Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA news - 15 juin 2011 - Quoi de neuf N°82 - Sortir du nucléaire : la pression augmente - NATURE(S)

15 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

What-s-new-about-FUKUSHIMA-N-82---in-natures-paul-Keirn.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES - SECHERESSE - EPR - 

Actualités, informations en direct, réflexions sur Fukushima et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

 

Illustration : emprunt d'une "rustine", oeuvre d'un artiste Suisse, Marc Chevallay
http://www.marcchevallay.ch/ 

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT Sans-titre-3.jpg 

webcam-fukushima.jpg Webcam DIRECT: Un oeil sur FUKUSHIMA  

 

L'écran ci-dessus n'est ni une photo ni une vidéo, mais l'image en direct d'une webcam. Le réacteur N°1 est à gauche de l'écran, suivent le 2, le 3 et le 4. A 19 H 10 le réacteur 4 laissait échapper une fumée blanche, comme toutes les nuits vers 2H00 (heure de Fukushima). Ci-dessous les captures d'écran. De quoi s'agit-il ? Mystère...

2h08 2H16 29 2H17 13 2H17 33' cliquer 

15 juin 2011 - 19H10 - En direct : fumée sur réacteur N°4     

____________Mise en ligne de 9H00______________________________

 

9H00 -Le Japon est une nouvelle fois marqué par une gestion de crise très en dessous de ce qu'on pouvait imaginer pour un pays développé : rien que ce matin, on apprend que les stations d'épuration de l'eau sont contaminées ! N'auraient-elles pas été protégées ? On apprend par ailleurs que 1400 "liquidateurs" attendent toujours les résultats de leur irradiation faute de dosimètres appropriés. Travaillez d'abord, on verra ensuite...Ferions-nous mieux en situation de crise ? Pas évident. Le mouvement de sortie du nucléaire s'intensifie après les décisions allemandes et italiennes. Au Japon une quarantaine d'avocats vont officiellement demander courant juillet la fin du nucléaire au Japon. En France, après la prise de position du Front National (extrême-droite) contre le nucléaire, la pression des Verts s'accentue sur la fraction pro-nucléaire du Parti Socialiste et l'UMP devra prendre une position unitaire. La catastrophe de Fukushima lance la campagne électorale pour la présidentielle de 2012 avec un peu d'avance. (A suivre...)

 

Ecrire un commentaire - Partager         

 

____________________MISE A JOUR DE 14H30_________________________________________

TEPCO, assez pathétique, continue de faire du rafistolage et de poser des rustines sur une centrale en perdition. Cela fait peine. Surtout pour les employés dont certains ne connaissent pas même leur taux d'irradiation faute du matériel adéquat depuis le début d la catastrophe !!! (ci-dessous). Nombreux sont les ministres et lobbyistes qui montent au créneau pour réaffirmer le souhait de la France...de prendre du retard sur les énergies renouvelables et durables. Enfin, dans cette mise à jour de 15H00, on lira avec intérêt les articles de société d'information et de conseil aux investisseurs allant dans le sens d'un comportement responsable. L'avenir technologique se joue largement autant dans ces cabinets de conseil que dans la rue. 

15H10 - PANIQUE CHEZ TEPCO - Des centaines d'irradiés à prévoir

De notre correspondante Odile - c'est cauchemardesque. Il faut garder un oeil là-dessus (vérifier si les doses admissibles sont à nouveau changées). Évidemment c'était à prévoir vu que ces pauvres gars sont les premiers en ligne depuis le début.

Poor decisions leave TEPCO workers vulnerable to radiation - 2011/06/15

Six more employees of Tokyo Electric Power Co. working at the Fukushima No. 1 nuclear power plant were exposed to more radiation than allowed even under the relaxed limits put in place to deal with the critical accident.

In addition, 102 workers have been exposed to more radiation than allowed for nuclear power plant workers. Such workers are subsequently prohibited from working at nuclear power plants for up to five years under normal circumstances.

If more workers are discovered to have exceeded radiation exposure levels, TEPCO may face a serious shortage of workers even while the situation at the Fukushima plant is far from under control.

.../...TEPCO officials and workers admit that internal contamination may have spread because all workers were not given clear instructions to wear face masks when working at the plant.

.../...Because workers believed that radiation would not leak into the work station, they removed face masks when in the station, leading to the internal contamination.

