Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Alerte aux plathelminthes, ces vers plats invasifs, prédateurs de lombrics

18 Décembre 2013 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #PLANTES & ETHNOBOTANIQUE

alerte-aux-plathelminthes-tueurs-de-lombrics.jpg

Le "ver de terre" , le lombric, est au sol ce que l'abeille est à la pollinisation. Pas d'insectes pollinisateurs, pas de fécondation, pas de récolte. Le phénomène commence à être bien connu. En revanche le rôle des vers de terre dans la production agricole est moins connu, quand il n'est pas tout simplement ignoré : nous l'apprendrons hélas à nos dépens avec l'implantation reconnue, courant 2013, de vers tueurs de lombrics : les plathelminthes. 

Le lombric représente une énorme biomasse. Parfois 5 tonnes à l'hectare ! Il aére les sols en y creusant des galeries, digère et répartit les substances nutritives. On estime qu'en cinquante ans, un hectare entier a été digéré et enrichi par les vers de terre. Une action à la fois physique (aréation des sols) et chimique (mélange des oligo-éléments, entre autres). Sans lombrics, chute de la production.

La mondialisation, c'est aussi le partage mondial des bactéries, des insectes et des prédateurs inconnus de nos régions. D'autant plus dangereux que les espèces en place ne savent pas s'en défendre. L’importation de plants en pots infectés, en provenance de Nouvelle-Zélande, est à l'origine d'un fléau désormais mondial. Ces parasites ont été découverts en France dans une cour d'école et identifiés par un chercheur du Museum national d'histoire naturel, Jean-Lou Justine [ voir son incontournable site https://sites.google.com/site/jljjustine/plathelminthe-terrestre-invasif ]


les plathelminthes ont fait récemment l'objet d'une question d'actualité au Sénat :

http://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ131209593.html

Question écrite n° 09593 de M. Jean-Vincent Placé (Essonne - ECOLO) publiée dans le JO Sénat du 05/12/2013 - page 3466

M. Jean-Vincent Placé attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur l'apparition du plathelminthe de Nouvelle-Zélande dans les sols français. 

Ayant déjà été recensée en grande quantité dans la Bretagne et dans le Midi, cette espèce invasive a été découverte pour la première fois en Île-de-France dans un jardin de Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne en octobre 2013. 

Cette apparition est inquiétante, car ces vers détruisent la population des lombrics classiques. 

En effet, ces derniers ne sont pas protégés contre cette nouvelle menace. Il faut rappeler que les lombrics représentent 80 % de la faune des sols et leur disparition serait catastrophique pour la qualité des sols et la biodiversité. 

Il demande donc si des mesures sont envisagées afin de combattre cette espèce nouvelle de plathelminthe de Nouvelle-Zélande. 

En attente de réponse du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

On attend la réponse. Voici les premiers départements infectés :

1---Caenoplana-coerulea---Australoplana-sanguinea-Carte-Fra.jpg

2--Jaune-rayee---Parakontikia-ventrolineata-Carte-France.1.jpg

3---Marron-Plate---Bipalium-kewense-Carte-France.13_2-copie.jpg

Que faire si vous découvrez des plathelminthes ? Prenez des photos et prenez contact avec LE spécialiste de "la bête" directement au Muséum national d'histoire naturelle :

Téléphone: 01 71 21 46 47  - justine@mnhn.fr
Jean-Lou-Justine.jpg 
Pr. Jean-Lou JUSTINE


UMR 7138 Systématique, Adaptation, Évolution

Muséum National d'Histoire Naturelle

CP 51

55, rue Buffon

75231 Paris cedex 05

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article