Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 18 mai 2011 - Quoi de neuf N°55 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

17 Mai 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

Quoi-de-neuf-N-55---Fukushima-natures-paul--keirn.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS

MERCI A TOUS LES LECTEURS... Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn EN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

Traduction                    Anglais                                 Allemand                                 Espagnol                                 Russe              

Ecrire un commentaire - Partager        

____________________________________________________________________________ 

secheresseOutre les gesticulations et déplacements des notables pro-nucléaires dans de nombreux pays (visites de centrales où ils ne peuvent évidemment rien voir) pour défendre le lobby, style "L'Empire contre-attaque", l'actualité européenne c'est la SECHERESSE et ses conséquences, notamment sur l'exploitation des centrales. Vous trouverez plus avant tous les incidents relevés par l'ASN lors du dernier épisode caniculaire en 2003. C'est dire cette fois que le "retour d'expérience" existe ! La différence, c'est que vous et moi, le monde entier, sommes cette-fois attentif à la manière dont cela va être géré.
Pour la France, la situation "sécheresse" est décrite par Méteo France comme un niveau "jamais atteint au cours de ces cinquante dernières années". La conjonction de la sécheresse avec la mise en stand by des centrales allemandes peut créer une situation de crise énergétique. C'est l'épée de Damoclès qui est au-dessus de nos têtes. Si cette situation advient la partie sera belle pour les pro-nuke : "voyez ce qui se passe sans les centrales...Et vous voulez sortir du nucléaire ?", On croit déjà les entendre ! Facile ! Ce sera au contraire une manière de montrer qu'il faut s'appuyer sur la diversité énergétique. En plus du dossier "incidents 2003 dans les centrales", nous nous pencherons sur le problème de l'eau, vaste sujet...

Ecrire un commentaire - Partager         

METEO -FRANCE - bulletin secheresse 

"Bilan de la situation au 16 mai 2011

Sous l’influence persistante de conditions anticycloniques, la France a connu ces dernières semaines un temps remarquablement chaud et sec.

Depuis le début du mois de mai, quelques épisodes pluvio-orageux ont concerné le pays. Au 14 mai 2011, les quantités d’eau recueillies en France depuis le début du printemps météorologique (mars, avril, mai) sont sensiblement inférieures à celles recueillies au cours du printemps 1976, printemps le plus sec depuis 1959.

Conséquence directe de ces conditions exceptionnelles : au 14 mai 2011, une grande partie de la France connaît des niveaux de sècheresse des sols superficiels jamais atteints à cette date au cours des cinquante dernières années. Ces niveaux correspondent sur de nombreuses régions à ceuxnormalement observés en juillet."

BULLETIN DE METEO-FRANCE http://france.meteofrance.com/content/2011/4/25404-48.pdf

LA MEILLEURE CARTE DE L'EUROPE en temps réel : http://www.meteoalarm.eu/
(tous aléas climatiques, cliquable par pays, par région, etc.)

 

 meteo alarme A cliquer

FRANCE-SOIR - 18 mai - 06H38

La production électrique bouleversée par la sécheresse

Des observateurs redoutent que le déficit pluviométrique ne mette à mal l'alimentation en électricité

« On est en situation de crise et de gestion de crise », a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie, après avoir réuni au ministère, avec un mois d'avance, un « comité sécheresse » réunissant usagers de l'eau (agriculteurs, industriels, EDF), élus et experts sur les questions d'eau et de météo. La ministre a précisé porter une « attention particulière » au fonctionnement des centrales nucléaires alors qu'au dernier pointage 28 départements appliquent des mesures de restrictions d'eau. Depuis l'épisode caniculaire de 2003, les centrales sont dotées d'un « référentiel grand chaud »,

 Pour une centrale en puissance, il faut évacuer près de 3.000 MW thermique. A l'arrêt, la puissance résiduelle est de l'ordre de 40 MW, et elle décroît au fur et à mesure du temps. 15 m3 d'eau par heure suffisent et si l'eau manque, d'autres moyens existent (aéroréfrigérant à sec et à tirage forcé, nappes phréatiques...). 

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/production-electrique-bouleversee-par-secheresse-102317.html

 centrale-cattenom Cattenon

LE MATIN.CH - 17 mai - 22H19

Tir groupé pour le nucléaire

Les partisans de l'atome sortent la grosse artillerie pour sauver la peau des centrales nucléaires avant la session d'été.

