de passage des 30 ans. Selon nos informations, le rapport d'experts approuve la prolongation pour dix ans du fonctionnement du réacteur. Ce feu vert est toutefois assorti d'un certain nombre de prescriptions techniques.

Les conclusions sont programmées pour novembre. Or la cuve du réacteur no 1 de Fessenheim a été construite sur une dalle de béton, le radier, qui est, de l'aveu d'EDF, la plus mince du parc nucléaire. Et, à Fessenheim, le radier d'environ 1 mètre d'épaisseur contre 3 à 4 mètres à Fukushima, est situé juste au-dessus de la nappe phréatique du Rhin. En cas d'accident grave avec fusion même partielle du cœur radioactif, la dalle de béton pourrait être percée et alors «le Rhin serait contaminé, jusqu'à Rotterdam», avertit une source gouvernementale, qui n'exclut pas, en cas de défaillance lors des tests de résistance, un scénario de fermeture.

http://www.lefigaro.fr/societes/2011/06/22/04015-20110622ARTFIG00662-dix-ans-de-plus-pour-la-centrale-de-fessenheim.php

Ecrire un commentaire - Partager       

 

TEPCO
[NdR - IL NE FAUT PAS CONFONDRE "OUVERT" ET "FERME"
(proverbe de sûreté nucléaire)]

Odile G - Ah mais si ce n'est que ça, qu'est-ce qu'on allait s'inquiéter ? (une partie de l'eau contaminée, censée passer à travers trois chambres d'absorption différentes, ne passait que dans une chambre parce que.....les indicateurs "ouvert" et "fermé" étaient incorrects sur une des valves.)

Improper water flow blamed for filter failure

The operator of the Fukushima Daiichi nuclear power plant has resumed testing a water decontamination system after making repairs to improve the flow of the water.

Tokyo Electric Power Company has been testing the system to filter highly radioactive wastewater that has been accumulating at the plant.

The utility discovered on Wednesday that a US-made device in the system only succeeded in lowering the concentration of radioactive cesium in the water to 1 percent of the previous amount, instead of to 0.1 percent as initially expected.

Contaminated water was supposed to pass through 3 absorbent chambers. But it was found that some water passed through only one chamber, because "open" and "shut" indications on a valve had been incorrect.

The utility inspected all the valves and resumed test runs early on Thursday.

TEPCO began full-scale operation of the decontamination system last Friday, but it was stopped after only 5 hours.

Thursday, June 23, 2011 12:35 +0900 (JST)

______________________________________UN PEU D'AIR FRAIS !_____________

enerzine-logo.jpg

Le réseau électrique d'une ville sur une puce !

une-puce-de-4mm-smart-grid.jpg puce.jpg 

Seulement 4 mm de côté pour un dispositif qui permettra de détecter les problèmes d'un réseau électrique urbain mille fois plus rapidement et de les traiter quasiment en temps réel !

.../...

Cette façon de gérer le réseau s'intègre dans l'idée de « smart grid » : l'utilisation de technologies électroniques pour optimiser la production et la distribution de l'électricité afin de mieux mettre en relation l'offre et la demande. 

Pour le consommateur, eSMART technologies (prix PERL de la ville de Lausanne 2011), une startup issue du laboratoire d'électronique, a prévu des prises qui donnent leur consommation en temps réel et sont pilotables à distance. Ces modules intelligents communiquent entre eux par le réseau électrique. Imaginons que toutes les prises soient équipées de ces petits boîtiers. On peut alors connaître en temps réel, ou presque, la consommation d'un immeuble, d'un quartier, d'une ville, voire d'un pays.

puce-de-gestion-de-reseau-electrique.jpg

Il devient donc possible de contrôler tout le réseau en agissant depuis la centrale, équipée de la puce, pour couper certaines alimentations électriques inutiles lorsque le réseau est à son maximum et que la coupure menace. Maher Kayal préfère ne pas s'avancer en ce qui concerne le gain financier : « tout dépendra de l'éducation, de l'intelligence, de la psychologie des acteurs du réseau ». C'est probablement ce qui prendra le plus de temps.