Moreover, the whole body counters at the Fukushima plant used to measure internal contamination were exposed to radiation during the nuclear accident so there was no way of differentiating if measurements reflected contamination of workers or contamination of the equipment.

.../...The labor ministry has also asked the Ministry of Economy, Trade and Industry, which oversees TEPCO, to compile a new structure to foster individuals capable of working at nuclear plants.

http://www.asahi.com/english/TKY201106140177.html

 

Odile - Ce matin des précisions dans le Mainichi Daily News qui ne vont pas nous rassurer. Grosso modo c'est du n'importe quoi. Je résume vite fait :

TEPCO avait quatre de ces dosimètres (de mesure d'irradiation interne) avant la catastrophe mais ils sont devenus  inutilisables pendant la catastrophe parce que les niveaux de radiation étaient trop élevés pour que ces appareils puissent les mesurer de façon adéquate !

Depuis TEPCO s'est plutôt concentré sur les travailleurs/euses qui s'étaient pris des overdoses.

TEPCO se sert de quatre appareils (de mesure d'irradiation interne) dans une autre centrale. Je ne sais pas où. Il leur en faudrait 14 mais ça risque de prendre des mois (!)

Les experts craignent que la dose maximale d'irradiation pour les travailleurs de la centrale ne soit encore augmentée parce que la crise va durer et qu'on n'a pas assez de travailleurs qualifiés...


ZEGREENWEB.COM

.../...l’hypothèse d’un cataclysme naturel comparable à celui du 11 mars dernier et donc à même d’anéantir les immenses efforts consentis depuis trois mois pour endiguer la menace atomique demeure d’actualité. Trois nouveaux tremblements de terre de magnitudes comprises entre 4,9 et 5,8 sur l’échelle de Richter ont du reste été enregistrés hier. L’épicentre de deux d’entre eux était de surcroît trop proche des côtes pour ne pas être ressenti dans la préfecture de Fukushima…

.../...Cité par nos confrères de Bloomberg, l’un des responsables du département nucléaire de TEPCO Teruaki Kobayashi a en effet avancé le chiffre de deux mille mètres cube d’une boue gravement contaminée (et séparée de l’eau) d’ici la fin de l’année. Il a par ailleurs reconnu que l’exploitant n’a pas encore trouvé la solution et continue d’accorder la priorité à la décontamination des eaux ainsi qu’au refroidissement des turbines.

http://www.zegreenweb.com/sinformer/energie/nucleaire-les-boues-radioactives-saccumulent-a-fukushima-1,26923

Crédits photos : Jo Yong-Ha / Reuters / Koji Sasahara / AP

Pendant_ce_temps_a_Fukushima_l_horreur_continue_2_Credit_Ko.jpg

ENVIRO2B.COM

NUCLEAIRE – Anne Lauvergeon veut « reconstruire la confiance » (Ndr - Bon courage !)

« c'est la fin du nucléaire "low cost, low safety" ».../...Anne Lauvergeon souligne que « des pays plus grands que l'Allemagne comme la Chine ou les Etats-Unis ont confirmé leurs programmes nucléaires, de la même manière que l'Afrique du Sud, l'Inde, la Grande-Bretagne ». La patronne d’Areva qui affirme que son groupe n’a pas besoin d’augmentation de capital reconnaît cependant s’attendre à des « décalages de projets », en raison des leçons qui doivent être tirés de Fukushima par les autorités de sûreté.

http://www.enviro2b.com/2011/06/15/nucleaire-anne-lauvergeon-veut-%C2%AB-reconstruire-la-confiance-%C2%BB/

 

Dégât collatéral de la catastrophe de Fukushima, le projet d'EPR d'EDF et Areva en Grande-Bretagne vient d'être retardé.

Les autorités britanniques nucléaire ont annoncé hier le report de leur autorisation de principe de la nouvelle technologie nucléaire EPR proposée par Areva et EDF. Elles souhaitent en effet s'assurer "que les leçons ont été tirées des évènements du Japon".

