Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

FUKUSHIMA - 10 juin 2011 - Quoi de neuf N°77 - actualités nucléaires et énergies renouvelables - NATURE(S)

9 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL


QDN N°77 - Fukushima nucléaire alternatives durables in p FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

Informations en direct sur Fukushima et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

Les temps modernes - Chaplin

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT Sans-titre-3.jpg 

webcam-fukushima.jpg Webcam DIRECT: Un oeil sur FUKUSHIMA  

Imaginez ! Pendant dix ans nos voisins Allemands vont tout miser sur les énergies renouvelables pour sortir du nucléaire. Cela signifie l'acquisition d'un savoir-faire considérable avec tous les financements nécessaires et donc quelques années plus tard des capacités de vente d'une expertise en matière d'énergies durables. Un ticket pour le futur dont la France ne disposera pas. Un changement pas seulement technique, financier, écologique, mais aussi social. L'intégration des énergies renouvelables dans les "réseaux électriques intellligents" (smart grid) est un autre savoir-faire en plein essor raccordant toute les sources énergétiques, de toutes natures, du particulier aux régions en passant par les collectivités, permettant de lisser les crêtes de consommation. Sans oublier la part d'autonomie énergétique individuelle. Une technique nécessitant des progrès informatiques importants, proches d'internet. A tous ces aspects correspondent des emplois, des filières entières. Ne rêvons pas :  c'est le début d'un combat entre un capitalisme archaïque et un capitalisme plus malin. Ce n'est pas l' "An01". Mais si ! Rêvons au contraire ! Chaque technique nouvelle est porteuse de nouveaux rapports sociaux et disposer des moyens de produire de l'énergie est loin d'être anodin...

 

10 juin 2011 - 14H25

Centrales nucléaires de Fukushima : le cauchemar s’étend…(voir plus bas)

Effectivement, quand on met bout à bout toutes les infos techniques dont on dispose (qui ne sont jamais que ce que les spécialistes du domaines suspectaient depuis des semaines) on à l'impression d'assister au ralenti à une inexorable catastrophe majeure, jamais vue, celle où le corium à près de 3000° perce le radier en béton sous le réacteur éventré. Au contact de l'eau on ne peut qu'imaginer un geyser de vapeur radioactive. Pendant combien de temps ? Je ne sais pas. Qui le sait ?
 

TEPCO - Nouvelles techniques de retraitement des eaux hautement radioactives

JAPON - Dosimètre distribués aux enfants des écoles maternelles, à 60 km de Fukushima - niveaux 20mSv, soit 20 fois la dose "admissible".

AIEA - L'AIEA signale les activités clandestines de la Syrie, soupçonnée de reconstruire un site nucléaire sur le site détruit en 2007.

 

LE MONDE.FR (LEMONDE.FR avec AFP | 06.06.11 | 07h10)

L'action Tepco, l'opérateur de Fukushima, plonge

L'action de la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco), gestionnaire de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est du Japon), a plongé lundi 6 juin de près de 24 % à la mi-séance de la Bourse de Tokyo, minée par des informations de presse faisant état de nouvelles pertes massives.

plongeon-copie-1.jpg

A la pause de 11 heures, heure locale (4 heures, heure de Paris), le titre de Tepco valait 218 yens (– 23,77 %). En cours de séance, il est tombé à son plancher autorisé pour la journée (206 yens, – 28 %), avant de se reprendre légèrement.

Les investisseurs vendaient massivement le titre sur la foi d'un article de l'agence de presse Kyodo, dimanche, affirmant que l'entreprise pourrait enregistrer une perte nette de 570 milliards de yens lors de l'année budgétaire d'avril 2011 à mars 2012 (4,9 milliards d'euros au cours actuel), sans compter les indemnisations dues aux victimes de l'accident nucléaire. Lire la suite : 

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/06/06/l-action-tepco-l-operateur-de-fukushima-plonge_1532259_3216.html

 

LES ACTIONNAIRES SUPPLIENT TEPCO... DE LAISSER TOMBER LE NUCLEAIRE !!!

Shareholders urge TEPCO to give up nuclear power
TOKYO, June 10, Kyodo
A group of 402 shareholders of Tokyo Electric Power Co. has urged the utility to give up nuclear power generation, the company, known as TEPCO, said Friday. The request has been submitted as a proposal to be discussed at the annual shareholders meeting on June 28 in the wake of the nuclear emergency at the utility's Fukushima Daiichi power plant. TEPCO said its board of directors will oppose the proposal for a change in the company's articles of incorporation to seek the withdrawal from nuclear power generation.