TOUT LIRE !

http://www.enerzine.com/603/12262+le-reseau-electrique-dune-ville-sur-une-puce+.html

 


"SMART GRID" ou réseau de distibution d'électricité intelligent

Source WIKIPEDIA

La smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production et la distribution et mieux mettre en relation l'offre et la demande entre les producteurs et les consommateurs d'électricité.

L'apport des technologies informatiques devrait économiser l'énergie, sécuriser le réseau et en réduire les coûts.

C'est aussi une réponse au besoin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le dérèglement climatique.

La mise en œuvre, sur le réseau de distribution physique existant, de capteurs reliés à un réseau informatique et à un puissant système d'analyse capable de s'appuyer sur des données prospectives de court, moyen et long terme, doit permettre un meilleur ajustement de la production et de la consommation d'électricité, avec les avantages suivants :

- diminution des pics de consommations, en lissant la courbe de charge, permettant ainsi de réduire la production d'électricité par des énergies fossiles ;

- évitement des pannes dues à une surcharge ;

- moindres pertes en ligne

-bintégration au réseau facilitée pour un bouquet de sources d'énergie propre; sûres et complémentaires, mais souvent irrégulières et diffuses telles que les éoliennes domestiques, hydroliennes, fermes éoliennes, panneaux solaires domestiques, centrales solaires, petite hydraulique, les sources marémotrices, etc.

- transferts facilités et optimisés de production électrique sur grande distance.

Bien que certaines technologies soient estampillées smart grid, le terme se réfère plus à un ensemble de technologies qu'à un item précis.

L'émergence des réseaux intelligents est accentuée par l'évolution des logiques législatives introduites par l'ouverture des marchés de fourniture d'électricité à la concurrence.

Ainsi, les apports précédents proviennent principalement du gestionnaire de réseau de distribution, mais d'autres apports des réseaux intelligents concernent directement les clients finaux en lien avec leur fournisseur d'énergie,

encourager le consommateur à consommer mieux et donc optimiser sa facture, à travers notamment des offres tarifaires nouvelles possibles avec le compteur intelligent (smart meter),

réaliser du "réponse à flux tendu" en fonction des besoins en consommation / production des utilisateurs, en consommant par exemple l'énergie produite à proximité de chez soi (panneau photovoltaïque...)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Smart_grid

-TREC-Map---smart-grid-in-natures-paul-keirn-source-wiki.jpg

__________________________________________________________________________________

 

_______________MISE A JOUR DE 15H00_____________________________________________

 

Leaks_Cover_2.12.jpg

 

Odile G - je traduis la conclusion de l'étude d'Associated Press intitulée "Des fuites de tritium radioactif trouvées sur 48 sites nucléaires américains" :

"Du tritium radioactif a fui dans trois-quarts des sites nucléaires commerciaux américains, souvent dans la nappe phréatique, à cause de tuyaux corrodés enterrés... Les fuites dans au moins 37 de ces installations contenaient des concentrations excédant la norme fédérale pour l'eau potable, dépassant dans certains cas des centaines de fois la limite."

Etude qui vient d'être publiée après un an de recherches

Most US reactors leaking tritium

AP story confirms Beyond Nuclear report

In April 2010, Beyond Nuclear released its comprehensive report, Leak First, Fix Later; Uncontrolled and Unmonitored Radioactive Releases from Nuclear Power Plants. On June 21, 2011 the Associated Press released the results of its own year-long investigation, in which Beyond Nuclear participated, confirming the findings in our report.

Our research found that “leaking U.S. reactors are now ubiquitous” and that “at least 102 reactor units are now documented to have had recurring radioactive leaks into groundwater from 1963 through February 2009.” 