Publié par Rédaction le 6/04/1


Jean-Louis Emine est un défenseur du nucléaire. On n'en doute pas. Cependant ses arguments vont totalement à l'encontre de la cause qui prétend défendre. Je vous en laisse juge, le propos devient ainsi tragico-comique :

LE MONDE

par Jean-Louis Ermine, doyen de la recherche de Télécom école de management

Le risque majeur de la sortie du nucléaire réside dans sa "désinvention"

LEMONDE.FR | 15.06.11 | 09h18  •  Mis à jour le 15.06.11 | 09h18

.../...Le nucléaire est frappé par une pénurie des compétences et une perte des connaissances. Cette renaissance avait mis en exergue des problèmes importants de pénurie de compétences et de gestion des connaissances dans le domaine nucléaire identifiés des le début des années 2000 par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

.../...En 2002, Mohamed El Baradei, [directeur général de l'AIEA] , disait ainsi que "si nous ne faisons rien, nous pourrions nous retrouver à la fin de la décennie dans une situation où une renaissance du nucléaire en terme de personnel qualifié, de sûreté, les attentes des pays en développement et de notre futur seront perdus seront perdus en même temps que les connaissances et les savoir-faire accumulés pendant des générations 

.../...Peut-on, par exemple, garantir des opérations de démantèlement ou de stockage des déchets, des processus courant sur plusieurs générations, avec un capital scientifique et technique général qui tend à s'étioler voire disparaître ? La "désinvention" n'est pas un simple oubli plus ou moins involontaire, mais la perte progressive de la capacité à concevoir des objets complexes, au point que la "réinvention" de ces objets serait d'un coût prohibitif.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/15/le-risque-majeur-de-la-sortie-du-nucleaire-reside-dans-sa-desinvention_1536169_3232.html


RCI - Radio Chine Internationale

Interrogé à la radio française France Info, M. Wauquiez a justifié en trois points le maintien du choix nucléaire de la France, expliquant que c'est "un choix qui est très important et sur lequel il ne faut pas (faire) de démagogie".

Le ministre a d' abord évoqué l' argument économique : "Vous sortez du nucléaire, le premier impact c'est que votre énergie coûtera à peu près 80% de plus". Comparant les situations de la France et de l' Allemagne, dont la dépendance vis-à-vis du nucléaire est estimée entre 20 et 30%, contre environ 80% pour la France, il a indiqué qu' aujourd' hui, en Allemagne, "l' énergie électrique coûte deux fois plus cher qu' en France".

Il a ensuite mis en garde sur l' impact que pourrait avoir l' augmentation du prix de l' électricité sur la compétitivité des entreprises françaises : "Ca veut dire une énergie plus chère pour la compétitivité de nos entreprises, donc potentiellement destruction d' emplois".

Enfin, M. Wauquiez a défendu l' argument écologique du nucléaire : "le nucléaire est l' énergie qui réchauffe le moins la planète. Ceux qui disent 'Sortir du nucléaire' disent 'On assume de polluer et de réchauffer plus la planète' ".

http://french.cri.cn/621/2011/06/15/301s246258.htm


A force de parler de Corrine Lepage, certains lecteurs peuvent imaginer que je participe à son mouvement. Il n'en est rien. J'ai la chance d'être libre, libre, libre et de pouvoir aduler, critiquer, railler qui bon me semble. C'est la faiblesse du citoyen isolé, c'est aussi sa force d'expression et sa crédibilité. Corrine Lepage fait du bon travail, c'est tout :

METRO

Pat89 : Sortir du nucléaire va coûter à la France des sommes folles. Ou prendre cet argent ? Par quoi remplacer ? Et quid des emplois ainsi perdus ?

Corrine Lepage - La question est pertinente mais incomplète. L'électricité quelle qu'elle soit va coûter plus chère. Continuer avec le nucléaire va impliquer de gros investissements en terme de sureté et de construction d'EPR (5 à 6 mds l'unité). Le choix n'est donc pas entre pas cher et cher, mais entre quels investissements. Par ailleurs, les grandes entreprises comme GE ou Siemens considèrent que le prix du renouvelable est déjà compétitif et sera d'ici 4 à 5 ans moins cher. Quant aux emplois, ils ne doivent pas être perdus mais gagnés. La filière nucléaire va continuer et pourrait se reconvertir pour partie dans le démantèlement. Mais surtout, passer à la société post nucléaire est une formidable occasion de développement territorial, de création d'emplois non délocalisables. L'Allemagne a crée 37 5000 emplois en 10 ans.../...