Info Odile G.

 areva-cotation-10-06-2011.jpg

DANS LA SERIE "ON SAIT PAS MAIS ON VA ESSAYER..."

Une contamination à hauteur de 100 millions de Bécquerels/centimetre-cube !!!

Un résumé rapide des éléments essentiels de l'article: selon TEPCO, les résidus (les boues ??) de l’eau contaminée seront saturés de substances radioactives.

TEPco n’a en fait aucune idée de la façon dont ils vont pouvoir stocker ces résidus. Ils n’ont pas non plus prévu de site qui pourrait servir de décharge définitive. Ils comptent sur l’expérience de Kurion (USA) et Areva (France), mais même Areva reconnaît qu’ils n’ont jamais eu à traiter des résidus émanant du traitement d’eau contaminées qui émet plus de 1000 millisieverts/heure.

TEPCO pense qu’il restera environ 2000 m3 de résidus, après traitement de l’eau. Ils ont sur place une installation de stockage mais qui ne pourra recueillir que 1200 m3. Il va donc falloir en construire une autre ; avec quels matériels ? TEPCO admet ne pas le savoir... :

Info Odile G

TEPCO

Sludge from contaminated water would be packed with radioactive substances: 

Sludge that will be generated in the process of treating radioactive water at the tsunami-hit Fukushima No. 1 Nuclear Power Plant is estimated to contain 100 million becquerels of radioactive substances per cubic centimeter, the plant operator said.

Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) made the estimation in a report on the water treatment system submitted to the government's Nuclear and Industrial Safety Agency (NISA).

While trying to begin treating the increasing volumes of radioactive water at an early date, TEPCO has failed to indicate how it will store the toxic sludge or a final disposal site in its road map to bring the crippled plant under control.

TEPCO will launch treatment of the radioactive water on June 15 at the earliest. Specifically, it will use special equipment produced by Kurion Inc. of the United States and France-based Areva -- which have broad experience removing radioactive substances -- to separate sludge contaminated with radioactive substances from the water. .../...

TEPCO estimates that about 2,000 cubic meters of sludge will be generated through the treatment of radioactive water at the plant by the end of this year, and intends to keep the toxic substance in the plant's intensive radioactive waste disposal facility.

.../...

"Since such sludge has never been generated in Japan, the treatment technology must be created from scratch, from the research and development phase," he says. "It will likely take a long time, considering the safety regulations need to be enforced, development of an actual treatment method, and legal procedures."

Junichi Matsumoto, a high-ranking TEPCO official, also admitted that it will need to develop treatment methods. "We haven't decided how to produce containers for the sludge, or how to treat it," he said.

http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110610p2a00m0na010000c.html

(Mainichi Japan) June 10, 2011

 

BLOC.COM

Centrales nucléaires de Fukushima : le cauchemar s’étend…

TEPCO, la compagnie d’électricité qui gère les centrales nucléaires de Fukushima, vient enfin de reconnaître la fusion des réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Les trois magmas de matières radioactives fondues, désignées par le terme de corium, ont réussi à percer leur enceinte de confinement.

Une partie de ces trois coriums aurait déjà atteint les radiers de béton formant le soubassement de la centrale, dernier rempart avant la terre. Si l’information est nouvelle, les faits remontent en fait aux heures qui ont suivies le tremblement de terre du 11 mars.

Depuis ce jour, TEPCO et le gouvernement japonais n’ont cessé de mentir à la population japonaise et au reste du monde. Autre fait dramatique :

la piscine de stockage du réacteur 4, qui contient des barres de combustible usagé, est dans un état critique. Une explosion et un incendie avaient déjà démontré que les barres de combustibles ne sont pas du tout stabilisées. Et avec une température de la piscine enregistrée à 83°C, il est probable que les gaines qui entourent le combustible soient en train de se dégrader.

La bataille consiste aujourd’hui à tout faire pour limiter les dégâts.