The Associated Press investigation, headlined - Radioactive Tritium Leaks Found at 48 US Nuke Sites – concluded: “Radioactive tritium has leaked from three-quarters of U.S. commercial nuclear power sites, often into groundwater from corroded, buried piping. . . Leaks from at least 37 of those facilities contained concentrations exceeding the federal drinking water standard — sometimes at hundreds of times the limit.”

rejets-radioactifs.jpg

As we work to first shut down the most demonstrably dangerous of the US reactor fleet – the GE Mark I reactors – Beyond Nuclear is providing resources for independent laboratory analysis of water samples taken from reactor communities. Contact Paul Gunter at Beyond Nuclear if you are concerned about your community's potable water supply or tritium contamination in your community.

http://hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_AGING_NUKES_PART_2_ABRIDGED?SECTION=HOME&SITE=AP&TEMPLATE=DEFAULT

 

 

Un rapport officiel a révélé les failles du nucléaire russe après Fukushima

ROMANDIE NEWS
MOSCOU - Des études réalisées en Russie après la catastrophe de Fukushima ont révélé nombre de défaillances sur les réacteurs nucléaires du pays, notamment en matière de protection contre les risques sismiques, révèle un rapport officiel obtenu jeudi par l'AFP.

La sismicité des sites de plusieurs centrales nucléaires est sous-évaluée et certaines centrales sont privées de système d'arrêt du réacteur automatique en cas de séisme, écrit le rapport gouvernemental.

L'AFP a obtenu copie auprès de l'ONG écologiste norvégienne Bellona, très active en matière de sécurité nucléaire à l'égard de la Russie. 

Le rapport du gouvernement russe sur la sécurité écologique, qui énumère 32 problèmes révélés dans les centrales nucléaires, avait été présenté le 9 juin pendant une réunion du Conseil d'Etat présidé par le chef de l'Etat Dmitri Medvedev.

Une partie des équipements voués à assurer la sécurité des centrales n'ont pas été testés pour leurs capacités antisismiques, selon la même source.

La chose la plus importante dans ce rapport est qu'aucune des centrales n'a été testée pour un choc potentiel qui pourrait être causé par un tremblement de terre, mais aussi par des phénomènes naturels comme une tempête, a déclaré à l'AFP Igor Koudrik, chef du programme nucléaire russe de Bellona. 

http://www.romandie.com/news/n/_Un_rapport_officiel_a_revele_les_failles_du_nucleaire_russe_apres_Fukushima230620111306.asp

__________________________________________________________________________________

FR.VIETNAMPLUS.VN

Séisme de 6,7 au nord-est du Japon

23/06/2011 | 10:32:08

Un fort séisme de magnitude 6,7 s'est produit jeudi matin au large des côtes nord-est du Japon, a annoncé l'Agence météorologique japonaise. 

L'épicentre du tremblement de terre, qui est survenu à 06h51 (mercredi 21h51 GMT), a été détecté à une profondeur de 20 km au large des préfectures d'Iwate et d'Aomori, selon l'agence. 

Une alerte au tsunami a été immédiatement lancée pour la côte du Pacifique de la préfecture d'Iwate mais a été levée vers 07h47 (mercredi 22h47 GMT). 

Quelque 8.000 foyers d'Iwate avaient également reçu pour instruction de s'éloigner de la côte, a annoncé la télévision publique NHK. Le trafic des trains à grande vitesse Shinkansen a été temporairement suspendu par mesure de sécurité. 

Selon la NHK, aucun dégât, ni aucune victime n'ont été signalés, ajoutant qu'aucune activité anormale n'a été détectée dans la centrale nucléaire d'Onagawa de la province de Miyagi. 

Onagawa_Nuclear_Power_Plant.jpg

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Seisme-de-67-au-nordest-du-Japon/20116/16585.vnplus

(Ndr - Effrayant quand on sait que les piscines suspendues de la centrale de Fukushima donnent des signes de fragilisation)


RADIO NHK

AIEA - convention de mise en oeuvre d'un nouvel organisme international chargé du partage des informations en cas d'accident nucléaire entre les pays membres.

TEPCO a repris ses tests de décontamination.

LEXPRESS

L'opinion internationale, visiblement touchée par la catastrophe de Fukushima, est hostile à 62% à l'énergie nucléaire, selon un sondage Ipsos/Reuters effectué dans 24 pays auprès de 19.000 personnes.

