Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Lutter contre la mouche de l'olivier (Bactrocera oleae) : comment fabriquer un piège ?

31 Mars 2017 , Rédigé par Paul Keirn

Lutter contre la mouche de l'olivier (Bactrocera oleae) : comment fabriquer un piège ?

La Méditerranée, la culture de la Méditerranée, originellement, est fondée sur les cultures de la vigne, du blé et...de l'olivier. Ainsi parlait Fernand Braudel, grand historien de la « mare nostrum » des Romains. Il ajoutait, je cite de mémoire, la Méditerranée commence, en allant vers le sud, avec le premier olivier et se termine, au delà de la mer, avec la première palmeraie.

En regardant la carte de l'AFIDOL* (Association française interprofessionnelle de l'olive) on voit bien ce quadrilatère, avec au Nord, la première installation oléicole, à Vernon, à hauteur de Montélimar ; au Sud, à Argelès-sur-mer. Et d'ouest en est, Villeneuve en Minervois et jouxtant la frontière italienne, le joli village de Breil-sur-Roya.

L'un des problèmes de l'olivier c'est « la mouche ». la mouche de l'olivier (Bactrocera oleae).
En ce 31 mars 2017, voici les lieux où elle a été repérée (carte mise à jour par l'Afidol)
Carte en temps réel :

http://afidol.org/tracoliv/records/showRecordsMap/BSV/bactro/2017/0/1000/0/0/0/0/0

carte de la mouche de l'olivierIl existe cependant un moyen simple de lutter contre, que nous présente l'Afidol : une cuillère à soupe de phosphate d'ammonium dans un demi-litre d'eau et une bouteille en plastique percée de - soyons précis - 6 trous de 5mm. Telle est la recette !

Il existe d'autres techniques et conseils dont on pourra s'inspirer :

Le piège décrit ici est efficace. Cependant, il montre rapidement ses limites lorsque la population de mouches de l'olive est élevée. La performance globale du piégeage massif est bien meilleure lorsqu'elle est pratiquée par un grand nombre d'oléiculteurs.
.../...
Fabrication d'un piège
Ce piège est très peu onéreux et très simple à fabriquer chez soi.

1. Récupérer une bouteille vide transparente et en plastique, avec son
bouchon.

2. Faire chauffer une tige en fer de 5 mm de diamètre.

3. Avec le bout chauffé de la tige en fer, percer la bouteille de 6 trous
répartis dans la partie haute de la bouteille, 2 cm en dessous de sa
partie conique. Ne pas forer dans la partie conique, sinon les mouches
pourront ressortir de la bouteille sans se noyer.

4. Percer un trou au centre du bouchon.

5. Enfiler une ficelle ou un fil de fer dans le bouchon.

6. Faire un nœud à la ficelle ou au fil de fer qui permettra ainsi de
suspendre la bouteille à une branche de l'olivier, une fois le bouchon
revissé.

7. Préparer une solution d'eau dans laquelle on dissout 40 g par litre de phosphate diammonique1
en poudre, soit 2 cuillerées à soupe bombées.

8. Remplir la bouteille d'un demi litre de solution.
Une vidéo sur la fabrication du piège est visible à l'adresse ci-dessous : https://youtu.be/5Zqa9kULAFE
Mise en place des pièges
► Les bouteilles sont installées dès la fin février- début mars selon l'altitude de l'oliveraie et les
variétés d'olivier). Voir la situation en temps réel ici : http://afidol.org/piegeannuel
► Le nombre de bouteilles est calculé en fonction du nombre d'oliviers dans le verger :
► Jusqu'à une vingtaine d'oliviers : une bouteille par arbre,
► Au-dessus d'une vingtaine d'arbres : une bouteille par arbre sur les oliviers en bordure
du coté sud, est et ouest du verger. Une bouteille tous les 3 arbres en bordure du côté
1 Le phosphate monoammonique ou monoammonium ainsi que le phosphate d’ammoniaque qui sont des engrais sont
également utilisables.
1/2
nord. Quelques bouteilles peuvent être installées à l'intérieur du verger sachant qu'il est
inutile d'installer au total plus d'une cinquantaine de bouteilles par hectare. Dans les
grandes oliveraies, le nombre de bouteilles peut être diminué sur les bordures.
► L'installation de bouteilles est à privilégier dans les arbres de variétés attractives pour la
mouche (variétés à gros fruits).
► Elles restent en place jusqu'en octobre – novembre.

Renouvellement de la solution dans les pièges
► En moyenne, une fois par mois.
► Lorsque la solution est pleine de mouches.
► Si le niveau de solution est trop bas.
Il faut prévoir 120 à 150 g de phosphate diammonique par piège et par an.
Où vider la bouteille ?
Le liquide contenu dans les pièges peut être vidé au sol sous les oliviers sans danger.
Où trouver le phosphate diammonique ou phosphate diammonium ?(Pour les locaux du VAR, chez
verivert.com).

Le phosphate diammonique est un nutriment utilisable en œnologie. Il se présente sous la forme de cristaux blancs. Il est très soluble dans l'eau. Vous pourrez vous procurer ce produit auprès de certains moulins à huile. Il est également disponible pour le particulier chez les vendeurs de produits pour la vinification et chez certains vendeurs de produits pour l'agriculture.

Son coût est très faible. Une liste
de fournisseurs est disponible sur la page http://afidol.org/piegemouche
Pour tout renseignement complémentaire :
 Email : contact@afidol.org
 tel : 04 42 23 01 92 – 04 67 06 23 46 – 04 75 26 90 90

Source du document : http://afidol.org/wp-content/uploads/2016/04/piegeage_massif_2017.pdf

Notes
* L'Association Française Interprofessionnelle de l'Olive a été créée en 1999.
Reconnue par l'Etat (lois du 10 juillet 1975 et du 9 juillet 1999), c'est un organisme privé qui regroupe les partenaires de l'amont et de l'aval de la filière oléicole française.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article