Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 20 avril 2011 - Quoi de neuf N°27 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

20 Avril 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

Fukushima-quoi-de-neuf-natures-paul-keirn-n27.jpgFUKUSHIMA suivi de l'information - News on line

 

nuage radioactif 

 Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

 

 

MISE A JOUR DE 16H00 (voir deuxième partie de l'article)

- Le retour de la population dans la zone d'exclusion
- AIEA : "Tout se passe comme prévu"
- La place de la France dans le concert électrique européen (doc intéressants)
- LE SITE et la VIDEO DU JOUR - l'extraordinaire "C dans l'air" du 20 juillet 2007 à la suite d'un séisme au Japon... 

 

10H30

Trois cercles informatifs se recoupent : Tchernobyl, Fukushima et Fessenheim. Premier cercle : le monde et plus particulièrement l'Europe finance une grande cathédrale de béton pour Tchernobyl, toujours en fuite.
Un présent au futur très cher.
Dans le cercle Fukushima, une dernière dépêche d'agence relate l'interdiction de la consommation de produits de la mer, des anguilles à 14000 becquerels/kg !
Un présent au futur inquiétant.
Dans le cercle Fessenheim, des manifestations à dimension internationale, solidaires (c'est rare), un mouvement qui teste la capacité de l'état à fermer un site. Qui teste aussi la capacité à se mobiliser ? 
Un présent au futur politique.
A l'intersection des trois cercles, l'information regarde les "liquidateurs" de Tchernobyl, les "50 héros" de Fukushima et un peu partout en Europe, les intérimaires "sous-traitant". A Tchernobyl, sacrifiés. A Fukushima, on leur refuse la conservation de cellules-souches, sacrifiés. En france, ils meurent aussi en silence : on ne sait pas vraiment. Qui veut le savoir ? Certains attendent une réponse de la CGT.

 

REVUE DE PRESSE DE 10H30 

AFP - 8H37

Japon: interdiction de consommer les anguilles des sables à Fukushima

TOKYO - Les autorités japonaises ont interdit mercredi la consommation d'anguilles des sables pêchées aux alentours de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, à cause d'un taux de radioactivité trop élevé.

Le gouvernement a proscrit la vente et la consommation de ces petits poissons dans les ports de pêche de la préfecture de Fukushima, où se situe la centrale Fukushima Daiichi (N°1, nord-est).

Le ministère de la Santé a détecté un taux de 3.900 becquerels par kilogramme d'iode 131 et de 14.400 becquerels/kg de césium 137 dans un de ces poissons. Le gouvernement vient de fixer des limites légales à ne pas dépasser à respectivement 2.000 becquerels/kg et 500 becquerels/kg.

 

LA TRIBUNE

Un amendement proposé par le gouvernement de Silvio Berlusconi prévoit "l'abrogation des normes concernant le programme de localisation, de réalisation et d'activité sur le territoire national de centrales nucléaires"

L'Italie tourne le dos au nucléaire après la catastrophe de Fukushima au Japon consécutive au séisme et au tsunami. Le gouvernement de Silvio Berlusconi a déclaré qu'il allait annoncer - sans donner de date - une nouvelle stratégie énergétique et qu'il arrêtait son programme de retour au nucléaire.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20110420trib000616648/rome-ne-rimera-plus-avec-atome.html

 

Proglio qui rit beforeHenri Proglio, le patron d'EDF, affirme dans Le Figaro : « Nos centrales sont en excellent état. ».  Sans attendre le verdict de l'état des lieux de nos réacteurs...Très fort !

Proglio qui pleure afterC’était devenu la polémique la plus vive de ces derniers jours : le PDG d’EDF, Henri Proglio, renonce à la rémunération qui lui avait été attribuée comme président du conseil d’administration de Veolia. Henri Proglio, devenu patron d’EDF tout en restant président du conseil d’administration de Veolia, devait toucher un revenu annuel de plus de deux millions d’euros (450.000 euros de Veolia, 1,6 million d’euros d’EDF). 