.../...C'est en Inde, en Pologne et aux Etats-Unis que le nucléaire réunit le plus de partisans. Ils y restent en outre majoritaires.

.../...Lire la suite

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/l-opinion-mondiale-hostile-a-62-au-nucleaire-selon-un-sondage_1005219.html


LARGEUR.COM

Par Nicolas Sandanassamy

.../...

Si le nucléaire a longtemps étéi considéré comme une des sources de production d’électricité les moins chères (4-10 centimes de dollar/kWh), la prise en compte des coûts de démantèlement, de traitement des déchets, des intérêts ainsi que des coûts de révision (plus de 400 millions d’euros par réacteur en France) le rend finalement moins compétitif que l’éolien (5-10 centimes de dollar/kWh).

 

Et si l’on s’intéresse au solaire, dont les technologies deviennent matures et dont les coûts de production diminuent de façon constante, le Gigawatt produit sera bientôt inférieur au Gigawatt issu du nucléaire. La parité réseau se rapproche d’ailleurs à grands pas.

 

En Californie, par exemple, le coût de l’électricité traditionnelle est équivalent à celui du solaire. Les grands bénéficiaires seront donc les acteurs de la filière renouvelable qui profitent non seulement d’un regain d’intérêt de l’opinion publique mais aussi des gouvernements qui revoient leur programme de financement. Par exemple, l’Allemagne a pour ambition de débloquer près d’un milliard d’euros contre 300 millions l’an dernier.

Lire la suite

http://www.largeur.com/?p=3442

Largeur-log-S

Qui sommes-nous ?

 Largeur.com a été créé par les journalistes Pierre Grosjean et Gabriel Sigrist, qui travaillaient alors pour le quotidien genevois Le Temps.

Largeur.com est une société anonyme basée à Genève. Elle a donné naissance à l’agence de presse LargeNetwork, qui édite des magazines et produit du contenu journalistique à haute valeur ajoutée.


LEPOST

La centrale nucléaire de Paluel, situé à 70 km du Havre, semble rencontrer certains problèmes. 

Le site Mediapart a déclaré, aujourd'hui que des récentes " fuites à répétition " avaient été repérées, ainsi que des " rejets de gaz radioactif " et des " contaminations de travailleurs ". 

Lire la suite

http://www.lepost.fr/article/2011/06/22/2530498_problemes-techniques-a-la-centrale-nucleaire-de-paluel.html


COURRIER INTERNATIONAL

Le système d'épuration d'eau contaminée fourni par le groupe français Areva à la compagnie électrique japonaise Tepco a dû être à nouveau arrêté "pour la sixième fois consécutive depuis sa mise en place le 10 juin dernier", rapporte le Yomiuri Shimbun. Son dysfonctionnement est dû cette fois à une pompe qui s'est arrêtée automatiquement à cause d'une trop grande quantité d'eau absorbée. Selon le même journal, le coût du traitement de l'eau radioactive s'élèvera à 53,1 milliards de yens [soit 462 millions d'euros] pour 250 000 m3.

Lire la suite

http://www.courrierinternational.com/breve/2011/06/22/a-fukushima-areva-decoit 


MONEYWEEK

Actualité des marchés

Pas si facile de se passer de nucléaire

Par La Rédaction de MoneyWeek, le 22 juin 2011

Le gouvernement japonais tente de passer outre l’opinion publique devenue très négative sur le nucléaire et souhaite redémarrer au plus vite certaines centrales. Un exemple qui montre une nouvelle fois la difficulté à remplacer l’atome civil pour de nombreux pays.

Les Japonais veulent sortir du nucléaire. Le message est clair. Trois mois après le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars qui ont ravagé le pays et enclenché la catastrophe de Fukushima, 82% des Japonais interrogés veulent l’arrêt plus ou moins progressif des réacteurs, selon un sondage publié dimanche dans le Tokyo Shimbun.

Plus de 30% de l’énergie du Japon est produite par ses centrales nucléaires. Le problème, c’est qu’aujourd’hui seuls 17 des 54 réacteurs nucléaires de l’Archipel sont en route. 35 sont toujours arrêtés. A terme, cela pourrait entraîner des pénuries pour les grosses industries.