Les coriums, ces monstres en fusion de 3.000°C qui génèrent leur propre énergie, doivent impérativement être refroidis pour éviter qu’ils ne percent le radier de béton et entrent en contact avec le sol naturel. Car si cela arrivait, nul ne sait quelles en seraient exactement les conséquences. Bien sûr, le sol serait irrémédiablement contaminé, à des niveaux dépassant l’entendement.

Le corium atteint la nappe phréatique saumatre Les coriums, ces monstres en fusion de 3.000°C qui génèrent leur propre énergie

Ce phénomène, encore jamais survenu, a été théorisé sous le nom de « syndrome chinois ». Cette hypothèse envisage que le corium possède une température et une énergie telle qu’il s’enfoncerait inexorablement vers les entrailles de la Terre. Il risquerait alors de croiser une nappe phréatique, provoquant une pollution irréversible. Il y a aussi un très important risque d’explosion lié au contact de l’eau avec le corium

http://www.bloc.com/article/societe/sujets-d-actualite/centrales-nucleaires-fukushima-le-cauchemar-s-2011-06-10.html

 

20MINUTES

Mis à jour le 10/06/2011 à 06h48

Alors que depuis plusieurs semaines des associations écologistes s'inquiètent des risques de la sécheresse sur le fonctionnement des centrales nucléaires, Eric Besson réunissait hier l'ensemble des acteurs de la filière électrique lors d'un comité sécheresse. L'occasion pour RTE (Réseau de transport d'électricité) de présenter ses scénarios pour l'été. Dans l'hypothèse d'une conjonction entre une vague de chaleur et une persistance de la sécheresse actuelle, la production française d'électricité pourrait diminuer de près de 10 % pour la période estivale, annonce RTE.

http://www.20minutes.fr/article/739071/electricite-epreuve-meteo

 

AFP - 10 juin 2011 10h32 


TOKYO - Trois mois après le séisme et le tsunami du 11 mars, la situation à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est du Japon) reste préoccupante, mais est jugée stable, aucune aggravation n'ayant été signalée au cours des dernières semaines. 

Quatre des six réacteurs de Fukushima Daiichi (N°1) ont été gravement accidentés à cause d'un arrêt de leur système de refroidissement dû au tsunami.

Le combustible nucléaire a commencé à entrer en fusion et les équipes techniques de l'opérateur, Tokyo Electric Power (Tepco), ont réussi à stopper le processus infernal en déversant jour et nuit plusieurs centaines de tonnes d'eau de mer, puis d'eau douce, sur les installations, afin de les refroidir.

Aujourd'hui encore, environ 500 tonnes d'eau sont injectées chaque jour, en attendant que les techniciens puissent réactiver des circuits de refroidissement.

Mais les travaux sont entravés par l'accumulation de quelque 100.000 tonnes d'eau radioactive dans les bâtiments, qui empêchent les ouvriers d'y pénétrer. 

Tepco a fait appel au groupe nucléaire français Areva et à la société américaine Kurion pour décontaminer, à partir du 15 juin, ces effluents, à raison de 1.200 tonnes par jour.

L'opérateur espère pouvoir stabiliser la température des quatre réacteurs endommagés en-dessous des 100 degrés d'ici à janvier, ce qui marquerait une étape cruciale vers un refroidissement progressif du combustible et une sortie de crise.

Tepco a par ailleurs installé début juin un circuit de refroidissement hydraulique pour la piscine de désactivation du combustible usé au réacteur 2 et compte installer un système identique pour les piscines des réacteurs 1 et 3 courant juin et pour la piscine du réacteur 4 en juillet.

REACTEUR 1: le toit a été endommagé par une explosion d'hydrogène. Le combustible est entré en fusion et il est possible qu'il ait percé la cuve sous pression du réacteur, s'accumulant au fond de l'enceinte de confinement, selon un rapport gouvernemental. Mais la température est restée stable ce qui laisse supposer qu'il est immergé dans l'eau injectée en permanence.

REACTEUR 2: le bâtiment est intact mais le combustible pourrait là aussi avoir percé la cuve du réacteur. Température stable.

Un circuit de refroidissement hydraulique a pu être installé pour la piscine de désactivation du combustible usé. 

REACTEUR 3: le toit a été soufflé par une explosion d'hydrogène. Comme pour les réacteurs 1 et 2, le combustible pourrait avoir percé la cuve du réacteur. Température stable.