 

RFI

Le sarcophage de Tchernobyl, construit en urgence en 1986 grâce au sacrifice de centaines de milliers d'ouvriers et de militaires soviétiques, était à l'origine prévu pour durer 25 ans. Il montre aujourd'hui d'inquiétants signes de faiblesse. « La structure est percée de trous qui laissent passer les radiations et dans lesquels s'infiltrent l'eau de pluie », continue Sergueï Deryuha. Des ouvertures qui représenteraient plus de 1000 m2 selon Nikolay Karpan, un ancien liquidateur devenu expert du sarcophage. Toutefois, les organisations écologistes avancent une estimation plus « mesurée » d'une centaine de mètres carrés de trous. « Chaque année, plus de 2,5 tonnes d'eau rentrent dans le réacteur », affirme Nikolay Karpan, « l'eau se mélange aux poussières radioactives et pénètre dans les sols, sans qu'aucune décontamination ne soit possible ». À la centrale, on reconnaît « avoir des difficultés pour traiter cette eau » mais on assure que ces problèmes seront bientôt résolus avec la construction de la nouvelle enceinte de confinement.

Maquette sarcophage projet 0

LA VOIX DU NORD

Tchernoshima et Fukubyl

Hier à Kiev, en Ukraine, la communauté internationale a débloqué 550 millions pour aider à financer (sur un total de 1,5 milliard) l'arche d'acier de 110 m de haut, 164 m de long et 257 m de large qui recouvrira en 2015 le sarcophage de béton branlant de Tchernobyl. Trente mille tonnes d'acier pour enfouir pendant un siècle (seulement) des dégâts partis pour rayonner au bas mot un millénaire.

 http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2011/04/20/article_tchernoshima-et-fukubyl.shtml

 sarcophage

LA DEPECHE

L'Ukraine demandait 740 millions d'euros d'aide, la moitié de la somme totale nécessaire à la mise hors de danger du site. Les pays réunis en ont promis 575 dont 110 millions pour l'Union Européenne et 86 pour les États-Unis. François Fillon, qui présidait cette conférence des donateurs, s'est dit « fier de l'engagement collectif qui a été pris » malgré « la crise financière mondiale ».

http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/20/1063955-Des-millions-pour-securiser-Tchernobyl.html

 

RFI

Alors que la communauté internationale était réunie à Kiev mardi 19 avril 2011 pour débloquer des fonds de financement des travaux de construction du nouveau sarcophage de Tchernobyl, à Moscou, une vingtaine de militants de Greenpeace ont manifesté devant le siège de Rosatom, l'Agence russe de l'énergie atomique, pour demander une autre politique énergétique. Mais leur voix reste aujourd’hui très minoritaire en Russie. .../...

greenpeace moscou 0Aujourd’hui, 16% de l’électricité produite en Russie provient de centrales nucléaires. L’objectif des autorités est de doubler ce chiffre. Actuellement, cinq nouvelles centrales sont en construction dans le pays.

http://www.rfi.fr/europe/20110420-russie-anti-nucleaires-peinent-faire-entendre-leur-voix

MANIFESTER : AU PASSE, AU PRESENT, AU FUTUR PROCHE

MYEUROP.INFO

Fessenheim mobilise les énergies européennes

Des militants anti-nucléaires ont entamé lundi une grève de la faim à Colmar. Ils demandent l'arrêt de la centrale de Fessenheim et la sortie du nucléaire en France en 10 ans. Les Allemands et les Suisses, tout proches, participent également à la mobilisation.