Lire le début et la suite

http://www.metrofrance.com/info/corinne-lepage-la-securite-absolue-du-nucleaire-est-un-mythe/mkfn!BaQDV7T3ScsUY/


NOVETHIC fait réfléchir à ce qui se passe vraiment. Et "ce qui se passe" est rarement visible. L'Histoire  met cela en évidence à toutes les époques. C'est d'ailleurs toute la faiblesse des médias audiovisuels. Pas d'image, pas de sujet.

NOVETHIC "est un centre de recherche et d'expertise sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et l'investissement socialement responsable (ISR) qui produit de l'information", dont un site internet. Cette structure fait de l'expertise pour la très célèbre Caisse des Dépôts. Les extraits collectés ci-dessous montrent à l'évidence que ce sont les investisseurs qu'il faut convaincre, plus que les pouvoirs politiques. Ils montrent également que - déjà - toutes les campagnes de défense de l'environnement portent leurs fruits. Les grands investisseurs changent et vont dans le sens du développement durable. Les états sont bien souvent à  la traîne de ces évolutions pour des raisons politiques et diplomatiques. A lire dans son contexte :

NOVETHIC
A.C. Husson-Traore
Mis en ligne le : 18/11/2009
EXTRAITS

LA FINANCE CLIMATIQUE

Les organisations financières de lobbying climatique

Carbon Disclosure Project (CDP) : Lancée en 2000, cette association a pour objectif d’encourager les entreprises à donner une information exhaustive et de qualité sur leurs émissions de gaz à effet de serre. Elle est soutenue par 475 investisseurs institutionnels qui disposent ensemble de 55 000 milliards de dollars

https://www.cdproject.net

International Investors Group on Climate Change (IIGCC) :

Cette association, dont les membres sont majoritairement des investisseurs anglais, a pour vocation de rassembler des fonds de pension et d’autres investisseurs de long terme pour mieux comprendre les enjeux du changement climatique. Elle compte une soixantaine de membres et deux adhérents français, les sociétés de gestion, BNP IP et Crédit Agricole AM.

http://www.iigcc.org

Climate Wise

Cette coalition rassemble une quarantaine de compagnies d’assurance et s’appuie sur le programme pour le développement durable de l’Université de Cambridge

http://www.climatewise.org.uk/ 

Climate Group /Principes climat

Cette organisation rassemble plus de 60 leaders économiques privés et publics  internationaux, majoritairement américains, dont le point commun est d’avoir une politique pro active sur le climat et capacité à en convaincre d’autres acteurs de la nécessité d’agir sur le sujet.

Crédit  Agricole,  HSBC, et les réassureurs Swiss Re et Munich Re sont parmi les signataires fondateurs.

En savoir plus : http://www.theclimategroup.org

Les principes climat ont un équivalent américain : les principes carbone auxquels ont adhéré Bank Of America ou JP Morgan 

Site : http://carbonprinciples.org/

Novethic - le Qui sommes-nous ? (extraits)

Novethic est un centre de recherche et d'expertise sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et l'investissement socialement responsable (ISR) qui produit de l'information à destination du public c'est à dire des articles rédigés par des journalistes et des études.

Les missions de Novethic consistent à :

Observer et analyser les initiatives et les enjeux en matière de responsabilité sociétale des entreprises et d'investissement socialement responsable.

Apporter une expertise au groupe Caisse des dépôts dans le cadre de son propre engagement en faveur du développement durable.

http://www.novethic.fr/novethic/v3/les-mentions-legales.jsp


 

___________________________________________________________________________________

NHK - 15 JUIN, ce matin

NOUVEAU PROBLEME

Substances radioactives dans les dépôts de stations d'épuration d'eau de 16 préfectures

Au Japon, seize préfectures ont décelé des matières radioactives dans les dépôts de leurs stations d'épuration d'eau depuis l'accident survenu en mars à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi.

Par le biais d'interviews, la NHK a constaté qu'au moins 22 des 47 préfectures de l'Archipel ont procédé à des analyses des boues afin de vérifier la présence éventuelle de substances radioactives. Dans 16 d'entre elles, allant du Hokkaido à Osaka, des éléments radioactifs ont été détectés.

Le niveau du césium radioactif était le plus élevé dans la ville de Fukushima où il a atteint 447 000 becquerels par kilo. Vient ensuite Tokyo avec 55 000 becquerels/k et Maebashi, une ville au nord de Tokyo, où l'on a enregistré 42 800 becquerels/k.

Des terres détrempées par la pluie contenant des substances radioactives se sont transformées en boues contaminées qui sont stockées dans les stations d'épuration d'eau.