Depuis Fukushima, les industriels acquis à l'atome avançaient en ordre dispersé. C'est désormais du passé. Réunis hier à Berne, les poids lourds de l'économie ont sorti la grosse artillerie afin de plaider la cause du nucléaire. Pour l'occasion, EconomieSuisse, la puissante fédération des entreprises suisses, s'est entourée des organisations faîtières, de l'industrie des machines, de la chimie et des pharmas, des PME, ainsi que des industries à consommation intensive d'énergie.

Leur crainte: que la Suisse tourne «hâtivement» le dos au nucléaire. Le Parlement pourrait en décider ainsi lors de la prochaine session. «Il est irresponsable de renoncer maintenant au nucléaire, tant nous n'avons pas de source de substitution sûre, fiable et bon marché, a souligné Gerold Bührer, président d'EconomieSuisse. L'option nucléaire ne doit pas être écartée pour l'instant.» Selon lui, une fermeture prématurée des centrales ne serait pas supportable pour l'économie nationale

Ces arguments ne convainquent pas Rolf Wüstenhagen, professeur en gestion des énergies renouvelables à l'Université de Saint-Gall. «Un approvisionnement fiable et sans coupures est tout à fait possible sans nucléaire. Tout dépend de la vitesse à laquelle on ferme les centrales. Mais leur remplacement progressif par les énergies renouvelables d'ici à 2030 est réaliste», explique le spécialiste. Ce délai est pourtant trop court aux yeux d'EconomieSuisse.

http://www.lematin.ch/actu/suisse/tir-groupe-nucleaire-409468


LE FIGARO.FR

Électricité : régulateur et État ne donnent pas le même prix

Le gouvernement a fixé les conditions de rachat de l'électricité nucléaire d'EDF par ses rivaux, à 40 eurosle mégawattheure (MWh) à partir du 1er juillet, puis 42 euros à partir du 1er janvier 2012.Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro

Reste maintenant à la Commission européenne, gardienne de la réalité de l'ouverture à la concurrence, à se pencher sur le dossier. «Elle va certainement demander des comptes, au sens propre du terme, au gouvernement. De même, les opérateurs seront entendus, souligne un observateur. Mais il ne faut pas s'attendre à une décision très rapide, compte tenu des délais requis.» Le démarrage du nouveau système sera donc minutieusement examiné

http://www.lefigaro.fr/conso/2011/05/17/05007-20110517ARTFIG00686-electricite-regulateur-et-etat-ne-donnent-pas-le-meme-prix.php

 

 

MARIANNE2.FR

Pendant ce temps là, à Fukushima

Le blog Economique et Social revient sur la catastrophe de Fukushima, qui ne fait plus de bruit dans les médias alors que la situation est de plus en plus catastrophique. Avec la cuve d'un réacteur percée, la centrale devient une réelle menace pour l'environnement, notamment à cause de la pollution de l'eau. Le blog détaille les nombreuses erreurs japonaises qui ont permis une telle catastrophe et les solutions envisageables. 

La cuve percée va ou a déjà laissé passer le combustible fondu appelé corium. Il s’agit d’une sorte de lave de matériaux radioactifs en réaction permanente lui permettant d’entretenir une chaleur intense pendant des centaines d’années. Ce corium issu de la fusion du matériel combustible est bien entendu considérablement radioactif et nocif.

Excursion-du-corium--1-.jpg

À l’air libre, il va polluer fortement l’air de la centrale. Ceci va limiter ou même rendre impossible les opérations de diminution du risque. C’est pour cela que l’on entend parler de la construction d’un sarcophage. Sans ce sarcophage, la centrale serait une gigantesque source de pollution radioactive permanente.

.../...

Les nombreuses erreurs japonaises

1. La centrale n’aurait jamais dû être construite en bord de mer. Cette implantation permet de simplifier la technologie du réacteur, mais le rend moins sûr en cas de problème.

   2. La centrale n’aurait jamais dû être située en zone sismique.

   3. La centrale était prévue pour résister à des tremblements de terre de niveaux 7 dans un pays qui a déjà vu le niveau 9 au moment de la construction

   4. Des ingénieurs japonais avaient averti de l’insuffisance des normes de construction sismique. Ils n’ont jamais été écoutés.