(c) SIPA manif à fessenheim 

barcelone3A Barcelone

ouest-france golfech02

 

Pour les blogueurs : <iframe frameborder="0" height="480" marginheight="0" marginwidth="0" scrolling="no" src="http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&amp;hl=fr&amp;t=p&amp;msa=0&amp;msid=212452894028237145247.00049e6f402a9aead5643&amp;ll=45.058001,6.811523&amp;spn=14.900172,28.125&amp;z=5&amp;output=embed" width="640"></iframe><br /> pour inserer la carte ci-dessous

(Over-blog accepte les iframe au blog rank 80 et +)

 

MISE A JOUR DE 16H00

CHALLENGES - 14H10

TOKYO (AP) — Les autorités japonaises ont déclaré mercredi qu'elles pourraient pour la première fois faire respecter strictement la zone d'exclusion de 20km autour de la centrale nucléaire de Fukushima afin d'éviter que des habitants évacués ne risquent d'être irradiés en retournant vérifier l'état de leur maison.

.../...

A présent que la situation semble s'être un peu stabilisée à la centrale nucléaire, des habitants demandent à pouvoir se rendre dans leur maison pour récupérer des affaires, mais les autorités s'inquiètent des radiations -et d'éventuels pillages.

.../...

A la centrale, où la priorité demeure de rétablir le circuit de refroidissement, TEPCO pompe de l'eau hautement radioactive du bâtiment du réacteur N 2 pour la stocker dans un réservoir improvisé. Evacuer l'eau contaminée pour permettre aux ouvriers de travailler au refroidissement pourrait prendre plusieurs mois

.../...

Un haut responsable de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a toutefois estimé que le pire des fuites radioactives pourrait être passé. "Si tout se passe comme prévu", la quantité totale de radiation libérée ne devrait être que "légèrement supérieure à ce qu'elle est aujourd'hui", a estimé Dennis Flory.

in extenso http://www.challenges.fr/depeches/monde/20110420.FAP0644/les_habitants_evacues_autour_de_fukushima_voudraient_re.html

 

Ban Ki-Moon le 20 avril à l’occasion d’une visite à Tchernobyl.

Selon lui, il faut tirer les leçons de la catastrophe survenue il y a 25 ans et de celle de Fukushima. "Ces accidents nous ont donné des messages forts, assure-t-il. Il y a nécessité à revoir de fond en comble les normes de sécurité et revoir comment nous pouvons protéger la technologie nucléaire des terroristes". 

___________________________________
- "stress_test" a été ajouté dans le fil info
___________________________________
 

20 MINUTES - 11H43

NUCLEAIRE - Le Premier ministre François Fillon a réaffirmé mardi que la France ne renoncerait pas au nucléaire mais renforcerait la sécurité des centrales...

La France, «à la pointe de l'industrie nucléaire», veut aussi l'être «en matière de sûreté» a affirmé le Premier ministre François Fillon mardi à Kiev, en marge d’une conférence des donateurs organisée par l’Ukraine pour récolter les fonds nécessaires à la rénovation du sarcophage de la centrale de Tchernobyl. Vingt-cinq ans après l’accident en Ukraine et quelques semaines après Fukushima, la France milite pour la création d’un «mécanisme d’intervention rapide» qui permettrait d’intervenir à l’international en cas de catastrophe nucléaire.
lire la suite 
http://www.20minutes.fr/article/710197/planete-la-france-milite-kiev-securisation-nucleaire

LE SITE DU JOUR

L'Observatoire du nucléaire : http://observ.nucleaire.free.fr/

"L'Observatoire du nucléaire, présidé par Stéphane Lhomme, est un organisme indépendant de surveillance de l'industrie nucléaire"

Stéphane Lhomme, né à Bordeaux le 4 novembre 1965, est le président de l'Observatoire du nucléaire. De septembre 2002 à février 2010, il a été porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire. Il est aussi président de l'association antinucléaire Tchernoblaye et militant de l’association Droit au logement. Titulaire d’un DEA en sociologie, il a été instituteur de 1991 à 2002. Le 8 avril 2011, il a annoncé sa candidature à l'élection primaire d'Europe écologie (préalable à l'élection présidentielle), "contre Nicolas Hulot" et "pour une écologie politique de combat" 

stephane lhomme img

Les prix de l'électricité en Europe

"On constate que, dans 12 pays de l'Union européenne, les ménages paient moins cher qu'en France. Dans deux pays, le tarif est comparable, et dans quatorze pays, il est plus élevé qu'en France. Les tarifs en France sont donc à peu près dans la moyenne. La France est en dessous de la moyenne de l'UE car certains pays comme le Danemark ont choisi de taxer très fortement l'électricité pour éliminer les gaspillages (ce qui n'empêche pas de mettre en place des tarifs sociaux pour la consommation de base des ménages modestes).

