Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 15 mai 2011 - Quoi de neuf N°52 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

14 Mai 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

Fukushima-quoi-de-neuf-52-in-natures-paul-keirn.jpgFUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS

MERCI A TOUS LES LECTEURS... Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn EN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

Traduction 

Ecrire un commentaire - Partager        

 

Si le danger persiste à Fukushima et même, sans doute possible, s'aggrave, l'actu est concentrée...sur les sorties de bain de DSK*. C'est hélas ainsi. Ce qui est porteur d'émotion, l'actualité, le direct pour la télé, domine ce qui peut être reporté : la réflexion. 

L'actualité, pour celles et ceux qui viennent ici, c'est l'évolution, certainement rapide, du comportement des réacteurs de Fukushima. (Complément à 18H00) 

* il y a bien longtemps aux Etats-Unis qu'aucun homme ne prend plus l'ascenseur seul avec une femme, tant il y a eu de procès pour harcèlement sexuel.  

DD magazine - 14 mai 2011

Selon le quotidien japonais Asahi Shimbun, les toutes dernières données sur la situation à la centrale nucléaire de Fukushima révèlent un optimisme exagéré de Tepco (l'EDF japonais) sur sa capacité à stabiliser la situation d'ici six à neuf mois. 

Tepco, l'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, a admis hier que la majeure partie du combustible nucléaire du réacteur N° 1 avait fondu. Ce qui reste de barres de combustible intactes n'est plus recouvert par l'eau. Le combustible fondu a coulé au fond de la cuve qui s'est percée, laissant échapper l'eau vers l'extérieur.

Tepco avait annoncé précédemment (source NHK) que sur les 10 000 tonnes d'eau injectées dans le réacteur depuis le 11 mars dernier, il n'en restait probablement pas la moitié dans le réacteur, s'interrogeant sur cette disparition. L'eau serait dans le sous-sol du réacteur, une zone impossible à inspecter pour le moment. Le Asahi Shimbun envisage même que du combustible fondu a pu s'échapper de l'enceinte de confinement.

Lire la suite
http://www.ddmagazine.com/201105142210/Actualites-du-developpement-durable/Centrale-nucleaire-de-Fukushima-la-situation-plus-grave-qu-annoncee.html


SCIENCE & AVENIR - 14 mai 2011

Le territoire interdit autour de la centrale de Fukushima

Autour de la centrale de Fukushima Daiichi, le périmètre d'évacuation est devenu une vraie zone interdite de 20 km. REPORTAGE de notre correspondante au Japon.

La zone d’évacuation des 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima-Daiichi au Japon est désormais un territoire interdit. Toutes les routes qui y conduisent ont été soigneusement barrées à l’aide de plots en béton et de barrières métalliques. Des policiers sont en outre postés aux barrages situés sur les principales routes d’accès.

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110514.OBS3148/le-territoire-interdit-autour-de-la-centrale-de-fukushima.html

Autre :

Une passoire contenant des combustibles qu’il faut en permanence maintenir sous l’eau pour les refroidir : voilà schématiquement à quoi ressemble le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima. 

Fin avril TEPCO estimait que 55% du cœur du réacteur n°1 était abîmé. Jeudi l’opérateur a admis que la majorité des crayons de combustible avait fondu, relate la chaîne japonaise NHK. Cela signifie qu’un corium (mélange de combustible et d’autres matériaux fondus) est tombé au fond de la cuve, scénario hautement probable mais jamais admis officiellement par TEPCO. L’étape suivante du scénario est le percement de la cuve (l’enceinte primaire qui renferme le réacteur) sous l’effet des hautes températures atteintes par le combustible fondu. La fusion du coeur s’est sans doute produite dans les jours qui ont suivi le séisme.

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110513.OBS3046/fuites-inquietantes-a-la-centrale-de-fukushima.html

 

L'INDEPENDANT.FR

NarbonneNucléaire, la chaîne humaine du danger 

Les militants de Greenpeace ont réalisé une chaîne humaine, sur le site de Malvézy, pour dénoncer les dangers du nucléaire.

Chaine-humaine-greenpeace.jpgLe site de la Comurhex à Malvézy est la première étape du processus du traitement de l'uranium. Il arrive par bateau du Niger, depuis les ports de Sète et de Fos-sur-Mer. Greenpeace rappelle «qu'à l'heure de l'extension de l'usine, aucune réponse claire n'a été apportée sur le devenir des déchets radioactifs entreposés dans les bassins de l'usine. Depuis 50 ans, l'usine narbonnaise créée des déchets pour lesquels il n'y a pas de traitement ni de lieu de stockage sûr".

http://www.lindependant.fr/2011/05/15/nucleaire-la-chaine-humaine-du-danger,18339.php

 

DNA -  Les dernières nouvelles d'Alsace

La sécurité… et l’hypocrisie

Sous la plume de Jean-Claude Kiefer

.../...
Et tous les gouvernements européens l’ont promis, relayés par Bruxelles : les 143 réacteurs en activité dans l’UE seront soumis à des tests de résistance qui, éventuellement, mèneraient à la fermeture de l’un ou l’autre site.

Oui, mais quels tests ? A la balle en mousse comme le « crash test » européen des banques qui, en juillet dernier avait encore absous les établissements irlandais ? Encore faut-il définir le degré des critères pour le nucléaire, et c’est là que le bât blesse. Apparemment les Etats, selon qu’ils sont plus ou moins impliqués dans l’industrie de l’atome, ne trouvent aucun terrain d’entente comme l’a illustré une première réunion jeudi à Bruxelles. La France et le Royaume-Uni refusent de prendre en considération le risque terroriste, tant pour ne pas dévoiler des plans qui risqueraient d’inspirer des fanatiques que par réalisme. D’ailleurs, en suivant cette logique, ne faudrait-il pas aussi « bunkériser » les entreprises Seveso et toute l’industrie chimique également potentiellement dangereuse avec des contaminations à long terme comme l’a prouvé la catastrophe de Bhopal en Inde (1984) ?

Derrière toutes les arguties présentées à Bruxelles se cache aussi un contentieux franco-allemand. Le commissaire européen à l’énergie Günther Oettinger, ancien ministre-président du Bade-Wurtemberg, défendrait trop ostensiblement la ligne de la chancelière Merkel. On sait que l’Allemagne, pour des raisons de politique intérieure face à l’opposition de sa population (avec la montée des Grünen), a arrêté sept réacteurs et, sans le clamer sur les toits, souhaiterait faire exemple à ses frontières… tout en refusant une politique énergétique commune à l’UE.

.../...Lire le début et la suite :

http://www.dna.fr/fr/monde/info/5091091-Jean-Claude-Kiefer-La-securite-et-l-hypocrisie

 


      picto appel news en line fukushima - natures paul keirn EN DIRECT Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article