   5. La centrale n’était pas résistante à une double défaillance (tremblement de terre qui coupe l’électricité et tsunami qui met en panne les générateurs diésel). Double catastrophe pourtant hautement prévisible ! Un tsunami accompagne, hélas, souvent un tremblement en bord de mer

   6. La maintenance de la centrale était hasardeuse. Le nombre d’incidents sur les centrales de TEPCO au japon (et de ses concurrents également) étaient grand, les gravités des accidents également. Ces anomalies étaient souvent dissimulées.

   7. La centrale utilisait du MOX qui contient du plutonium (1 milligramme est mortel pour l’homme)

...jusqu'à 17....Lire la suite

http://www.marianne2.fr/Pendant-ce-temps-la-a-Fukushima_a206313.html


ROMANDIE NEWS (©AFP / 18 mai 2011 11h04) 

Des dirigeants chinois et sud-coréen à Fukushima ce week-end 

Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, le Premier ministre chinois et le président sud-coréen pourraient se rendre ensemble à Fukushima, puis séparément dans la ville partiellement détruite de Sendai (nord-est du Japon).

La sûreté et la sécurité nucléaires seront certainement discutées entre les trois pays, d'après le ministre adjoint chinois.

MM. Wen, Lee et Kan parleront aussi des efforts pour ramener la Corée du Nord à la table des négociations sur son programme nucléaire, d'un projet d'accord de libre-échange et de coopération pour répondre aux catastrophes naturelles, a encore dit Hu Zhengyue.

http://www.romandie.com/news/n/_Des_dirigeants_chinois_et_sud_coreen_a_Fukushima_ce_week_end180520111105.asp

 


UN CANULAR SUR 20MINUTES  ! :

18.05.2011

"Fukushima: l'ICWP est saisie.

L'ICWP (Internet Corporation for Wind Power) vient d’être saisie par le conseil de sécurité des Nations Unies afin de declencher le plan Hope Wind (vent de l'espoir). Ce plan consiste à faire passer les éoliennes du monde entier en mode ventilateur et à les coordonner afin de repousser les nuages radioactifs vers les pays à faible PIB."

Oui, oui, oui...


QUOI DE NEUF EN ESPAGNE depuis le 8 mai ? (on vous le demande : Ecrire un commentaire - Partager         )

Romandie News - 8 mai      

Espagne: Manifestation pour réclamer la fermeture des centrales nucléaires

MADRID - Quelques centaines de personnes ont manifesté dimanche à Madrid pour demander la fermeture des centrales nucléaires espagnoles, près de deux mois après l'accident nucléaire de la centrale de Fukushima au Japon, a constaté un journaliste de l'AFP.
.../...
Les manifestants ont notamment réclamé la fermeture de la centrale de Garona, la plus ancienne des centrales espagnoles, en activité depuis 1971, et du même type que celle de Fukushima.

Après l'accident de Fukushima, le gouvernement espagnol avait décidé de faire inspecter les systèmes de sécurité des six centrales nucléaires du pays.

Le chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, avait promis lors de la campagne pour les législatives de 2008 de désengager progressivement le pays du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

Mais l'Espagne, qui cherche à se dégager de sa forte dépendance vis-à-vis du pétrole, a depuis fait le choix, dénoncé par les écologistes, de prolonger la durée de vie de plusieurs centrales nucléaires.

http://www.romandie.com/news/n/_Espagne_Manifestation_pour_reclamer_la_fermeture_des_centrales_nucleaires080520111405.asp


MAXISCIENCES.COM

Deux villes proches de Fukushima évacuées

Les villes de Kawamata et d’Iitate ont vu partir plus d’une centaine d’habitants ce weekend. Ils sont partis rejoindre les camps de réfugiés qui ont été installés suite à la catastrophe. Les 7.000 habitants restés sur place devront quitter ces villes avant la fin juin. A la fin du mois d’avril, déjà, le gouvernement japonais avait prévenus les habitants qu’ils devaient se préparer à quitter les lieux aucours des prochaines semaines en raison des radiations.

 http://www.maxisciences.com/fukushima/deux-villes-proches-de-fukushima-evacuees_art14665.html 


ROMANDIE NEWS - 17 mai - 18H14

.../...Nous ne pensons pas que les radiations au Japon contribueront à la multiplication des risques de cancer et de leucémie, a-t-il ajouté. Mais nous devons étudier de plus près cette question, a encore reconnu M. Akashi.

Il a expliqué que le Japon avait contrôlé énormément de personnes, des travailleurs comme des habitants et que le niveau (de radiation) n'était pas si élevé que cela.