Les tarifs étaient plus avantageux en France pour les entreprises (cf bas de la page 3) mais, depuis, de fortes augmentations ont eu lieu. Qui plus est, EDF a annoncé de très fortes augmentations (au moins 30% !) tant pour les ménages que les entreprises, et ce pour financer la prolongation de la durée de vie des réacteurs nucléaires.

Il est donc temps que les citoyens de France comprennent qu'ils sont abusés depuis des années par une communication trompeuse : non, la France n'a pas les tarifs d'électricité les plus bas d'Europe, et elle sera bientôt parmi les pays où l'électricité est la plus chère...

Mais il y a encore pire : si le tarif de l'électricité est resté moyennement modéré pendant deux décennies, c'est du fait d'un véritable dumping, un report dans le temps des véritables coûts de l'électricité nucléaire : bientôt, il faudra acquitter des factures incommensurables pour démantèler les installations nucléaires et pour s'occuper (pendant des millénaires !) des déchets radioactifs.

Les Français ont donc mangé leur pain blanc (ou consommé leur "électricité  blanche" !), l'heure des comptes approche. Au final, chacun va s'apercevoir que l'électricité nucléaire est la plus chère qui soit..."

A VOIR :

Doc EDF sur le nucléaire, Fukushima et...argumentaire EDF
http://observ.nucleaire.free.fr/Info%20Japon%20-%20CIDEN%20-%2028%2003%202011.pdf 

- Prix de l'électricité au sein de l'UE
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_OFFPUB/KS-SF-07-080/FR/KS-SF-07-080-FR.PDF

- Doc Réseau Transport Electricité  : import-export électrique en France ou quand la France importe de l'électricité d'Allemagne - http://www.rte-france.com/uploads/media/pdf_zip/presse/dp-2011/2011_01_20_DP_Bilan_electrique_francais_2010.pdf

LA VIDEO DU JOUR

L'excellente émission "C dans l'Air" (France 5), le 20 juillet 2007, juste après le séisme du 16 juillet 2007 qui a frappé le Japon et endommagé la centrale nucléaire de Kashiwasaki avait convié la fine fleur des défenseurs du nucléaire. Stéphane Lhomme, dans le droit fil de ses réflexions prévient :

"Contrairement à ce qu'on nous a toujours annoncé, les centrales nucléaires au Japon ne sont pas dimensionnées pour résister aux séismes (...) Lorsqu'un évènement de ce genre se produit, on peut avoir un incendie, mais aussi des ruptures des circuits de refroidissement (...) Si ça se produit, et ça peut arriver aussi bien en France qu'au Japon, si l'épicentre du séisme est près de la centrale, il y a de grandes chances qu'il y ait une catastrophe nucléaire".

"Il y a plusieurs autres centrales qui sont concernées au Japon par cette affaire, on nous avait dit au départ qu'elles étaient sur des failles inactives, or elles sont actives, donc normalement il faudrait arrêter définitivement dix, quinze, peut-être vingt réacteurs au Japon voire plus (...) on a frôlé la catastrophe, il ne faut pas attendre qu'un Tchernobyl se produise"

Paroles qui remontent à la lumière de la catastrophe de Fukushima. Il est intéressant de voir les tenants du nucléaire, ayant beau jeu puisque la catastrophe ne ce soit pas produite (à cette date), faire belle figure et nous rassurer.

Page d'introduction à la vidéo : http://observ.nucleaire.free.fr/video-cdanslair-2007.htm 

Voir la vidéohttp://video.google.com/googleplayer.swf?docid=8108869343106251264&hl=fr&fs=true

Heure de Paris : Heure de Tokyo :


nuage radioactif 

 Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article