A l'heure actuelle, le Japon ne dispose pas de directives chiffrées en matière de boues contaminées, ce qui constitue un nouveau problème.

http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/french/top/news01.html

Ecrire un commentaire - Partager        

TOKYO, June 14, Kyodo

Résumé : 1.400 travailleurs de l'usine de Fukushima attendent toujours les résultats d'exposition aux rayonnements

M. Hidehiko Nishiyama, un porte-parole nucléaire du gouvernement et de la sécurité industrielle de l'Agence, a déclaré l'une des raisons de l'incapacité de TEPCO de fournir des examens SWIFT pour ses travailleurs, c'est que les services publics n'ont pas assez de compteurs, des dosimètres spécialement conçus pour mesurer les niveaux de radioactivité à l'intérieur le corps humain.

FOCUS: 1,400 Fukushima plant workers waiting for radiation exposure results

While authorities slammed Tokyo Electric Power Co. for exposing workers at its crippled nuclear power plant to radiation levels exceeding the allowable limit, particularly for internal exposure, around 1,400 of the company's workers are still waiting for detailed checkup results.

About 3,700 people worked at the Fukushima Daiichi nuclear power plant in the period from the March 11 earthquake and tsunami to the end of that month, but the utility had finished detailed checks for internal radiation exposure on only around 2,300 by late May.

Hidehiko Nishiyama, a spokesman for the government's Nuclear and Industrial Safety Agency, said one of the reasons for TEPCO's inability to provide swift checkups for its workers is that the utility does not have enough whole body counters -- dosimeters designed specifically to measure radioactivity levels within the human body.

http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110615p2g00m0dm010000c.html

Ecrire un commentaire - Partager        

Radio Japon - NHK World - TEPCO - 15 juin, ce matin.

- Tests du dispositif français de décontamination des eaux cet après-midi
- Couverture du reacteur N°1 par une feuille de polyester de 1mm, fin juin.
- Plus de 40 avocats nipppons sont organisés pour demander l'arrêt du nucléaire.
- Ottawa autorise les importations japonaises. Quarante nations continuent de limiter les importations de produits alimentaires japonais


LES ECHOS (lesechos.fr)

15/06 | 07:00 | Thibaut Madelin

Le conseiller spécial auprès de Naoto Kan, le Premier ministre japonais, était hier à Paris pour rencontrer la ministre de l'Ecologie. Alors que le Japon fait l'objet de critiques de plus en plus vives pour sa gestion de l'accident nucléaire de Fukushima, un émissaire de Tokyo était hier à Paris pour implorer la bienveillance de ses pairs. « Le gouvernement japonais compte sur la patience de la population japonaise et également de la communauté internationale  », a déclaré Goshi Hosono, conseiller spécial auprès du Premier ministre, Naoto Kan, avant de rencontrer Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, André-Claude Lacoste, président de l'Autorité de sûreté nucléaire, et Anne Lauvergeon, patronne d'Areva. Le conseiller spécial du gouvernement chargé de la catastrophe nucléaire devait aussi se rendre à Londres et à Washington dans le cadre de la présentation d'un rapport destiné à 

l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les conditions de l'accident. Ce rapport doit servir de base à une réunion de l'AIEA prévue à Vienne entre le 20 et le 24 juin, visant notamment à établir des normes de sûreté internationales pour les nouveaux réacteurs.

.../...Lire la suite

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0201438532924-le-japon-implore-la-patience-de-ses-pairs-176475.php


GAZ DE SCHISTE (source AFP)

 

 

VIDEO pour bien comprendre : http://www.youtube.com/p/5095930C592588D9?hl=fr_FR&fs=1

LES ECHOS

En novembre 2010, l'Agence internationale de l'énergie(AIE) publie dans son rapport annuel (cf. la table des matières du rapport -anglais) une estimation : les gaz non conventionnels devraient assurer plus du tiers de la hausse de la production de gaz de la planète d'ici à 2035.

Jusqu'à il y a peu, le développement opéré aux Etats-Unis s'était fait par le biais de producteurs indépendants comme Chesapeake ou XTO. Mais les poids lourds du secteur comme ExxonMobil, Total ou Shell s'y mettent peu à peu. En novembre 2010, Chevron se lance à son tour en rachetant le producteur Atlas Energy, pour 4,3 milliards de dollars. 