---

A MoneyWeek, nous sommes loin de penser que l’atome civil est mort et enterré. Il apparaît seulement évident que les normes seront plus strictes à l’avenir. « Nous ne pourrons pas éviter des investissements pour moderniser nos installations, et l’industrie devra en accepter les coûts », a ainsi martelé dans La Tribune de mardi Günther Oettinger, commissaire européen à l’énergie. Pour nous, il est plus que temps d’investir dans les sociétés travaillant dans la sûreté nucléaire, à l’instar du groupe Gorgé, spécialiste de la robotique et de la protection nucléaire.

Lire la suite

http://www.moneyweek.fr/20110656403/actualites/actu-marches/nucleaire-japon-fukushima-epr/


MONEYWEEK

.../...

Toujours en mai dernier, il y avait 30 réacteurs en chantier — dont 4 en Inde, 5 en Russie et 6 en Chine. 74 étaient en développement, dont 23 rien que pour la Chine, 4 en Inde, 11 au Japon et 7 en Corée du Sud.… Et 182 projets étaient à l’examen : 54 pour la Chine, 15 pour l’Inde, 18 pour la Russie, 20 pour l’Ukraine et 21 pour les USA !

Lire la suite

http://www.moneyweek.fr/20080615392/conseils/matieres-premieres/energie-nucleaire/


RUE89

gillesleblanc.jpg
Je suis économiste, professeur à Mines ParisTech et chercheur au Cerna. Je m'intéresse aux questions de concurrence, à l'évolution de l'industrie, aux choix d'innovation et de localisation des entreprises, au rôle et aux orientations de politique publique dans ces différents domaines.

En quelques semaines, les événements se succèdent : des choix politiques de sortie du nucléaire en Allemagne, Suisse et Italie, la décision de mener en Europe des « stress tests » pour analyser la sûreté des installations existantes, l'ouverture d'un débat enfin argumenté sur les enjeux du nucléaire en France, malgré la confirmation par le gouvernement et le président du choix prioritaire du nucléaire.

Tout cela se traduit très concrètement par des changements radicaux qui marqueront durablement les politiques à venir dans le nucléaire dans trois principaux domaines :

le marché et l'économie de l'électricité nucléaire,

les acteurs du contrôle de la sécurité,

le besoin pressent d'une filière du démantèlement.

Outre les annulations de projets déjà décidées, comme les quatre réacteurs (EPR) italiens ou les deux réacteurs prévus au Texas de l'électricien américain NRG, les exigences de sécurité accrues qui sortiront de l'analyse de la catastrophe japonaise se traduiront par une augmentation du coût des centrales. Augmentation qui risque de dissuader certains acheteurs potentiels, voire de remettre en cause la supériorité de coût absolue du nucléaire électrique sur les énergies renouvelables.

Lire la suite

http://www.rue89.com/bazar/2011/06/22/fukushima-trois-mois-apres-un-tournant-historique-210154

 

 

Ecrire un commentaire - Partager       

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT  Sans-titre-3.jpg  Ecoutez--.gif



 









 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RSE 23/06/2011 15:35



J'ai espéré un moment que l'émission d'Envoyé Spécial allait mobiliser davantage la population... Mais le limograge de la présidente d'Areva semble avoir été plus fort !



Paul Keirn 23/06/2011 17:03



Avez-vous consulté les audiences télé, ce serait intéressant ? Je vais essayer de touver ça


A quelle date/heure, lundi ? 



hautalpin 23/06/2011 11:14



intrigant.....100000 m3 d eau dans les sous sol de fukushima depuis.......longtemps(chiffre invariable).apport journalier de 500m3 en sus montée de 0,02 soit surface globale de 25000m2 de la
piscine souterraine...ça fuit forcement...reduction (pas arret) du volume injecté sur un reacteur...ça chauffe plus mais...ça  ne  monte plus coté flotte!mais ou qu elle va cette eau?



Paul Keirn 23/06/2011 14:46



Ce serait dans la mer que je ne serais pas plus étonné.