REACTEUR 4: Renforcement de la structure de la piscine de désactivation du combustible irradié, endommagée par le séisme du 11 mars. Les barres de combustible avaient été retirées du coeur du réacteur avant l'accident.

REACTEUR 5 et 6: Le système de refroidissement a été rétabli. 

IRSN - CONSEILS AUX RESIDENTS FRANCAIS AU JAPON 

Zones déconseillées autour de Fukushima - Natures paul Ke

"Sauf événement significatif survenant sur la centrale de Fukushima Dai-Ichi et ayant un impact
sur son environnement, ce bulletin ne sera plus mis à jour."
.../...
Dans le milieu terrestre, les denrées les plus sensiblesà cette pollution radioactive sont les légumes à feuilles (ainsi que les feuilles de thé) ou toute
production d’origine végétale et le lait des animaux qui consomment de l’herbe ou du fourrage
contaminé. Aujourd’hui, la contamination radioactive de ces denrées a globalement diminué
(notamment celle due à l’iode 131) mais doit continuer d’être surveillée. Dans le milieu marin, la
pollution radioactive en cours de dispersion entraîne une contamination des espèces végétales et
animales qui y sont exposées. Ainsi, certaines espèces de poissons (lançons japonais) débarqués
dans les ports situés au sud de la centrale de Fukushima Dai-Ichi ont présenté des concentrations en radionucléides ayant atteint jusqu’à 25 fois le niveau maximal admissible pour leur commercialisation.
.../...

Suivi par l’IRSN des restrictions de commercialisation mises en place par les autorités japonaises.Les différentes cartes ci-dessous présentent l’évolution dans le temps des restrictions mises en oeuvre par les autorités japonaises pour la mise sur le marché des principales denrées alimentaires d’origine agricole (les territoires d’une même couleur correspondent à une même période d’application des interdictions, pour une catégorie de denrée donnée ; dans les territoires en vert, aucune restriction n’a été appliquée).
.../...

Zone de restriction des CHOUX FLEURS à Fukushima - in natu  Zone de restriction des EPINARDS à Fukushima - natures pau

Zone de restriction des NAVETS à Fukushima - Natures paul   Zone de restriction du CHOU autour de Fukushima - natures p

Zones de restriction des CHAMPIGNONS à Fukushima - natures Images cliquables pour agrandissement.

Rapport IRSN en pdf

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_Residents-Japon_Bulletin6_08062011.pdf 

 

 

DU STRONTIUM ? PAS DE PROBLEME POUR LA SANTE

Le gouvernement a annoncé, le 8 juin, la découverte de Strontium 89 et 90 a été détecté en onze endrois différents en dehors de la zone d'exclusion des 20 kilomètres de Fukushima 

Ces isotopes radioactifs du strontium sont connus pour être la cause de cancers et de leucémies. Cependant le Ministère de l'Education, des Sports, des Sciences et Technologies indique que les montants détectés sont infimes et ne présentent aucun danger pour la santé humaine (suite) :

The science ministry took soil samples in areas around the Fukushima plant from late March through early May. The highest strontium contamination outside the exclusion zone was found 29 kilometers west northwest of the plant in the town of Namie, with 1,500 becquerels of radiation from strontium 89, and 250 becquerels from strontium 90 per 1 kilogram of soil.The second-highest contamination was found 36 kilometers northwest of the plant in the village of Iitate, with 1,100 becquerels of strontium 89, and 120 of strontium 90. The furthest from the plant strontium was detected was 62 kilometers away in the city of Fukushima, which registered 54 becquerels of strontium 89 and 7.7 becquerels of strontium 90.

The science ministry had previously detected strontium in three locations outside the 30-kilometer indoor standby order zone, and in four locations inside the exclusion zone.

(Mainichi Japan) June 9, 2011

Info Odile G

LE PARISIEN.FR - 09.06.2011, 19h12

Exercice d'interception aérienne aux abords de la centrale de Golfech

Un Mirage 2000 venu de la base 118 de Mont-de-Marsan (Landes) a intercepté mercredi un avion de tourisme près de la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) dans le cadre d'un entraînement de sûreté, a-t-on appris jeudi auprès de l'armée de l'air et de la centrale.

Il s'agit d'un "entraînement habituel de nos pilotes et de notre contrôle de défense aérienne", a précisé un responsable du SIRPA Air interrogé par téléphone. 

