Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Natures Paul Keirn

16ème Journée du Sommeil - 18 mars 2016

6 Janvier 2016 , Rédigé par Paul Keirn

16ème Journée du Sommeil - 18 mars 2016

Avec l'ouverture de pourmieuxdormir.com (ou je-veux-dormir.com), qui présente une technique d'endormissement rapide (celle que je pratique depuis une vingtaine d'années), tout ce qui paraît sur le sommeil fait l'objet d'un suivi attentif. 

Est-ce la crise ? Est-ce l'atmosphère de tension lié à l'état d'urgence et aux attentats ? Le chômage des jeunes et des moins jeunes ? 
Ou tout cela à la fois ! Mais force est de constater que le sommeil de la plupart d'entre nous est de plus en plus perturbé.

Quantités de sites proposent des trucs, astuces, remèdes de grand-mère ou chamaneries new age, le plus souvent connus et rarement efficaces, hélas ! Sans oublier les sites marchands qui, parfois, surfent sur le malaise collectif sans proposer de réelles solutions. Sinon la consommation française de psychotropes (somnifères, anti-dépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques et stimulants) ne s
erait pas ce qu'elle est !

Dossier de presse de l'inserm

16ème Journée du Sommeil - 18 mars 2016

L'institut national du sommeil et de la vigilance a le mérite d'assurer un suivi d'enquête sur un très grands nombre de volontaires. Avec de telles échantillons, l'INSV est en mesure de fournir des données fiables qui méritent qu'on s'y arrête. Voir ci-dessous le temps de sommeil des français en 2014

16ème Journée du Sommeil - 18 mars 2016

16ème Journée du Sommeil - 18 mars 2016

communiqué extrait de l'Institut national du sommeil et de la vigilance
http://www.institut-sommeil-vigilance.org

 

« Sommeil et nouvelles technologies »

L’avènement de la lumière artificielle puis le développement des télécommunications se sont accompagnés d’une modification profonde de nos rythmes de vie. Les années 2000 et l’arrivée des nouvelles

technologies devenues omniprésentes accélèrent ces changements.
« Hyper connectés », nous sommes aussi plus exposés aux lumières des écrans de ces appareils dont nous ne savons plus nous passer. Conséquences, notre heure d’endormissement est retardée, nos soirées s’allongent, notre horloge

circadienne qui régit le rythme « veille-sommeil » se décale et la durée et la qualité du sommeil sont réduites.
Connaitre les règles d’une bonne utilisation de ces nouvelles technologies et savoir mettre à profit ces innovations est donc un enjeu majeur d’amélioration de notre sommeil.

RDV sur le premier VILLAGE SOMMEIL ONLINE tout le mois de mars pour échanger avec nos experts et vous informer sur le sommeil (des chats, des rendez-vous inédits, des informations, des outils pratiques, etc.)

Et comme chaque année, à l’occasion de cette journée de santé publique une cinquantaine de centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes dans plus de 40 villes, avec la participation d’associations de malades et


de professionnels de santé, pour informer et sensibiliser le public.

Pourquoi la Journée du Sommeil® ?
A 75 ans, nous aurons dormi… 25 ans ! soit un tiers de notre vie.
Les con séquences de la privation chronique de sommeil peuvent être nombreuses sur la santé : prise de poids, diabète, augmentation de la douleur, dépression, aggravation des troubles respiratoires et cardiovasculaires,


endormissements au volant ou au travail, baisses de performance, difficultés relationnelles…
Et pourtant nous malmenons notre sommeil, unique moyen de récupérer nos capacités physiques et psychiques.

Avec la JOURNEE DU SOMMEIL®, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, s’est donné un triple objectif :

– Sensibiliser le public.
– Favoriser le dépistage et rappeler que des structures de soins existent lorsque le sommeil devient pathologique.
– Poursuivre la reconnaissance engagée des troubles du sommeil comme élément de santé publique.

A cette occasion, des centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes, avec la participation d’associations de malades et d’éducation pour la santé, pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles et l’hygiène du sommeil.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article