Le séisme de magnitude 9 et le tsunami géant qui ont dévasté le 11 mars le nord-est du Japon, ont déclenché le pire accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl, qui avait provoqué des rejets d'éléments radioactifs d'une intensité équivalente à au moins 200 bombes d'Hiroshima.

Selon les autorités japonaises, la quantité de radioactivité relâchée dans l'atmosphère à Fukushima, à environ 250 km au nord-est de Tokyo, a représenté environ un dixième de celle relâchée dans la petite ville soviétique.

http://www.romandie.com/news/n/_Fukushima_les_consequences_sur_la_sante_bien_moindres_que_Tchernobyl_170520111805.asp

 

LE VIF.BE

Containers radioactifs à Zeebrugge: trois containers décontaminés

mardi 17 mai 2011 à 16h32

(Belga) Une firme spécialisée a décontaminé à Zeebrugge les trois containers en provenance du Japon sur lesquels avaient été détectées, le 3 et 4 mai, de légères traces de radioactivité Cesium 137 et 134. Les collaborateurs de la Protection civile et les experts de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) ont suivi la décontamination de près, a indiqué mardi l'AFCN.

http://levif.rnews.be/fr/news/belga-generique/containers-radioactifs-a-zeebrugge-trois-containers-decontamines/article-1195013720056.htm#


SCIENCE & AVENIR - 17 mai 18H42

Tandis que Tepco poursuit le pompage et le transfert de l’eau radioactive qui baigne les bâtiments de Fukushima-Daiichi, une station de décontamination inédite va être installée par Areva. Objectif : traiter 250.000 m3 d’eau très radioactive sur le site 

même de la centrale accidentée. .../...

C’est avec Areva que Tepco travaille pour traiter ces dizaines de milliers de mètres cubes d’eau contaminée. Tepco prend en charge la vidange et l’entreposage de l’eau contaminée sur le site. Les capacités existantes ont été complétées par l’arrivée cette semaine d’une énorme barge de 146 mètres sur 36, qui peut stocker 10.000 tonnes d’eau. .../...

Tepco, qui a reconnu que la cuve du réacteur 1 n'était plus étanche, espère que les rejets de matières radioactives seront «sous contrôle» d’ici 3 à 6 mois. En attendant, dans les 20 km autour de la centrale, la zone évacuée se transforme en véritable zone interdite. Plus loin, à plus de 30 km de la centrale, plusieurs milliers d’habitants de Kawamata et d’Iitate ont été évacuées par le gouvernement à cause de niveaux de radiation élevés mesurées dans ces régions. 

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110517.OBS3369/fukushima-plan-d-attaque-contre-l-eau-contaminee.html


REALINFOS

Tepco, qui a reconnu que la cuve du réacteur 1 n'était plus étanche, espère que les rejets de matières radioactives seront «sous contrôle» d’ici 3 à 6 mois. En attendant, dans les 20 km autour de la centrale, la zone évacuée se transforme en véritable zone interdite. Plus loin, à plus de 30 km de la centrale, plusieurs milliers d’habitants de Kawamata et d’Iitate ont été évacuées par le gouvernement à cause de niveaux de radiation élevés mesurées dans ces régions. 

http://realinfos.wordpress.com/2011/05/17/fukushima-au-17-mai-2011/


ALLEMAGNE

La sûreté des plus vieux réacteurs allemands épinglée

"Les sept plus vieux réacteurs présentent dans leur conception une sécurité très faible voire inexistante" face au risque d'un crash aérien, a jugé e ministre de l'environnement, Norbert Röttgen, lors d'une conférence de presse. Quatre d'entre eux ne résisteraient pas même à la chute d'un petit avion léger, a fait valoir le ministre.

"Cela sera certainement un point de départ pour des mesures", a encore dit M. Röttgen, laissant entendre que certains de ces réacteurs devraient être condamnés. Aucun réacteur allemand ne serait par ailleurs en mesure de faire face au crash d'un avion de très grande taille comme l'A380 d'Airbus. Le ministre dévoilait les conclusions de la Commission sur la sûreté des réacteurs nucléaires, qui a été chargée par Berlin de faire une analyse express de la robustesse des installations du pays après la catastrophe de Fukushima. - (avec AFP)

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/05/17/bruxelles-dement-tout-accord-sur-les-stress-tests-nucleaires_1523051_3214.html

ROMANDIE NEWS - 16 mai 2011

Les autorités arméniennes ont assuré à plusieurs reprises que la centrale nucléaire de Metsamor était en mesure de faire face à un éventuel séisme, en dépit des craintes émises par des écologistes locaux.