 

http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/exercice-d-interception-aerienne-aux-abords-de-la-centrale-de-golfech-09-06-2011-1488030.php


ROMANDIE NEWS

Haruki Murakami critique l'usage du nucléaire au Japon, en dépit d'Hiroshima

TOKYO - L'écrivain japonais Haruki Murakami a dénoncé l'usage de l'énergie nucléaire au Japon, victime de bombes atomiques en 1945, lors d'un discours prononcé en Espagne, près de trois mois après l'accident de Fukushima, a rapporté vendredi l'agence Kyodo..../...

L'écrivain, souvent cité pour le Nobel, a déploré que les pouvoirs publics nippons n'aient jusqu'à présent pas voulu substituer des sources d'énergies alternatives au nucléaire, ce qui aurait constitué une forme de respect pour les victimes des bombardements atomiques..../...

La bombe A larguée le 6 août 1945 par l'armée américaine sur Hiroshima a fait 140.000 morts, tués immédiatement par la chaleur ou le souffle de l'explosion, ou dans les mois qui ont suivi à cause des radiations. Une seconde bombe atomique lancée sur Nagasaki trois jours plus tard a fait près de 75.000 morts.

http://www.romandie.com/news/n/_Haruki_Murakami_critique_l_usage_du_nucleaire_au_Japon_en_depit_d_Hiroshima100620110506.asp

 

LE TELEGRAMME.COM

C. Duflot. «L'écologie dépasse les clivages»

cecile duflot in natures paul keirn fukushima

Cécile Duflot, réélue secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts à LaRochelle, a désormais la responsabilité d'organiser la primaire qui désignera, le 24juin, le candidat écologiste à l'élection présidentielle.

.../...

Q - L'engagement irrévocable de sortir du nucléaire constitue-t-il la condition sine qua non pour que vous souteniez le (ou la) candidat (e) socialiste au second tour? 

Cette question est un point central pour les écologistes.

R - On ne peut pas imaginer un accord de gouvernement qui n'inclurait pas la sortie du nucléaire. C'est évident, et c'est encore plus important après ce qui s'est passé à Fukushima. 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/c-duflot-l-ecologie-depasse-les-clivages-10-06-2011-1330968.php


LE BLOG FINANCE.COM

Airbus A380 : la production du moteur Trend 900 (Rolls-Royce) impactée par Fukushima

Conséquence quelque peu inattendue de la catastrophe de la centrale de Fukushima au Japon : la production du moteur Trent 900 de Rolls-Royce destiné à l'A380 d'Airbus / EADS doit faire face à des perturbations, l'usine d'un sous-traitant japonais étant située près du site nucléaire. 

http://www.leblogfinance.com/2011/06/airbus-a380-la-production-du-moteur-trend-900-rolls-royce-impactee-par-fukushima.html


BLOG.ACHETEUR.DURABLE.COM

Gaz de schiste : le Sénat adopte le texte controversé

Le Sénat a adopté hier la proposition de loi visant à interdire l'exploration et l'exploitation des gisements d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique.

schiste-bitumineux.jpg

Le Sénateur de Paris, Jean Desessard, rattaché au groupe Socialiste a dénoncé la désinvolture du Gouvernement et de la majorité à l'égard des Français. 

"L'interdiction d'une seule technique laisse toute latitude aux industriels pour en trouver une autre, peut-être tout autant dévastatrice, qui pourrait n'être que très légèrement différente de la fracturation hydraulique ; celle-ci n'est d'ailleurs pas précisément définie -à dessein, dit le rapport. C'est clair." 

"Il eût pourtant été simple de distinguer entre gisements conventionnels, où les hydrocarbures s'accumulent dans une roche poreuse qu'il suffit de siphonner, et gisements non conventionnels, où les hydrocarbures sont dispersés dans une roche non poreuse qu'il faut fissurer pour les extraire. Cette définition posée, il eût suffi d'interdire l'exploitation des gisements non conventionnels..."

"Les techniques propres sont encore largement hypothétiques, alors que la technique sale est au point. Les industriels vont s'engouffrer dans la porte que vous laissez ouverte. Interdisons aux pétroliers de fracturer les roches ! Si par miracle une technique propre apparaissait un jour, on modifiera la loi."

http://blog.acheteurdurable.com/2011/06/gaz-de-schiste-le-senat-adopte-le-texte-controverse/


LES AMIS DE LA TERRE (amisdelaterre.org)

Amis de la terre logo

Le nucléaire n’est ni bon marché, ni bon pour le climat

Une nouvelle étude, issue du Ministère de l’environnement allemand le confirme : le nucléaire produit du CO2 tandis que la production de chaleur et d’électricité par des chaudières en cogénération est moins coûteuse et meilleure pour l’environnement.

