Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

Formation gratuite à la Botanique par Tela Botanica : « apprendre à connaître les plantes » - initiation.

14 Septembre 2016 , Rédigé par Paul Keirn

Formation gratuite à la Botanique par Tela Botanica : « apprendre à connaître les plantes » - initiation.

La formation gratuite en ligne à la botanique par l'association Tela Botanica vient de s'ouvrir. C'est l'occasion pour tous de faire le point sur ses connaissances en la matière. Matière inépuisable s'il en est !

En marge de cette excellente formation de base, c'est l'occasion pour NATURES de fournir à tous ses lecteurs de bonnes adresses internet, pas toujours connues, qui permettront d'approfondir les connaissances de bases : les outils de détermination (les flores) et les bases de données phytochimiques et ethnobotaniques, qui abordent le contenu chimique naturel des plantes et leur usage de par le monde (phytopharmacologie). Une occasion de plus de fournir les preuves que les marchands de poudre de perlimpinpin à base de plantes exotiques sont pour la plupart des menteurs et des exploiteurs de la détresse humaine.

Qui est Tela Botanica ?

Le réseau Tela Botanica a été créé sous la forme d'une association loi de 1901 : l'Association Tela Botanica, qui a déposé ses statuts le 14 décembre 1999 dans le département de l'Hérault. Ses membres fondateurs comprennent trois personnes morales : la Société botanique de France, la Garance voyageuse et l'ACEMAV, à  l'initiative de M. Daniel Mathieu.
Elle a popur but de créer des liens entre les botanistes francophones
et a pour objectifs les points suivants :
► de monter des projets collectifs ;
► de collecter des données pour les mettre à disposition des botanistes ;
► de regrouper les initiatives qui concourent au développement de la botanique, y compris de la « botanique numérique »

Liens vers les rubriques de Tela Botanica :

Qu'est-ce qu'un MOOC ?

MOOC est l'abréviation anglaise de « Massive Open Online Course » ce qui signifie : cours en ligne gratuit et ouvert à tous.
Tela Botanica a notamment pour mission de vous aider à acquérir des connaissances en botanique.
Aussi, sa plateforme MOOC propose des formations dans le domaine du végétal en commençant par ce MOOC Botanique « apprendre à connaître les plantes » - initiation.

A vous de découvrir le MOOC !

Voici deux outils sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir plus longuement. Des outils de connaissance utilisés en permanence par NATURES dès qu'il est question de plantes :

1 ► la flore de Gaston Bonnier

2 ► la base de données phyto- et ethno-botanique de James Duke

 Gaston Bonnier est un des précurseurs (voir Wikipédia) et a permis à des générations de botanistes en herbe de se familiariser avec l'univers des plantes, notamment en leur permettant de les identifier sur le terrain. L'ère précédent l'informatique a été marquée par ce livre construit comme un livre jeu d'aventure : de question en question, le lecteur descend dans une immense arborescence au terme de laquelle il peut donner un nom a la plante qu'il observe.

L'ensemble de cette arborescence a été informatisé et peut être utilisé à l'adresse suivante :

http://bonnier.flora-electronica.com/menus/000-general/accueil1_640.html

 

  1. Introduction / Notice
  2. Détermination initiale
  3. Aller directement à une famille ou un genre: Liste ou Select
  4. Aller directement à une plante: Liste ou Select 
  5. Utiliser le glossaire: Liste ou Select 

Le point 2 de l'accueil, "Détermination initiale" permet d'entrer dans l'arborescence.

Il suffit ensuite de cliquer sur l'affirmation correspondant à ce que vous observez sur la fleur qui est devant vous.
Le seul effort de l'utilisateur sera d'apprendre un minimum de termes botaniques (point 5). Comme toujours l'accès à la connaissance passe par le vocabulaire (comme les gammes pour la musique et la chronologie pour l'Histoire...).

Une approche simplifiée et illustrée d'identification des plantes est données par le site suivant : http://www.visoflora.com/identifier-une-plante.html

Si vous avez des questions, n'hésitez pas : paul.keirn@gmail.com

La base de données de James A. DUKE est l'oeuvre de toute une vie de botaniste, de pharmacien et d'ethnologue. Un apport considérable dans la connaissance des plantes et de leurs usages.
Elle est accessible à l'adresse suivante : https://phytochem.nal.usda.gov/phytochem/search

Elle est en anglais, mais très accessible. La première démarche est de trouver le nom latin de la plante. Wikipédia est le meilleur outil pour accéder à la langue universelle des botanistes, le Latin. Essayer avec "pissenlit wiki" en faisant la recherche dans Google. Vous tombez sur l'article consacré par Wikipédia à ce propos. Et vous découvrez que Taraxacum est, en Latin, le "genre" du pissenlit. Tapez Taraxacum dans la base Duke. Puis le choix le plus classique "officinale", désignant l'espèce. Le nom commun est en anglais Dandelion (dent de lion), cette plante est une GRAS, "Generally Recognized As Safe", une plante traditionnellement reconnue comme bonne pour la santé et elle contient 280 molécules chimiques naturelles ! A chacune de ses molécules actives une flèche vers le bas permet d'ouvrir la liste des effets pharmacologiques (action des substances chimiques sur le corps humain). 

Si en complément du nom latin de la plante, vous choisissez sur la même ligne "ethnobotanical uses", usages ethnobotanique, dans un menu déroulant, la liste complète des usages apparaît, ainsi que - et c'est fondamental - le nom de l'étude scientifique ayant permis de l'établir. 

Explorer cette base, c'est aussi mieux comprendre la réelle complexité chimique des plantes, contenant des molécules parfois aux effets opposés et - dans tous les cas - où l'extraction d'une molécule parmi des centaines en affirmant qu'elle représente tous les effets de la plante est une véritable escroquerie. Seul le mélange concocté par la nature, pour lutter contre les mêmes maladies que nous (bactéries, virus, champignons) est efficace et rien ne permet d'isoler arbitrairement l'un ou l'autre de ses composants pour lui conférer les propriétés de toute la plante. Ce que font généralement les marchands de pseudo médicaments à base de plantes. La base Duke met bien en évidence ces propos.

 

-o0o-

 

 

Partenariat NATURES-EURIZIA

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article