Les groupe chinois investissent également aux Etats-Unis dans les gaz non conventionnels, à l'instar de CNOOC, qui s'allie à Chesapeake.

Lire la suite :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/dossier/0201368879408-gaz-de-schiste-energie-de-demain-166474.php

Ecrire un commentaire - Partager        

CHALLENGES

Pour Lauvergeon, Areva n'a pas besoin de recapitalisation

Réaffirmant sa confiance dans l'énergie nucléaire, la présidente d'Areva a également souligné le poids de son secteur dans l'emploi en France.

Le groupe nucléaire public Areva n'a "pas besoin" d'une nouvelle augmentation de capital après celle réalisée en 2010, a affirmé mardi 14 juin Anne Lauvergeon devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

Lire la suite

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20110615.CHA6701/pour_lauvergeon_areva_na_pas_besoin_de_recapitalisation.html

 

MIDI LIBRE

Contre le nucléaire, voici l’axe Rome-Berlin

.../...

65 % de l’électricité consommée en Italie provient de sources fossiles, 22 % de sources renouvelables (hydroélectricité surtout) et 13 % ont été importés, notamment des centrales nucléaires françaises. Selon Luigi De Paoli, professeur à Milan, "dépasser 30 % d’énergie renouvelable sera difficile et coûteux".../...le solaire peut faire un bond énorme en arrivant à 8 à 10 % d’ici 2020 et ne plus avoir besoin de subventions car son coût diminuera", objecte Gianni Chianetta, président d’Assosolare, association des entreprises du secteur. 

.../...Au plan politique, ce non renforce les opposants français au nucléaire. Les Verts face au PS pro-nucléaire. Et désormais le FN face à l’UMP et au gouvernement, pro-nucléaires. Hier, Marine Le Pen a dit son souhait de sortir du nucléaire.

.../...Lire la suite

http://www.midilibre.fr/2011/06/14/contre-le-nucleaire-voici-l-axe-rome-berlin,335904.php

 

Le point sur le nucléaire en Europe et dans le monde -
A lire absolument. Beau travail ! :

les-echos-logo.jpg


Tour du monde de l'atome civil

441 réacteurs sont aujourd'hui en opération dans le monde. 60 sont en construction, dont 26 en Chine. Tour du monde de l'atome civil.

http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/0201440028343-tour-du-monde-de-l-atome-civil-176369.php

Ecrire un commentaire - Partager        

LA TRIBUNE DE GENEVE

Radiations éternelles - Caroline Zuercher | 14.06.2011 | 23:31

 NUCLÉAIRE | Si elle arrête ses centrales, la Suisse devra encore gérer les déchets. Comment et à quel prix?

Si la Suisse abandonne l’énergie nucléaire, elle devra encore régler la question des déchets radioactifs. Chaque année, elle en produit quelque 100 m³. Et si nos cinq centrales sont démantelées après une cinquantaine d’années d’utilisation, on peut tabler avec un volume total d’environ 100 000 m³ de déchets – 90 000 m³ faiblement et moyennement radioactifs et 10 000 m³ hautement radioactifs (emballages compris). Alors, que faire avec ces radiations quasi éternelles?

.../...A Würenlingen, le dépôt est intermédiaire. Après cinquante ans d’attente, durant lesquels ils refroidissent encore, les déchets devront être stockés dans un autre lieu qui reste à définir. Si l’on imagine que la plus moderne de nos cinq centrales nucléaires, celle de Leibstadt, sera mise hors service en 2034, ses derniers combustibles usés ne trouveront pas le repos éternel avant 2090 environ.

Mais quel que soit le délai, tous les fûts quitteront à terme Würenlingen. Ils resteront en Suisse, comme le stipule la loi, et rejoindront les grandes profondeurs.Car, expliquent les scientifiques, il faut 200 000 ans pour que la radioactivité des déchets retourne à celle de la nature. D’où la nécessité de trouver une solution durable! Laquelle? C’est justement pour répondre à cette question que les exploitants et la Confédération ont créé en 1972 la Nagra. Aujourd’hui, ils s’accordent sur le fait que les déchets doivent être enfouis dans le sous-sol.