Metsamor aerien

Les autorités avaient fermé la centrale après le tremblement de terre de 1988, avant d'être contraintes de la rouvrir quelques années plus tard, en dépit des objections de l'UE et des Etats-Unis, pour faire face à d'importantes pénuries d'électricité.

L'Arménie envisage aussi de construire un nouveau réacteur en vue de prolonger la durée d'exploitation de la centrale, faisant valoir que Metsamor fournit environ 40% de l'énergie consommée dans le pays.

http://www.romandie.com/news/n/_Armenie_des_experts_inspectent_une_centrale_nucleaire_en_zone_sismique160520111405.asp

 

wiki : La centrale de Metsamor fut équipée de deux réacteurs nucléaires de type VVER-440/V2301, mais la technologie utilisée à cette époque n'est plus acceptable selon les normes de sécurité actuelles

 

Chronologie
des infractions commises par les centrales nucléaires EDF lors de l'été 2003

http://observ.nucleaire.free.fr/DOSSIER-SECHERESSE-BLACK-OUT-NUCLEAIRE-ETE-2011.pdf

 

Les 13 et 14 juin 2003 : la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) se met dans l’illégalité : le 13 juin de 16h50 à 21h38, durée 5h48, le 14 juin de 13h à 17h30 durée 4h30 (Source : Division de la Sûreté Nucléaire et de la Radioprotection de Bordeaux)

Du 12 au 22 juillet 2003, la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) dépasse à plusieurs reprises la température autorisée (27°C) du canal [de Donzère-Mondragon] à l'aval du site pour une durée totale supérieure à 44 h et une température maximale atteinte de 28,8°C.

Le 13 juillet 2003, EDF obtient de l’Autorité de sûreté nucléaire une dérogation (sans aucune base légale) pour la centrale nucléaire de Golfech.

Du 13 au 15 juillet, la centrale nucléaire de Golfech dépasse à plusieurs fois les limites légales, en particulier le 15 juillet pendant environ 5h30, malgré la dérogation octroyée depuis le 13 juillet.

Le 14 juillet 2003, la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère) commet une infraction d'une durée de 4 heures, et d'une valeur moyenne de +0,36°C au dessus de la limite autorisée.

Le 20 juillet 2003, la centrale nucléaire du Bugey (Ain) commet une infraction de la limite autorisée d'échauffement du Rhône pendant environ 2 heures. L'amplitude maximale du dépassement a été de 0,9°C.

Le 21 juillet 2003, la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère) commet une infraction en moyenne de 0,3°C, pendant 5 heures.

Le 25 juillet 2003, l’Autorité de sûreté nucléaire publie une note qui reconnaît que « des écarts relatifs aux températures des cours d'eau après rejets » à Golfech et Saint Alban. Elle signale qu’EDF demande des dérogations pour certains sites (Tricastin, Bugey, Saint Alban, Blayais), mais ne mentionne pas les irrégularités survenues au Tricastin et au Bugey

 

Le 30 juillet 2003, la centrale nucléaire du Bugey A partir du 7 août 2003, pour une durée inconnue mais certainement de plusieurssemaines, la centrale nucléaire de Golfech est en continu dans l’illégalité car la température de la Garonne en amont du site est régulièrement mesurée au-delà de 29°C, ce qui interdit évidemment un respect de la limite de 29° C en aval de la centrale. Or, la production de la centrale de Golfech n’est pas arrêtée. Cette situation sera "couverte" opportunément parl’arrêté gouvernemental publié le 13 août au Journal officiel.

Dans la nuit du 11 au 12 août 2003, la centrale nucléaire de Cattenom commet une infraction de la température de la Moselle de plusieurs heures, d’un maximum de 0,25°c

13 août 2003, le Journal officiel publie un arrêté interministériel dérogatoire Ces dérogations sont de 1°C pour les centrales nucléaires de Cruas (Ardèche) et de Golfech (Tarn-et-Garonne), 1,5°C pour les centrales nucléaires de Cattenom (Moselle) et de Nogentsur- Seine (Aube) et 3°C pour les centrales nucléaires du Bugey (Ain), de Saint-Alban(Isère) et du Tricastin (Drôme) 

Après le 30 septembre 2003 (date limite de validité de la dérogation), des centrales nucléaires d’EDF ont encore occasionné des rejets illégaux :

13 Octobre 2003 - Cattenom léger dépassement des contraintes d'échauffement de la Moselle

Un léger dépassement des contraintes d'échauffement de la Moselle a été constaté le 9 octobre à la centrale de Cattenom. En raison d'une variation rapide du débit de la Moselledue à des manoeuvres d'écluses, le seuil de température a été légèrement dépassé de 0,71° durant une heure. Cet écart a été déclaré à l'autorité de sûreté.

