Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Les recommandations alimentaires 2017 de l'ANSES

6 Mars 2017 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #CONSOMMATION

manger mieux manger moinsPour les historiens du futur, je voulais indiquer qu'au 21e siècle, dans les pays dits développés et ceux que l'on dit "émergents", le gens ne creusent pas leur tombe avec une pelle, mais avec une fourchette.

Ce n'est quand même pas difficile aujourd'hui de manger correctement en respectant des règles simples !
Il suffit de manger un peu moins en quantité, de manger mieux c'est-à-dire le plus possible bio, de préférence local et de saison, le moins transformé possible c'est-à-dire frais.
A cela on peut ajouter de surveiller sa consommation de sel et de sucre. Personnellement je divise par deux (je casse les sucres en deux, je réduis les secousses sur la salière !). 

Le côté "local" est un choix plutôt éthique : cela fait travailler les producteurs locaux et évite le transport polluant de produits venus de l'autre bout du monde. 

Le "manger moins" compense le coût du bio et est bon pour la santé.

A cela, j'ajoute personnellement un grand usage des plantes condimentaires connues pour leurs pouvoirs antibiotiques naturels : ail, thym, romarin, etc.

La lutte contre les ravages de la sédentarité n'exige pas de faire du sport de manière intensive. Mais il faut se bouger ! Marcher, jardiner, bricoler, ce ne sont pas les activités qui manquent !


Voici ce que préconise l'ANSES


L'ANSES ou Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) est l'agence nationale française chargée de la sécurité sanitaire des population. C'est un établissement public d'évaluation des risques dans les domaines de l'alimentation, de l'environnement et du travail. Elle résulte de la fusion en 2010 de l'AFSSA et de l'AFSSET, suite à des conflits d'intérêts.

Régulièrement l'ANSES fait le point sur les comportements alimentaires recommandés. Voici un extrait du rapport de cette année :

"Des évolutions fortes au regard des recommandations antérieures
Les travaux de l’Agence conduisent à des évolutions fortes au regard des recommandations antérieures. Elles portent en particulier sur une consommation renforcée et régulière de légumineuses (telles que les lentilles, fèves ou pois chiches), la nécessité de privilégier les produits céréaliers les moins raffinés (telles que les pains, pâtes et riz complets ou semi-complets), ainsi que l’intérêt de favoriser la consommation d’huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (telles que les huiles de colza et de noix).
Les consommations de fruits et légumes restent cruciales et doivent être renforcées en privilégiant les légumes. L’Anses souligne également que la consommation de boissons sucrées (de type soda ou jus de fruits) doit être inférieure à un verre par jour.
Enfin, l’Agence insiste sur la nécessité de réduire considérablement la consommation de charcuteries (telles que le jambon, saucisson, saucisse, pâté, etc.) afin qu’elle ne dépasse pas 25 g par jour. La consommation de viandes hors volailles (telles que le bœuf, porc, agneau, etc.) devrait quant à elle ne pas dépasser 500 g par semaine. L’intérêt d’une consommation bihebdomadaire de poissons, dont un poisson gras (tel que la sardine, le maquereau, etc.), est réaffirmé."

Extrait de : http://urlz.fr/4UCt

En savoir plus :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article