Lire la suite :

http://www.tdg.ch/radiations-eternelles-2011-06-14


REVUE DE PRESSE CHALLENGES

Corrine LEPAGE

Interrogée dans Libération après le référendum italien rejetant le nucléaire, Corinne Lepage, députée européenne et avocate spécialisée en droit environnemental, estime que "la situation financière d'Areva est catastrophique. Son cœur de métier – le retraitement de déchets nucléaires – se porte très mal: il n'y a plus aucun contrat! (…) La construction de réacteurs ne va pas mieux. (…) Quant aux mines d'uranium, l'activité la plus rentable du groupe, l'Etat veut qu'Areva la vende." Corinne Lepage, qui vient de publier La Vérité sur le nucléaire (Ed. Albin Michel), est convaincue que "s'accrocher à tout prix au nucléaire est une erreur stratégique majeure. Pour notre économie, c'est une catastrophe programmée."

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20110614.CHA6673/psa_avait_budgetise_la_fermeture_du_site_daulnay.html?xtor=RSS-16


AGORAVOX.FR

par Paul ORIOL

Le nucléaire... sagesse, espace et temps

.../...

L'énergie primaire consommée en France est essentiellement constituée de pétrole (importé à 99%), de gaz naturel (importé à 98%), de charbon (importé à 100%). Si l'on comprend bien, l'indépendance énergétique de la France repose sur sa production d'électricité nucléaire (plus de 75% de l'électricité produite). Mais la matière première, l'uranium, est importé à 100%, les dernières mines ont été fermées en 2001 !

Faut-il considérer que le Niger et le Canada d'où provient la plus grande part de l'uranium utilisé en France sont des départements français ou encore des colonies françaises ? Sinon en quoi l'énergie nucléaire dont la matière première est importée assure-t-elle l'indépendance énergétique de la France plus que le gaz ou le pétrole ?

.../...Lire la suite

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nucleaire-sagesse-espace-et-95869

 

messsage-d-espoir-pour-les-sinistres-de-fukushima.jpg

 Dans les usines japonaises de feux d'artifice,

les employés éccrivent des messages d'espoir

et de soutien aux sinistrés de la catastrophe.

Photo quotidien Mainichi

-o0o-

 

Ecrire un commentaire - Partager               

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT Sans-titre-3.jpg 


 

QDN-N--81-nuclear-liars-mensonges-nuclea
FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La […]
Publié dans : ENVIRONNEMENT MONDIAL 
Ecrire un commentaire - Partager        
Lundi 13 juin 2011
QDN-N-80---Fukushima-nuclear-plant---in-
FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La […]
Dimanche 12 juin 2011
QDN-fukushima-nuclear-plant-nucleaire-a-
FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La […]
Publié dans : ENVIRONNEMENT MONDIAL 











 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

odile Girard 16/06/2011 14:23



où l'on recommence à parler d'évacuer les "points chauds". Les enfants et les femmes enceintes en particulier.


Gov't to designate new evacuation spots near Fukushima plant


TOKYO, June 16, Kyodo


Japan has decided to designate new spots for possible evacuation near the crisis-hit Fukushima Daiichi nuclear power plant that are feared to have radiation levels which go
beyond an internationally recommended benchmark, the top government spokesman said Thursday.


The policy on the areas dubbed as ''hot spots'' will cover specific households in a residential area, Chief Cabinet Secretary Yukio Edano said at a news conference. Currently,
the government in principle imposes an evacuation order on a municipality basis.


He said that while individuals can choose to evacuate or not, children and pregnant women especially are urged to leave the hot spots, which register radiation levels that could exceed the 20-millisieverts yardstick a year.



Paul Keirn 16/06/2011 15:31



Qui pourraient excéder...!



odile Girard 16/06/2011 08:58



Le groupe d'experts mis en place par la préfecture de Fukushima pour réfléchir à la reconstruction de la région conseille de ne plus s'appuyer sur l'énergie nucléaire et d'assurer à la population
un avenir "safe, secure and sustainable". Pour l'instant ce groupe de travail fait preuve d'un grand bon sens.


Panel to urge Fukushima Pref. to stop relying on nuclear power plants


 


 


FUKUSHIMA (Kyodo) -- An advisory panel set up by the Fukushima prefectural government plans to propose that the prefecture should seek to
create a "safe, secure and sustainable" society without relying on nuclear power plants following the March 11 earthquake and tsunami, a draft plan showed Wednesday.


The proposal was included in a set of basic ideas compiled by the 12-member panel at its fifth meeting to provide the basis for deliberations on how to rebuild the
disaster-ravaged prefecture in the northeastern Japan region of Tohoku.