Cattenom (Moselle) - EDF - Centrale nucléaire - Echauffement accidentel de la température de la Moselle

Dans la nuit du 16 au 17 octobre 2003, entre 23h00 et 00h15, la centrale nucléaire de Cattenom a causé un échauffement de l’eau de la Moselle de 1,65°C alors que cetéchauffement est limité à 1,5°C par arrêté préfectoral.

Paris, le 15 juin 2004 - Blayais (Gironde) - EDF – Centrale nucléaire - Dépassements ponctuels de la température de 30°C des rejets en Gironde

Pour la période allant des mois d’août à septembre 2003, le contrôle a posteriori des thermographes immergés en Gironde, relevés tous les 6 mois, a révélé des dépassements ponctuels de la température de 30°C à proximité des points de rejets. L’analyse des mesuresdurant cette période a montré une cinquantaine de dépassements ponctuels

http://observ.nucleaire.free.fr/DOSSIER-SECHERESSE-BLACK-OUT-NUCLEAIRE-ETE-2011.pdf

 

DOCUMENTS DE L'ASN relatant tous les INCIDENTS ET INTERVENTIONS.
C'est encore mieux quand c'est l'ASN qui le dit : 

 

http://www.asn.fr/index.php/content/view/full/7265

Ecrire un commentaire - Partager        

L'EAU

 ...des liens à explorer

 

Nouvelle version de MesureStep
Nouvelle version du référentiel des obstacles à l’écoulement (ROE)
Adoption de la loi Grenelle 2 à l'Assemblée nationale
Cahier technique "Etudes quantitatives de la ressource en eau" - Association Rivière Rhône-Alpes
10 indicateurs clés de l'environnement - Édition 2010
Les communes invitées à répertorier leur biodiversité dans un atlas
Projet de loi portant engagement national pour l'environnement dit « Grenelle 2 »
Site d'information sur la teneur en PCB des poissons et des sédiments dans les cours d'eau et plans d'eau
Création du Comité national du développement durable et du Grenelle Environnement
Retour sur les Journées Micropolluants Aquatiques
SDAGE Loire-Bretagne, mode d'emploi
Actualisation par le comité de bassin Rhône-Méditerranée de la procédure d'élaboration et d'agrément des contrats de milieu
Inventaire des obstacles à l'écoulement sur les cours d'eau français
Base de données Gestion des milieux naturels ligériens
Un guide pour une meilleure gestion des cours d'eau du Parc naturel régional des Landes de Gascogne
Les zones humides : bilan de 15 ans de politiques publiques
L'Agence de l'Eau Rhin-Meuse ouvre un espace sur la biodiversité aquatique
Questionnaire sur le projet de formation des animateurs de SAGE
Guide "Morphologie des cours d'eau" de France Nature Environnement
Pour reconquérir le bon état des plans d'eau français
Le prix de l'eau et des services d'eau potable et d'assainissement
De l'état des eaux en 2009 aux objectifs 2015
Arrêté du 21 janvier 2010 relatif au programme de prélèvements et d'analyses du contrôle sanitaire pour les eaux fournies par un réseau de distribution
Fiches relatives à la compatibilité des documents d'urbanisme avec le SDAGE Artois-Picardie 2010
Présentation du plan de reconstruction et de renforcement des digues
Jurisprudence concernant les SDAGE et les SAGE
Circulaire du 25 janvier 2010 relative au plan national de restauration de la continuité écologique des cours d'eau
Etat d'avancement des SAGE identifiés comme nécessaires dans les SDAGE
Guide technique d'Eau & Rivières sur les SAGE
Deux nouveaux arrêtés relatifs aux modalités de contrôle des objectifs de qualité et de quantité des eaux

Page du site EAU FRANCE : http://www.eaufrance.fr/spip.php?rubrique191

Ecrire un commentaire - Partager        

 picto appel news en line fukushima - natures paul keirn EN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article