Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Comment échapper à un chien qui vous piste ?

10 Novembre 2009 , Rédigé par Paul Keirn


Et si vous étiez un(e) fugitif(ve) ! Sait-on   jamais. Le soir tombe et vous marchez dans la nature. Dans le lointain, vous voyez les lanternes de vos poursuivants. Ils vous suivent. Les chiens ne quittent pas votre piste. Pas à pas, leur flair infaillible les guident à vos trousses.
Et pourtant, il existe un moyen d'échapper à la meute, peut-être le seul. Allez-vous le trouver ? REPONSE  :





L'article sur "Comment le chien suit la piste" vous donne quelques éléments pour découvrir comment dévoyer un chien, lui faire perdre la trace que vous laissez.
 












La réponse est aussi courte qu'efficace :

il suffit de retirer chaussures et chaussettes et de continuer sa route pieds nus.

Une réponse qui mérite des explications ! Comme nous l'avons vu précedemment, vos semelles transportent les odeurs des terrains que vous avez traversés antérieurement, ce qui donne au chien des indications suffisantes à chaque instant pour suivre votre sillage. L'odeur de la plante des pieds est d'une part totalement différente de celle des semelles ; d'autre part, elle ne comporte aucune information olfactive relative à des terrains déjà parcourus. Elle apparaît sur la piste comme une odeur totalement nouvelle, n'offrant aucune infomation, sans relation avec ce qui précède. Elle n'est pas identifiée par le chien comme la continuité des traces qu'il suit. Sa capacité de déduction est ici prise en défaut. C'est précisément parce qu'il déduit ce qui suit de ce qui précède, qu'ici, il ne peut rien déduire.
Il faut procéder sans laisser d'autres indices : il faudra de préférence choisir un terrain dur pour se déchausser, ne laissant ainsi aucune empreinte de pas.
Vous savez désormais comment échapper à la meute...
Vous pouvez tester ce truc autant de fois que vous voulez, cela marche. Vous pourrez gagner de nombreux paris avec des personnes très (trop) fières du flair de leur chien..






















Autres articles
Lactaires : les "délicieux" et les "sanguins" 
Le fameux discours du chef indien Seattle
Les oeufs de six mois
Vous reprendrez bien quelques chenilles cher ami
L'arbre choisit de faire tomber ses feuilles
Promenade A comme Agaric
Rencontre avec un lactaire délicieux :
Nuage de mots pour votre blog 
Fil info type AFP sur VTT, nature, photo :
Natures news en direct de la planète
Clim City, un "Sim City" contre les GES
Prenez "Energuy" par la main, tabernacle !
Eolienne produisant de l'eau
 

APPROCHES :
Vu on the Web
Glands et pain de glands
la saignée
Le feu né de la glace
Confiture d'arbouses
Le puits sans retour (piège)
La corde d'arc en boyau
La confiture de cynorhodons
Manger des carottes sauvages
Recette de la grive 

GRANDES BALADES DANS LA NATURE
Le massif de la Sainte-Baume
Le plateau d'Agnis 
Sillans la cascade (village du Var)




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Erge 07/03/2017 11:38

J'ai lu cet article avec surprise et comme mr Gay je suis surpris par cette hypothèse qu'il suffirait d'enlever ses chaussures pour qu’un chien ne puisse plus suivre une odeur…Si le monde des odeurs semble compliqué pour l'humain, c'est le domaine du chien et pour eux suivre une piste est un atavisme qui dés sa naissance le conduit à la mamelle de sa mère. Un chien ne suit pas une odeur de semelle ni le odeurs des zones traversées, mais une odeur associé à un référent avec comme but final une récompense. L'odeur de la référence est une sorte de code que le chien mémorise au départ et qu'il essaye de retrouver en adaptant sa mémoire à l'évolution de ce code. Ce marqueur référenciel est unique et c'est ce qui permet, entre autres à un oiseau marin de reconnaitre son petit au milieu de plusieurs milliers d'autres. Pour une piste c'est la même chose, un chien bien entrainé, motivé, ne cherche que le code associé à sa récompense et il n'est pas que une rupture d’empreinte au sol et/ou une traversé de rivière qui peut le détourner de sa recherche s'il est bien motivé. Vous pouvez lire ce document de synthèse sur la Recherche Utilitaire sur ce lien : http://amicale-canine-du-boulou.fr/Boulou_Public/acb_DFS.htm
Bonne continuation dans vos recherches.
GR

Paul Keirn 07/03/2017 18:28

Votre remarque est tout à fait intéressante et invite à poursuivre les recherches, en effet. Le "parfum" des semelles n'est cependant pas celui des pieds. Il y a rupture d'odeur. La motivation (récompense) et la volonté de faire plaisir au maître référent ne sont pas en cause. Elles doivent être dans tous les cas considérées comme maximales pour ne plus intervenir dans un comparatif sérieux. Nous supposons également qu'il n'y a pas de trace visibles lors du changement chaussures-pieds nus et qu'il n'y a pas de bruits de pas ou de course : éléments qui se substitueraient temporairement à la trace olfactive. Ces considérations étant admises, y a-t-il oui ou non reprise de la piste sur une succession de deux odeurs différentes (le sont elles, telle est la question) sans marquage odoriférant d'une trace sur l'autre lors d'un changement de sol. Je vais poursuivre mes recherches !
Merci d'avoir pris le temps d'intervenir. Il faudrait que nous réalisions l'expérience grandeur nature...

GAY Thierry 09/04/2013 22:24


Pour l'article concernant les chiens de piste et comment leur échapper, je pense pouvoir dire (après à peine 30 ans d'activité dans l'olfaction et les chiens de travail), que la personne qui a
écrit cette ineptie ne doit pas vraiment connaitre grand chose sur le sujet. Et cela a bien fait rire pas mal de mes collègues de différentes administrations qui utilisent quotidiennement leurs
chiens dans ce domaine. Enfin, s'il en est persuadé.... cela en fera au moins un !!!

Paul Keirn 10/04/2013 15:36



Avez-vous essayé ?



Marcel 12/11/2009 14:40


si je suis un fugitif et suivi par des chiens je travers une rivière et voila le tour est joué  bonne journée mon ami
Marcel


Paul Keirn 12/11/2009 17:52


Oui oui...Bien sûr, la rivière providentielle, comme dans les films. Je m'attendais à cette réponse. Je dis oui, si tu vas en amont ou en aval assez longtemps en marchant dans l'eau. On peut
considérer que les chaussures vont être lavées de leurs parfums divers et variés. Mais, il faut trouver la reponse SANS RIVIERE ! Ah! La question reste de ce fait entière, mais tu n'es pas loin: il
est vrai qu'il faut que les traces changent radicalement d'odeur...A suivre !