Pour le ministre allemand de l’Environnement, Sigmard Gabriel : « Contrairement à ce qu’aiment affirmer ses partisans, l’atome produit aussi du CO2. Les mines d’uranium produisent des quantités considérables de gaz à effet de serre qui dépassent largement celles nécessaires pour mettre en place des énergies renouvelables, éolienne, hydraulique ou biogaz. Mais même une chaudière à cogénération utilisant le gaz terrestre a un bilan CO2 qui soutient facilement la comparaison avec l’énergie nucléaire ».

Cette étude fait le bilan des émissions totales de gaz à effet de serre des principales sources de production d’électricité. Il en ressort clairement que suivant l’origine de l’uranium, une centrale nucléaire allemande génère entre 31 et 61g de CO2 par KWh produit. En comparaison, les énergies renouvelables produisent des quantités moindres : seulement 23g/KWh pour l’éolien et 39 g/KWh pour l’énergie hydraulique. Seule l’électricité photovoltaïque dépasse l’électricité nucléaire avec 89g/KWh.

http://www.amisdelaterre.org/Le-nucleaire-n-est-ni-bon-marche.html

Qui sommes-nous ? - Nous œuvrons pour des sociétés durables au Nord comme au Sud dans lesquelles : 

Les besoins fondamentaux des générations présentes soient satisfaits sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs 

L’accès et le partage des ressources naturelles soient équitables ; le droit de chacun à vivre dans un environnement sain et le devoir de le préserver soient respectés.

http://www.amisdelaterre.org/ 

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Suivi EN DIRECT de l'actualité des médias du web - EN DIRECT Sans-titre-3.jpg 

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

odile Girard 11/06/2011 11:48



Pour l'instant je n'ai que ça. Trouvé sur un blog qui pourrait être intéressant http://japan-afterthebigearthquake.blogspot.com/


Saturday, June 11, 2011 12:59
No.2 reactor air filter starts running
The operator of the Fukushima Daiichi nuclear plant has begun running air-filtering equipment at the Number 2 reactor building on Saturday to remove airborne radioactive material.
Intense radioactivity and high humidity inside the building have been hampering work to restore the reactor's cooling system.
Humidity inside the reactor building is as high as 99.9 percent due to moisture that is believed to have come from a spent nuclear fuel storage pool and the basement. Workers cannot remain in the
building for a long time even with protective gear and masks.
Tokyo Electric Power Company had set up 2 air-filtering units at a building adjacent to the reactor building.
The devices will filter radioactive materials out of air pumped from the reactor building through a duct. The cleaned air will be fed back into the reactor building.
TEPCO says it plans to run the devices for about 3 days and check internal radiation levels before opening up the doors of the reactor building.



Paul Keirn 11/06/2011 14:04



Je vais voir...



odile Girard 11/06/2011 11:14



plus de détails plus tard je suppose.


TEPCO starts ventilating No. 2 reactor to lower radiation levels


Japanese firm starts ventilating reactor to lower radiation level
Saturday June 11, 2011 04:31:37 EDT


Tokyo, Jun 11, 2011 (BBC Monitoring via COMTEX News Network) --


Tokyo Electric Power Co. said on Saturday it began operating ventilation equipment at the No. 2 reactor building of the crippled Fukushima Daiichi nuclear power plant to reduce
radiation levels inside the unit.


If airborne radioactive materials are fully removed after running the equipment for three days, the utility known as TEPCO plans to open the doors of the reactor building and
begin work inside the unit.


Highly radioactive materials and high humidity inside the building have prevented workers from entering the site to check measuring gauges and conduct piping work, hampering
efforts by the utility to eventually bring the reactor to a stable cold shutdown.


The ventilation equipment has filters to absorb radioactive materials.


Source: Kyodo News Service, Tokyo, in English 0000gmt 11 Jun 11



Paul Keirn 11/06/2011 11:25



Je n'ai pas encore vu, dites m'en  plus