With the central government continuing to retain nuclear power as a pillar of its energy policy, the panel's proposal could influence Japan's overall energy
policy and other municipalities hosting nuclear power plants or related facilities.


The prefectural government set up the panel on May 13 to seek advice on reconstruction following the nuclear crisis at Tokyo Electric Power Co.'s Fukushima Daiichi power plant
in the prefecture, which has been crippled since the disaster.


The panel consists of university professors and other advisers, including corporate executives, and is chaired by Hiroshi Suzuki, a professor emeritus at
Fukushima University.


In its proposals, the panel envisions the prefecture drastically increasing the use of renewable energy for power generation and promoting energy-saving and recycling measures
while ending its reliance on nuclear power plants.


 


Before the disaster, a total of 10 nuclear reactors were in operation at Tokyo Electric's Fukushima Daiichi and Daini power plants in the prefecture.


The panel also proposed that each area in Fukushima become energy-independent through a mix of various energy sources and that the prefecture host many
businesses related to renewable energy to achieve environmental protection and economic revitalization at the same time.


In addition, the prefecture should introduce a variety of necessary measures related to transportation, information and telecommunications, and other
infrastructure to cope with emergency situations so as to create a society where all residents can live in safety and peace, the panel said.


The panel is scheduled to compile a final set of recommendations as early as the end of July. Based on the final recommendations, the prefectural government expects to compile
specific plans for post-disaster reconstruction work by the end of this year.


(Mainichi Japan) June 16, 2011



Paul Keirn 16/06/2011 15:34



Après cette triple catastophe, la sagesse est de mise !



odile Girard 15/06/2011 16:17




TEPCO unveils plan to construct shelters to cover radiation-leaking buildings





A miniature showing the planned construction of a shelter around disaster-hit Fukushima No. 1 Nuclear Power Plant's No. 1 nuclear reactor building. (Photo courtesy of Tokyo Electric Power
Co.)



Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), the operator of the troubled Fukushima No. 1 Nuclear Power Plant, unveiled on June 14 the outline of its plan to construct shelters to cover its
radiation-leaking nuclear reactor buildings.


The shelters, each measuring approximately 47 meters wide, 42 meters long and 54 meters tall, consist of iron frames and vinyl chloride-coated polyester resin walls. The utility is planning
to start putting up shelters on June 27 around its No. 1, 3 and 4 reactor buildings that were severely damaged in hydrogen explosions following the March 11 Great East Japan Earthquake and
tsunami.


The structure is expected to contain the radioactive materials and toxic water vapor leaking from nuclear reactors and spent-fuel pools, while preventing rainwater from pouring into the
buildings to be contaminated with radiation. The company said it is in the process of examining the shelter's quake and wind pressure resistance.


TEPCO first introduced its plan to construct shelters around the crippled nuclear reactors in April, when it announced a timetable for bringing an end to the ongoing nuclear crisis. In order
to avoid radiation exposure of construction workers, building materials will be assembled into several large parts, each measuring tens of meters in diameter, at a TEPCO facility in the
Fukushima Prefecture city of Iwaki, before they are transported by ferry to the nuclear power station and put together around the three reactor buildings using construction cranes.


On June 14, TEPCO also reported the results of a test using cesium-absorbing equipment developed by U.S. nuclear waste management firm Kurion Inc. The utility said it successfully reduced the
amount of cesium 134 and 137 in the tainted water to around 1/3,000 of the levels before the decontamination treatment.


"The equipment has achieved the result we had expected," said a TEPCO official.


The company also plans to conduct a trial operation of another water treatment method developed by French nuclear engineering giant Areva SA, which removes radioactive materials from
contaminated water using chemicals, with a full-fledged operation of the entire water treatment system scheduled to start on June 17.




(Mainichi Japan) June 15, 2011





Paul Keirn 15/06/2011 19:05



Beau !



le moan 15/06/2011 12:01



merci pour toutes tes infos!!!!


et qu est ce que c etait cette fumee blanche:brouillard ou explosion ou largage mardi soir 14 juin???


eric



Paul Keirn 15/06/2011 19:04



Merci ! La fumée ? On a été plusieurs à la voir, mais on ne sait pas ce dont il s'agit. Sans doute un dégazage qui n'a pas été annoncé. On ne peut (hélas) rien dire de plus. Merci de ton passage.
A bientôt !